1/8ème de CDF: Mettre l’Elan sous sa Coupe

Ecrit par Christophe GAVIGNET Le 11 février 2019 Commentez cet article

Après une nouvelle soirée exceptionnelle qui l’a vu battre Nanterre en championnat, les dijonnais n’ont pas le temps de souffler. Ils enchainent en Coupe de France, face à leur meilleur ennemi pour une place en 1/4 de finale de la compétition. L’occasion est belle de se rapprocher du trophée et d’infliger une nouvelle défaite à son voisin. 

Se souvenir de 2006

Voilà près de 4 ans que la JDA n’a pas accueilli un match de coupe de France. Recevoir à l’occasion de ces 1/8ème de finale constitue donc déjà un petit évènement. Par ailleurs, cette compétition fait aussi partie des grands souvenirs du club. En 2006, sous la houlette de Jacques Monclar, à Bercy, la Jeanne remportait ce qui est à l’heure actuelle sa seule coupe de France après avoir battu Orléans 66-58 et sorti notamment Gravelines et Levallois (alors en ProB). Ce souvenir magnifique de ces dijonnais convergeant vers Bercy, la JDA aura à cœur de le conjuguer au futur. Dans une compétition où les surprises sont de plus en plus monnaie courante, tout est ouvert. Cette année, plusieurs têtes d’affiches ont chuté (Strasbourg contre l’ASVEL)ou vont tomber à l’issue de ce tour qui va notamment voir s’opposer Monaco et Limoges. L’Elan Chalon avait écarté au en 1/16ème Pau-Orthez.

Etre confiant mais se méfier de Chalon, un derby reste un derby…

Sur une série impressionnante en championnat à domicile (Strasbourg, l’ASVEL et Nanterre sont tombés au Palais), qualifiée pour la Leaders Cup, 3ème du championnat, la JDA semble sur une dynamique que rien ne peut arrêter. D’autant qu’en face, l’Elan Chalon ne peut en dire autant: non qualifié pour Disney, 13ème du championnat et des résultats en dent de scie ne plaident pas en sa faveur. Mais en basket rien n’est joué à l’avance, d’autant que les Chalonnais sont capables de quelques coups d’éclat, comme leur victoire impressionnante il y a une semaine sur le parquet de Gravelines. S’il est un peu moins décisif ces derniers temps, Chalon possède en la personne de Robinson un joueur capable de scorer à tout moment et de distiller des caviars à ses partenaires. L’orgueil peut aussi jouer: rappelons que la JDA était allée s’imposer sur le terrain de Chalon le 11 novembre dernier (89-81). Si ce match restera déjà comme un moment marquant de la saison dijonnaise, il est bien marqué comme une claque pour Chalon qui avait ensuite enchainé les défaites. Chalon, ne sera pas à Disney vendredi. Avant la trêve hivernale, il aura tout le loisir de se concentrer sur cette rencontre. Enfin, un derby reste un derby et il défie souvent toute règle rationnelle. Alors oui, la JDA devra oublier un temps sa domination actuelle sur son voisin, aborder cette rencontre avec humilité tout en étant sur de sa force. Ils ont battu les Chalonnais à l’occasion d’un match remarquable au Colisée et devant leur public ils auront les clés de la rencontre. A noter que les dijonnais, auront pu récupérer 24h de plus, Chalon ayant joué et perdu contre Pau dimanche soir.

Les clés du match pour la JDA

Comme il l’avait fait au Colisée, Holston devra museler un Robinson qui peut faire mouche à tout moment. Robinson, s’il avait réalisé 9 passes décisives, n’avait pu scorer que 8 points lors de la victoire de la Jeanne au Colisée. Attention également à Sanford.

Passer à l’intérieur: la défense chalonnaise n’est pas infaillible. Lors de la rencontre de dimanche contre Pau, les largesses dans la peinture étaient béantes. Pearson le 11 novembre dernier en avait profiter pour faire une œuvre d’art, compilant 27 points.

Limiter la réussite à 3 points des chalonnais: si Chalon met ses shoots longues distance, comme ils l’avaient fait à Gravelines, ils peuvent faire mal. Son jeu tournant principalement à 6,75m, les empêcher de prendre des tirs ouverts sera déterminant…comme globalement sortir les barbelés en défense.

