Le DFCO Féminin maintenu à 99% en D1 Féminine

© Nicolas GOISQUE ou Hervé OBRECHT/NikoPhot

Le DFCO Féminin retrouvait le chemin du championnat cet après-midi à domicile face à une équipe de Fleury 91 restant sur une belle performance face à l’Olympique Lyonnais (1-1) lors de la précédente journée. Avec une prestation de qualité et malgré quelques frayeurs en fin de rencontre, les filles de Yannick Chandioux s’imposent et prennent une très belle option sur le maintien, en attendant le résultat du LOSC demain.

Avec un match maîtrisé, les rouges ont bien cadenassé les offensives des franciliennes, malgré une frayeur en fin de rencontre © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

_

Tous les voyants étaient au vert. Un public présent en masse, du soleil, des conditions idéales de jeu… tout était prêt pour assister à une belle rencontre de football, cet après-midi aux Poussots. Et le public ne va pas regretter longtemps de s’être déplacé, le jeu est immédiatement animé, mais pas forcément du bon côté. Les meilleures occasions du premier quart d’heure sont en effet à mettre à l’actif de Fleury qui imprime un rythme soutenu. Par deux fois, Emmeline Mainguy est décisive en repoussant une tête, puis une frappe sur deux occasions des visiteuses (14′, 0-0). Alors que la partie se rééquilibre petit à petit, les Dijonnaises obtiennent à la 23ème minute un corner anodin. Sur ce corner, c’est Elise Bussaglia qui est à la baguette. Cette dernière tente sa chance directement en visant le but de Joly, la portière de Fleury, qui capte le ballon… mais derrière sa ligne de but! C’est donc tout logiquement que l’arbitre de la rencontre valide cette ouverture du score pour les locales (23′, 1-0).

_

Le tournant du match à la 23e minute, sur un corner direct d’Elise Bussaglia, le DFCO Féminin ouvre le score aux Poussots © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

_

Cette ouverture du score va changer complètement ce match qui voit des Bourguignonnes se libérer et croire crânement en leurs chances. Les attaques se font de plus en plus répétées et Lindsey Thomas, bien en jambes, arrive à affoler un peu plus la défense de Fleury. Malheureusement c’est sans but supplémentaire que les coéquipières d’Alexia Trévisan rejoignent les vestiaires à la pause. Cela aurait même pu être beaucoup plus compliqué deux minutes avant le terme de ce premier acte lorsque Emmeline Mainguy claque la balle en corner sur un beau geste acrobatique de l’attaquante floriacumoise. Un avantage d’un but donc, qu’il faudra tenter d’accroître en seconde période afin de se mettre rapidement à l’abri d’un retour des visiteuses du jour.

_

Encore une belle prestation d’Emmeline Mainguy, qui sauve notamment l’égalisation en fin de première période sur un beau geste de l’attaquante de Fleury © Hervé OBRECHT/NikoPhot

_

Dès la reprise, les rouges ne se contentent pas uniquement de défendre et semblent réellement chercher le second but. Yannick Chandioux montre même clairement ses intentions en faisant signe à Kenza Dali de rentrer dès le début de ce second temps, elle qui faisait son retour aujourd’hui devant son public après une blessure l’ayant éloignée des terrains pour plusieurs matchs. Alors que cette dernière se prépare sur le bord du terrain, Lindsey Thomas est servie par Tatiana Solanet à l’entrée de la surface. Elle élimine d’un beau crochet son vis-à-vis et frappe à ras de terre en trompant Joly et en permettant au DFCO de doubler la mise et de se retrouver dans des conditions idéales pour entamer la dernière demi-heure de jeu.

_

Frappe imparable de Lindsey Thomas, récompensée d’une belle performance et permettant au DFCO de doubler la mise © Hervé OBRECHT/NikoPhot

_

Petit à petit, les minutes s’égrainent et le DFCO tient sa victoire importante. Les filles de Yannick Chandioux restent alors bien sur leurs gardes et proposent un peu plus de gestion du score. Une solution qui tient jusqu’à la 86ème minute et la réduction du score de Fleury. En effet, sur une belle frappe de plus de 30 mètres, Rabanne lobe Emmeline Mainguy qui était trop avancée et permet aux franciliennes d’y croire encore dans la quête d’un match nul qui aurait un goût très amer pour les locales. Mais il n’en sera rien, les rouges restent solidaires et s’imposent donc dans cette confrontation capitale pour le maintien.

_

Les sourires étaient bien présents sur les visages dijonnais en fin de rencontre. Une victoire méritée pour le DFCO Féminin, qui soulage… © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

_

Avec en plus des résultats positifs pour la quête du maintien (défaites de Guingamp et Metz) conjugués au déplacement de Lille demain à Bordeaux, les filles de Yannick Chandioux pourraient être maintenues dès demain en cas de défaire du LOSC en Gironde. Un dénouement qui proposeraient aux Bourguignonnes un match de gala sans pression, face à l’Olympique Lyonnais lors de l’avant-dernière journée de D1 Féminine. Une rencontre, qui rappelons-le, aura lieu au Stade Gaston Gérard, une première dans l’histoire du DFCO Féminin.

_

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.