Ligue 1. DFCO-RCSA : Le match de la dernière chance.

© Nicolas GOISQUE/Hervé OBRECHT/NikoPhot

Le Dijon Football Côte-d’Or recevra le Racing Club de Strasbourg demain soir à 20h. L’enjeu de ce match est simple : si Dijon ne gagne pas, la descente en Ligue 2 sera quasiment entérinée. Il s’agira donc du match de la dernière chance pour les hommes d’Antoine Kombouaré pour essayer d’accrocher les barrages. Après deux contre-performances successives, il devient de plus en plus difficile d’imaginer le DFCO en Ligue 1 la saison prochaine, mais tout n’est pas terminé.

« Gagner ce match à tout prix »

Si l’on ne revoit pas ce genre d’image à Gaston-Gérard demain soir… © Nicolas GOISQUE/Hervé OBRECHT/NikoPhot

Antoine Kombouaré a bien compris l’importance capitale de ce match. Même si la situation est urgente depuis un moment et que, après un mois d’avril assez encourageant, le coach dijonnais y croit encore. Après deux matchs au terme desquels le contenu a été médiocre, il faudra relever la tête, sans quoi Strasbourg risque tout bonnement de la couper et d’envoyer Dijon directement en Ligue 2. Il y a trois semaines, Dijon pouvait encore avoir son destin à ses pieds, seulement, en concédant une défaite à Caen (1-0), puis en s’inclinant lourdement à Nantes (3-0), le DFCO s’est fortement compliqué la tâche et risque bien de regretter ce manque de caractère qui lui a tant fait défaut depuis le début de la saison… Et la partie risque d’être ô combien difficile face à une formation alsacienne qui dispose de la quatrième meilleure attaque de Ligue 1 et qui fait beaucoup penser au DFCO de l’année dernière, à l’exception près que le club dirigé par Marc Keller est européen depuis sa victoire en finale de Coupe de la Ligue face à Guingamp. Face à une équipe qui ne doute pas et qui se déplace avec de fortes certitudes sur son identité de jeu, il faudra faire preuve de caractère et aller à l’impact. Dans cette situation délicate, l’équilibre est particulièrement difficile à trouver, mais Antoine Kombouaré confie que, si parfois il a haussé le ton, il a su aussi faire preuve de pédagogie en essayant de porter ses joueurs. Reste à savoir si la méthode Kombouaré sera la bonne pour se maintenir…

Retour de Balmont dans le groupe.

Aguerd sera suspendu pour ce match après avoir écopé d’un carton rouge à Nantes. © Nicolas GOISQUE/Hervé OBRECHT/NikoPhot

Nayef Aguerd ne sera donc pas de la partie contre Strasbourg tout comme Mehdi Abeid et Valentin Rosier. Antoine Kombouaré pourra compter sur le retour de Mickaël Alphonse, Jordan Marié et Florent Balmont. Ce dernier risque d’ailleurs d’être particulièrement important tant il apporte de l’expérience, de la grinta et est précieux dans les duels. Mais parfois, l’envie ne suffit pas et ce n’est pas le rôle de Balmont de marquer des buts. Devant, il faudrait de l’efficacité. S’il n’est encore et toujours pas l’heure de tirer un bilan définitif de la saison, il faudra une certaine mise au point lorsque l’exercice 2018-2019 tirera sa révérence car trop de choses ne sont pas allées dans le bon sens. Les joueurs vont devoir savoir gérer la pression qui risque d’être grosse avant le match. Ils se savent attendus par les supporters et, à Gaston-Gérard, le grondement des tribunes risqueraient bien de se faire entendre si les choses ne se passaient pas comme prévu. Il ne sert à rien de nous étaler un peu plus dans cet avant-match, l’enjeu tout le monde le connait. Samedi soir, c’est la victoire ou rien (mais on préférerait la victoire que rien du tout).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.