Objectif invincibilité dans les play-downs pour la JDA Handball

© Hervé OBRECHT/NikoPhot

Ce soir (20h), la JDA Dijon Handball se déplace à Paris 92 dans le cadre de la cinquième et avant-dernière journée des play-downs de la Ligue Féminine de Handball. Dans le rôle de bourreau la semaine dernière face à Saint-Amand en officialisant leur descente à l’échelon inférieur, les Artistes vont tout mettre en oeuvre pour continuer sur leur magnifique dynamique et engranger une victoire de plus qui leur permettrait d’espérer atteindre un sans fautes dans cette phase finale, ce qui relèverait d’une performance tout à fait encourageante pour la prochaine saison.

_

Déborah Kpodar et la JDA Dijon s’attendent à un rude combat du côté de la capitale, même si les deux équipes sont maintenues © Hervé OBRECHT / NikoPhot – archives

_

On pourrait croire que c’est un match pour du beurre, comme l’on dit. Mais Christophe Maréchal, l’ensemble du staff dijonnais et les joueuses, souhaitent rendre une très belle copie de ces play-downs en fin de saison. L’objectif est clairement de sortir de cet exercice 2018/2019 avec les six victoires en play-downs et un classement final au neuvième rang. Certes, un 5/6 suffirait aux coéquipières de Joanna Lathoud pour atteindre cet objectif, mais les filles visent bien plus haut, dans l’optique déjà de la préparation de la future saison. C’est Barbara Moretto qui en parlait à l’issue de la rencontre face au promu Saint-Amand : « Nous avons bien joué, on avait à coeur de gagner ici pour fêter cela avec notre public, mais à un moment il y a eu un relâchement. Je pense que c’est inévitable car on est déjà maintenues et que forcément, inconsciemment tu te relâches… Mais l’objectif est clairement de finir avec un 6/6 si on peut l’atteindre ». C’était dans le même sens que s’exprimait Christophe Maréchal à chaud après le coup de sifflet final face à Saint-Amand : « C’est vrai que le dernier quart d’heure on s’énerve un petit peu et on relâche… mais tu ne peux pas trop en demander aux joueuses, on fait une belle première mi-temps et un bon début de deuxième qui nous emmène jusqu’à +10, voilà c’est humain de relâcher à ce niveau-là… On va essayer de bien finir, surtout pour Noura (ndlr, Ben Slama) et les joueuses qui nous quittent à l’intersaison ». Lors de la seconde journée des play-downs, Dijon avait dominé Paris au Palais (27-24) dans une rencontre très disputée. Il faudra notamment faire attention à la très remuante Sonja Frey qui réalise toujours de belles performances face à son ancien club. Il va falloir également surveiller les rotations qui devraient être plus nombreuses lors de ce match pour tester des combinaisons, tactiques et ajustements qui peuvent déjà préparer une prochaine saison, où d’après les mots de Christophe Maréchal « Dijon va devoir faire peur à plus d’équipes que lors de cette saison écoulée ». Dans l’autre rencontre de cette cinquième journée de phase finale, c’est Bourg-de-Péage qui se déplace à Saint-Amand, dans une rencontre également sans enjeu, les Nordistes étant déjà condamnées et les Péageoises maintenues.

_

Sonja Frey sera encore une fois très motivée à l’idée de rencontrer Dijon, son ancien club
© Hervé OBRECHT / NikoPhot – archives

_

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.