Se battre sur chaque ballon, notamment au rebond: Chalon est la meilleure équipe au rebond, quand la JDA est avant-dernière…s’il sera compliqué pour la Jeanne de rivaliser, il faudra faire le nécessaire pour limiter la casse et ne pas donner des shoots de seconde chance.

Le retour gagnant de Kinsey: si son retour est aussi fracassant que son attente fut longue, nul doute que Kinsey, enfin opérationnel pourrait jouer un rôle clé dans la rotation dijonnaise.

Comme ils l’ont montré en BCL et à chaque grosse affiche de Jeep Elite, Laurent Legname et ses hommes n’ont pas l’intention de lâcher le moindre match ou la moindre compétition. Comme ils en ont pris l’habitude, ils vont continuer de prendre les matchs les uns après les autres avec une obsession, tout donner, être solidaires et l’emporter. Dans un derby ô combien important, cet état d’esprit ne peut que les animer. Avant la magie de Disney, faire vivre celle de la coupe et du Palais devant ses supporters qui n’attendent que ça!

JDA – Nanterre en 10 photos

Ecrit par Nicolas Goisque Le 11 février 2019 Commentez cet article

Retrouvez notre sélection de 10 photos de la rencontre de la 20ème journée de Jeep Elite de Basket opposant la JDA Dijon Basket à Nanterre 92

Lire la suite…

JDA-Nanterre: Mais ils sont complètement dingues!

Ecrit par Christophe GAVIGNET Le 10 février 2019 Commentez cet article

Dans un match d’une rare intensité la JDA sort victorieuse du choc de cette 20ème journée. Face à Nanterre, c’est une très grande équipe qui a tout raflé sur son passage: la victoire, le point average et la 3ème place. La Jeanne s’offre ainsi la possibilité de passer la trêve au chaud et de se concentrer sur une semaine prochaine bien remplie.

Lire la suite…

Basket Fauteuil : le derby ce dimanche à Dijon

Ecrit par Nicolas Goisque Le 10 février 2019 Commentez cet article

JDA – Elan Chalon c’est évidemment une affiche qui parle à tout le monde avec les fameux derby au Palais des sports ou au Colisée de Chalon. Mais c’est aussi une fameuse confrontation en basket handisport. Et LE DERBY c’est cet après-midi à 17h30 au gymnase Boisselot 18 bd de l’Ouest . N’hésitez pas et précipitez vous pour supporter les Dijonnais dans ce match du championnat de nationale B handisbasket qui promet beaucoup.

Lire la suite…

Après en avoir terminé avec la BCL mercredi sur un courte défaite encourageante face à Jérusalem, la JDA ressort le bleu de chauffe pour un nouveau gros rendez-vous en Jeep Elite, face à Nanterre. Dans son Palais des Sports qui lui réussit si bien cette saison, elle voudra ajouter un nouveau « gros » à son tableau de chasse et rester dans le Top 4. Un défi puisqu’elle affronte tout simplement l’actuel 3ème de Jeep Elite.

Lire la suite…

JDA – Hapoël Jérusalem en 10 photos

Ecrit par Nicolas Goisque Le 8 février 2019 Commentez cet article

Retrouvez notre sélection de 10 photos de la rencontre de Basketball Champions’ league entre la JDA Dijon et l’Hapoël Jérusalem réalisée par Hervé Obrecht

Lire la suite…

BCL: La tête haute

Ecrit par Christophe GAVIGNET Le 8 février 2019 Commentez cet article

Ce mercredi soir, passée le revers contre Pau, la JDA en terminait avec sa campagne européenne face à Jérusalem. A domicile, pour sa dernière rencontre alors qu’elle était d’ores et déjà éliminée, l’équipe dijonnaise a fait mieux que résister et s’incline, de deux petits points avec les honneurs 83-85. Elle termine à la 6ème place (sur 8) avec 4 victoires contre 10 défaites. Un bilan très honorable, d’un point de vue comptable mais aussi du jeu.

Lire la suite…

David Holston nommé pour être joueur du mois de janvier !

Ecrit par Nicolas Goisque Le 5 février 2019 1 COMMENTAIRE

Fantastique, exceptionnel, majestueux, incroyable… Nous n’avons plus de mots pour décrire David Holston depuis le début de saison !  
Le meneur All-Star de la JDA est nommé pour le titre de « Joueur du mois de janvier. Communiqué du club

Lire la suite…

BCL: Match de gala pour se remettre à l’endroit

Ecrit par Christophe GAVIGNET Le 4 février 2019 Commentez cet article

Après ce drôle de match et cette défaite contre Pau, la JDA reçoit la prestigieuse équipe de Jérusalem (mercredi soir 20h30 au palais des sports). Dans un match sans enjeu pour aucune des deux équipes, les Dijonnais auront surtout à cœur de se remettre dans le sens de la marche.

