Le DRT de nouveau dans le coup après Charade

L'équipe du Dijon Racing Team © DRT

Avec des réglages qui s’avéraient prendre plus de temps que prévu par le Dijon Racing Team et le duo Thomas COMPAROT Fabrice BOUCHET sur leur nouvelle 308 CUP #121, la manche sur le circuit Auvergnat de Charade sur lequel ils roulaient pour la toute première fois lors de cette nouvelle épreuve du Trophée Tourisme Endurance (TTE), à enfin été bénéfique à l’équipe Dijonnaise. Après s’être retrouvés dans le milieu du classement lors des courses de Lédenon et au Val de Vienne, et malgré une météo compliquée pour les mécaniques, par plus de trente degrés, c’est avec une grande joie et le moral à nouveau au beau fixe que le Team Dijonnais renoue avec le haut du classement en se positionnant quatrième suite à cette course de quatre heures. Retrouvons le récit des évènements marquants de ce week-end confiés par Thomas.

.

Samedi matin

Deux séances d’essais (50min + 25min) sous un beau soleil et une température de 30°C, tout est ok. Nous roulons pour la 1ère fois avec la 308 sur ce circuit, apprentissage un peu moins compliqué qu’à Lédenon et Val de Vienne !


Samedi fin d’après-midi

Epreuve de qualifications, le trafic est toujours dense dans ces épreuves, alors, il faut tenter de provoquer un tour clair, chose qui n’est pas facile à Charade !!! Après quelques tours, drapeau rouge, je repars pour 3 tours mais je n’arrive à être performant.
Fabrice prend le volant et arrive à sauver « les meubles ». Il réalise notre meilleur temps, 2.06.327. Nous partirons alors 15ème/17 des T3 et 24ème/39 au général.

.

Dimanche 14H, course de 4 heures

Soleil et chaleur (31°C) seront deux paramètres de course très importants !

Je prends le départ, je suis à l’extérieur, je suis prudent mais perds quelques places au 1er droit puis encore une dans le pifpaf… Le circuit de Charade est étroit, sinueux et sans échappatoire, les rétros se frottent, à ce rythme, il va se passer quelques choses … Dès le quatrième tour, des concurrents sortent de la piste. Les plus chanceux pourrons repartir mais d’autres ne pourront pas.

Un Full Yellow (vitesse limitée à 60 km/h) est déclenché, au drapeau vert, la piste se fluidifie. Je recolle les concurrents qui mon dépassés. Après quelques tours, nous sommes pare-chocs contre pare-chocs, je reprends le dessus, mais cette fois-ci un drapeau rouge est déclenché pour interrompre la course et extraire tous les concurrents en difficultés.

Quelques minutes plus tard, la course reprend, commence alors une belle bataille entre une 308, une Seat et nous, mais pare-chocs contre pare-chocs, la voiture refroidie moins bien et l’alerte de température d’huile se déclenche, je suis donc contraint de relâcher un peu la pression… il reste 3h30 de course !!! A notre surprise, tous les concurrents semblent relâcher, les voitures souffrent !!!

Après une succession de Full Yellow, à 1h de course, je rentre au stand pour passer la main à Fabrice, nous sommes une des dernières équipes à faire notre 1er changement de pilote,  nous sommes 4ème au général et 4ème des T3. Belle surprise mais nous sommes 24 à être dans la même minute.

.

Fabrice est au volant, après un bon relais. La course suit son cours. Il garde un très bon rythme tout en préservant la voiture et les pneus (les équipes Pro prévoit 12 pneus par course, nous, on en prévoit 4 ! ;-) ).

A 1h40 de course, Fabrice rentre au stand pour le second relais. Encore un bon relais.

Je repars des stands pour 30 min, à 2H de course, nous sommes 14ème au général et 8ème des T3, notre « vraie » place car nous avons le même nombre de relais que nos concurrents.

Le rythme de la course ralentie encore un peu mais nous arrivons à préserver notre rythme. Avoir préservé la voiture quasi dès le début semble payer, nous remontons alors position par position.

A 2h10 de course, je rentre au stand pour le 3ème relais (un relais moins bon à cause de la connexion radio entre autre), c’est au tour de Fabrice. Malgré des pneus avant quasi à la corde (nous n’avons toujours pas changé les pneus car nous voulons être sûrs de pouvoir aller au bout avec les 2 prochains), il est dans le coup et nous permet de continuer notre remontée.

.

A 2h40 de course, il rentre au stand pour ma dernière prise de volant. Un bon relais avec un changement de pneus. Je repars donc avec deux pneus neufs à l’avant, la température étant un peu moins extrême, cela me permet de reprendre quasi le rythme du début de course. A 3h de course, nous sommes 13ème au général et 8ème des T3mais dans les rétros des concurrents juste devant…

A 30min de la fin, Fabrice monte une dernière fois dans le baquet pour finir cette course, nous sommes 8ème au général et 5ème des T3. Au bout de 20min, la course est arrêtée par un drapeau rouge à cause d’un violent accident impliquant 3 voitures qui se sont encastrées dans le mur de la ligne droite des stands. Une voiture étant revenue sur la piste après avoir fait des tonneaux, la course ne pourra par redémarrer. Triste fin de course pour ces trois concurrents.

Nous finissons donc 4ème/17 des T3 et 7ème/39 au général. Cela fait plaisir !

Prochain rendez-vous à la maison sur le circuit de Dijon-Prenois, les 13 et 14 juillet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.