Lire la suite…

Jeep Elite (J19): Quand ça ne veut pas…

Ecrit par Christophe GAVIGNET Le 4 février 2019 Commentez cet article

Alors que la JDA restait sur un succès remarquable face à l’ASVEL, elle est allé s’enliser sur le parquet de Pau ( où globalement la prestation proposée par les deux formations frôlait le néant) et concéder un nouveau revers à l’extérieur (63-59) . La Jeanne a non seulement perdu l’occasion de revenir à hauteur de Pau mais à aussi perdu le point average. Une sale soirée à oublier…

Un match en forme de film d’horreur

Oui, la rencontre entre Pau et la JDA comptait bien pour la Jeep Elite et non une 5ème division. Il est néanmoins nécessaire de le rappeler tant il avait des allures de purge. Pendant un temps, nous pouvions même nous demander si les acteurs avaient conscience que l’échauffement était terminé et que le basket était aussi un sport d’adresse. Dès le début de rencontre, on sent beaucoup de tension et que les défenses (les meilleures du championnat), allaient prendre le dessus. Un match a priori taillé pour des dijonnais qui vont pourtant se faire endormir dès le début de match et montrer des signes inquiétants en attaque. Alors que les Palois avaient pris le meilleur départ, Dijon va recoller et terminer le premier quart- temps avec seulement une unité de retard (20-19). Un premier acte marqué par des maladresses mais qui partait sur des bases correctes. La suite ne sera que cauchemar et une petite insulte au basket. Dans le deuxième quart -temps, rien ne se passe. Tout apparaît compliqué pour des Dijonnais à la dérive et qui semblaient jouer ensemble pour la première fois: pas de mouvement, des passes dans le vide, des shoots toujours plus compliqués…rien, rien ne souriait. Et c’est ainsi que les 10 minutes se soldaient sur un 12-5 pour Pau…La JDA n’est pas reconnaissable et le retard de 8 points à la mi-temps est presque flatteur…et même porteur d’espoirs: Ware, Julien, Holston, Pearson n’ayant pas montré grand chose il y a une marge de progression évidente. Malheureusement, les 20 minutes restantes seront toujours aussi brouillonnes et la JDA qui aura mille fois l’occasion de passer devant et d’aller chercher une victoire, tant Pau n’y était pas non plus, va constamment déjouer. Seule satisfaction et moment d »euphorie », les 3 points enchaînés en fin de match par Holston. Le lutin dijonnais va garder son équipe en vie et même faire croire à une remontada. A 30 secondes de la fin, son shoot longue distance va ramener la Jeanne à 2 points. Sur l’attaque paloise qui suit la JDA trouve la force de faire un stop. 8 secondes à jouer, Holston pense faire une passe décisive longue distance à Pearson qui se trouve sous le cercle palois, mais celle-ci est ratée et le ballon est rendu à Pau qui va l’emporter…Il reste un peu plus d’une seconde. Temps mort Pau. Sur la dernière action du match, les palois rajoutent deux points au buzzer…Le calice jusqu’à la lie pour Julien et sa bande qui en plus du match, perd le point average face à une équipe de Pau qu’ils avaient battu de 3 points à l’aller…Bref, quand ça ne veut pas…

Des motifs de satisfaction?

Si le basket avait pu parler il aurait surement crié au secours. Avec un total de 39 balles perdues (dont 22 pour la JDA), ce match piquait très fort les yeux. La JDA a fait preuve d’une adresse famélique avec un très vilain 34% de réussite. Elle s’est montrée également très nerveuse à l’image d’un Ware qui s’énerve et qui bouscule ensuite Loum pourtant venu le réconforter…Oui ce match a été un cauchemar pour la JDA. Au point de n’y voit que du négatif? Peut-être pas, car bien que maigres, il y a des aspects positives à retirer. Le premier est déjà la prestation de Leloup qui aura longtemps permis à la Jeanne de rester dans le match. Il termine d’ailleurs avec un joli 17 d’évaluation et 14 points. Holston aura été très brouillon et aura mangé la feuille en fin de match. Mais il aura aussi montré tout son talent sur des gros shoots et que la JDA pourra compter sur lui dans les moments chauds. Loum, qui aurait mérité plus de temps de jeu alors que Ware n’y était pas, aura montré des choses très intéressantes et son 10 d’évaluation est à souligner. Les dijonnais ont également dominé au rebond notamment offensifs (13 contre 2 à Pau). De bonne augure pour la suite. Enfin, si l’attaque était en berne, la défense a été intéressante. Pau n’était pas très adroit et a perdu beaucoup de ballons. Mais ces pertes ont souvent été provoquées par les prises à deux des dijonnais plus que sur des maladresses pures des palois.

A défaut d’être sur le terrain, le spectacle était sur le banc

Pour la qualité du basket on repassera. Mais on aura surement assisté à un moment d’anthologie sur un temps mort de Laurent Legname dans le premier quart-temps. Très remonté à la vue du niveau de jeu affiché, le technicien dijonnais est décidé à faire part de son sentiment à ses troupes. Et le moins que l’on puisse dire c’est qu’il a été du genre…direct. « Vous me cassez les c……! Vous me cassez les c……! Vous ne voulez pas gagner ce match! Vous ne voulez pas gagner ce match! You don’t want to win this game! » Rouge, tapant sur sa tablette, Legname aura secoué ses joueurs comme jamais et offert un spectacle à lui tout seul. Une colère aussi marquante qu’efficace, la JDA va en effet passer un 9-0 à Pau en sortie de ce temps mort…

Une soirée à oublier pour des dijonnais qui repartent du Béarn avec le sentiment d’être passés à côté mais aussi qu’il était temps que ce rythme effréné s’arrête. A l’aube de disputer son dernier match en BCL, la JDA va enfin voir son calendrier allégé. Pau ne joue que le championnat et la différence s’est aussi faite là-dessus. Avec l’absence de Kinsey qui devient inquiétante, nous pouvons mesurer la difficultés pour ces 8 joueurs de tenir la cadence. Mais ce groupe est capable d’aller chercher un second souffle et de rester soudé pour décrocher un nouveau succès en Jeep Elite. Ce sera le weekend prochain face à un autre très gros, Nanterre.

Jeep Elite: Arriver plein Pau pour un nouvel exploit

Ecrit par Christophe GAVIGNET Le 2 février 2019 Commentez cet article

Alors que la JDA était restée sur un match monumental contre le leader Villeurbannais lors de sa dernière sortie en championnat, elle enchaîne avec du très haut niveau, contre l’actuel dauphin de l’ASVEL…Une rencontre de la 18ème journée de Jeep Elite qui nécessitera une énergie et un talent dingues si les dijonnais veulent créer à nouveau l’exploit sur un parquet quasi imprenable.

Lire la suite…

Anvers – JDA: Une défaite « maîtrisée »

Ecrit par Christophe GAVIGNET Le 30 janvier 2019 Commentez cet article

Après un succès éclatant face au leader du championnat en Jeep Elite, la JDA enchaînait seulement 48h après avec un déplacement à Anvers pour le compte de l’avant-dernière journée de BCL. Dans un match à faible enjeu, la JDA a néanmoins assuré la rencontre qu’il fallait pour tenir son rang et préparer le match de Pau.

Un déplacement en Belgique avec la tête dans le Béarn

Avant d’affronter Anvers (dernier qualifié de la poule) qui comptait deux victoires de plus que la JDA, les dijonnais se savaient quasiment éliminés: Alors que les belges n’avaient besoin que d’un succès pour entériner leur qualification, les hommes de Legname devaient l’emporter de 20 points pour encore espérer avant la dernière journée. Nous avions annoncé il y a quelques temps déjà que l’aventure était terminée pour la JDA. C’est officiel depuis ce mardi soir après une courte défaite 67-63. Mais hier soir, ce n’était pas ce faux-suspens qui préoccupait le staff, les joueurs et les supporters mais bien la manière dont la Jeanne allait jouer cette rencontre et sa capacité à se préserver pour un nouveau gros choc en championnat, ce dimanche 18h30 à Pau, dauphin du leader villeurbannais. Dans cette optique, il était important de garder une dynamique et de soit l’emporter, soit de perdre mais en évitant de prendre une « doudoune » pour ne pas casser le moral des troupes. Sur un match qui s’est joué au ralenti, la Jeanne a en effet perdu, mais sur une marque honorable et après avoir réduit l’écart tout au long de la deuxième mi-temps alors que les belges ont compté jusqu’à 20 points d’avance. Avec un effectif toujours réduit à 8 joueurs (Kinsey étant encore blessé) et une débauche d’énergie énorme dimanche soir, il fallait aussi ménager les organismes et préserver en particulier les cadres, histoire d’éviter les blessures et de compter sur un groupe opérationnel pour Pau. Ce second objectif a été atteint. En dehors de Leloup qui avait quitté ses coéquipiers prématurément dimanche qui a joué 32 minutes, Pearson dont le temps de jeu lui fait du bien en ce moment, avec 30 minutes et Emegano avec 24 minutes, aucun joueur de la JDA n’a excédé les 20 minutes passées sur le parquet. Holston en particulier a pu souffler avec 15 minutes de jeu. Un temps plutôt bien réparti avec le jeune Louis Weber qui aura emmagasiné plus de 14 minutes à Anvers mais aussi apporté 5 points et 2 passes-décisives pour un honnête 5 d’évaluation. L’espoir dijonnais a moins gambergé que d’habitude: s’il a perdu 2 ballons, il a aussi pris davantage d’initiatives et sa chance aux tirs. Avec 4 tentatives à 50% de réussite (dont 1/2 à 3 points), ce match peut faire figure de référence pour lui. Damien Archinard, autre espoir a de son côté capté 3 minutes de jeu. Un atout supplémentaire pour la suite pour un groupe qui aura besoin de pouvoir compter sur l’apport du banc. A noter enfin que certains cadres ont profité de ce match pour repartir de l’avant (Leloup meilleur marqueur dijonnais avec 16 point) ou confirmer (Pearson et Emegano 10 points chacun). Loum et Chassang avec 9 et 10 points ont encore beaucoup apporté.

La défaite des dijonnais fait ainsi partie de ces défaites « sans regrets » tant la qualification était improbable. Surtout, les dijonnais n’ont pas pris de valise comme à Athènes ou à l’aller face à ces mêmes belges et sont repartis avec beaucoup de points positifs: un temps de jeu équilibré, pas de blessés et des espoirs qui en ont profité pour continuer d’apprendre et progresser. C’est ce qui s’appelle une défaite « maîtrisée » qui met dans les meilleures conditions possibles…pour une victoire à Pau dimanche?

JDA – ASVEL en 10 photos

Ecrit par Nicolas Goisque Le 29 janvier 2019 Commentez cet article

Retrouvez notre sélection de 10 photos de la rencontre de jeep élite opposant la JDA Dijon Basket à l’ASVEL, réalisée par Hervé OBRECHT

Lire la suite…

Meylan trop solide pour la JDA Fauteuil

Ecrit par Nicolas Goisque Le 29 janvier 2019 Commentez cet article

Après sa courte défaite face au Centre fédéral, la semaine dernière à Talence, la JDA Fauteuil recevait Meylan ce samedi dans son fief de Boisselot. Malgré une très bonne première période qui les plaçait en tête (21-14), les Dijonnais n’ont pas tenu la distance et s’inclinent au final 44-53

Lire la suite…

JDA – ASVEL: MONUMENTAL!

Ecrit par Christophe GAVIGNET Le 28 janvier 2019 Commentez cet article

A l’aube de recevoir le leader villeurbannais, la prudence était de mise même si nous indiquions que l’on pouvait croire en l’exploit. Et exploit il y a eu! Au terme d’un match très électrique tant sur le parquet que dans les tribunes, ce sont les dijonnais qui ont sorti leur meilleur match de l’année et écrasé 94-77, une ASVEL qui, les fesses toutes rouges, a dû sortir les litres de Biafine sur le chemin du retour.

Lire la suite…

JDA-ASVEL: Une montagne pour un exploit

Ecrit par Christophe GAVIGNET Le 26 janvier 2019 Commentez cet article

Après s’être rassurée mercredi soir en BCL face à Lietkabelis, la JDA va se frotter à l’ogre villeurbannais dont l’effectif est aussi étendu que sa surface financière et qui a encore trouvé le(s) moyen(s) de se renforcer en attirant un ex joueur de NBA, quand les dijonnais joueront encore probablement à 8 joueurs.

Lire la suite…