Le Stade Dijonnais bat Hyères et se qualifie en Jean Prat.

© Nicolas GOISQUE/NikoPhot

Dans ce duel de prétendants entre Dijon et son hôte du jour Hyères Carqueiranne, il fleurait bon le parfum des phases finales, sous un beau ciel azur et un temps à jouer au rugby. Dans un match de haute intensité, les dijonnais s’imposent in extrémis (27/25) et s’ouvrent les voies d’une qualification pour jouer contre les meilleures équipes de fédérale 1. Sacrée performance pour ce jeune groupe Stadiste.

La victoire de la détermination

L’affiche s’annonçait alléchante et la tâche ardue face à l’une des équipes en forme de la poule en cette fin de saison régulière, remise en selle qui plus est, par le retrait des 10 points de Nice. l’ enjeu était important avec une qualification directe dijonnaise en cas de victoire. Tout cela nous a donné un match indécis jusqu’à la fin, âpre et disputé ou la volonté des 2 protagonistes a été sans faille de la première à la dernière minute. Et à la fin c ‘est le stade qui l’emporte et s’ouvre le trophée Jean Prat pour une saison plus que jamais réussie aux vues des objectifs initiaux.

Un match en apnée 

Début de rencontre à la faveur du Stade qui donne d’entrée de jeu le ton par ses arrières, monopolise le ballon durant le premier quart d’heure, le temps que Jules Soulan, enquille 2 pénalités à la 9 ème et 13 ème minute suite aux fautes adverses. Le Stade fait preuve d’engagement et d’envie, cherche les intervalles mais se voit contraint surtout dans les zones de ruck ou Hyères gène très fortement Dijon ( y compris jusqu’au coup de sifflet final). D ‘ailleurs, dans un match plus équilibré dorénavant, les varois réduisent le score (6/3) avant de rater la pénalité de l’égalisation juste avant la pause ( 43ème). Ceci était sans compter sur le jaillissement de Quentin Pilet dans les derniers instants de cette première période pour un essai sous les perches transformé par le buteur local. 13/3 à la mi temps pour Dijon.

Au bout de cette action dijonnaise l’essai de Quentin Pillet © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

La reprise est compliquée pour le stade, les avants Hyèrois font parler leur puissance et, sur une cocotte à la 44 ème minute, réduise le score par un essai collectif transformé, (13/10) en même temps que le 8 dijonnais Kafotamaki se voit proposer un repos de 10 minutes suite à carton jaune…. Le match se tend quelque peu et Munoz le Varois est invité lui aussi à se calmer 10 minutes à son tour. Dijon profite de cette période pour revenir dans le camps adverse et marquer une pénalité par Soulan (16/10 à la 53 minute). Mais Hyères ne lâche rien et 10 minutes plus tard inscrit un nouvel essai non transformé (16/15 à la 60ème). La course poursuite continue et la tension est à son comble. Soulan, encore lui inscrit un essai qu’il ne transforme pas (21/15 à la 63 ème). Hyères réplique une fois de plus par un essai et passe devant pour la première fois (21/22). Les nerfs sont mis à rudes épreuves et l’artilleur local nous gratifie d’une nouvelle pénalité (24/22 à la 76 ème). La fin de match est insoutenable, Hyères passe une nouvelle pénalité et reprend les commandes avant que Soulan ne libère le stade sur le fil suite à un ultime effort du pack stadiste en mêlée fermée. Le nez de Julien Beaufils pourra nous narrer l’affaire… 27/25 Vous pouvez respirer! Le stade a gagné, préserve son invincibilité à domicile et se voit qualifié en Jean Prat.

Et maintenant?

Le stade est qualifié à l’une des deux premières places qualificatives et se trouve à deux longueurs de Bourgoin chez qui il se rend sous les feux des projecteurs tv de l’équipe le 5 avril prochain. Les dijonnais ont deux matchs pour aller glaner la place des Berjalliens et se préparer aux phases finales ainsi que pour garder Bourillot en place forte à l’issue de cette première phase contre Vienne.

Réactions

Lucas Liabot ( capitaine du jour) « Mon rôle dans l équipe ne change pas trop, que je sois capitaine ou pas. On est plusieurs leaders avec Otilo, Jules, Lucas Marijon, Thibault Dufau. Donc ça ne change pas énormément mon ressenti même si j étais content de l’être. Le match : on a bien démarré, on a réussi à tenir le ballon et à scorer avec des pénalités donc c était plutôt positif. Dans la foulée, on marque un essai bien construit pour passer à 13-03. On résiste bien proche de notre ligne juste avant la mi-temps. 1ère mi temps plutôt positive. 2eme mi temps, beaucoup moins. Offensivement, on est resté efficace en enchainant les temps de jeu, on a réussi à scorer bcp. Mais, à chaque fois qu on marque derrière on capte pas le renvoi, ou notre sortie de camp est inefficace. Du coup, on se met sous pression sur les ballons portes mêlées etc. Mais heureusement, les avants font une énorme dernière mêlée qui nous permet de gagner. « 

Lancelot Luteau « Un match avec beaucoup d’engagement et avec l’envie de mettre un gros volume de jeu malgré qu’Hyeres ai voulu nous mettre à mal sur les rucks afin de ralentir les ballons. En première mi temps on s’y est tenu, on a réussi à trouver des espaces et des break sans concrétiser. En seconde mi temps on a moins tenu le ballon mais on a était plus réaliste sur une séquence où justement on tient le ballon et on finit par marquer. Le premier point fort ça a été notre envie de vouloir jouer et de nous déplacer Et le second point fort c’est notre capacité à être resté solidaires et d’aller chercher cette victoire à l’image de la dernière pénalité qu’on récupère sur la mêlée qui nous fait gagner le match. L’objectif c’est le prochain match à Bourgoin et réussir à faire un résultat la bas »

Otilo Kafotamaki  » un match où l’on ne se facilite pas la tâche, on domine dans le jeu en première, mais on ne concrétise pas toutes nos actions, du coup à la mi-temps on ne les a pas décrochés au score. En deuxième le score est serré, ils marquent deux essais sur deux de nos touches ratées, enfonce une de nos mêlées en fin de match sur nos 22m ce qui leur permet de revenir devant à 5min de la fin, après ça nous avons à notre tour une mêlée sur leur 22 et cette fois c’est notre pack qui la domine et récupère une pénalité qui nous permet de passer devant et gagner ce match. Match compliqué mais très content d’avoir gagné et de se qualifier, maintenant le prochain objectif et de gagner nos deux prochains matchs pour passer premier de poule »

Kilian Tripier ( Talonneur Hyèrois)  » C’est toujours frustrant de perdre et encore plus dans les derniers instants, on savait que ça allait être très dur et ça a été le cas face à cette équipe de Dijon qui est la plus joueuse de la poule. C’était un match d’une très haute intensité. On avait à cœur de venir gagner à Bourillot, on a rien lâché jusqu’au bout même en étant mené de 10 points à la mi-temps. On peut rentrer la tête haute car on a fait une belle prestation aujourd’hui, ça se joue a pas grand chose. Mais malheureusement on a été beaucoup trop indiscipliné (3 cartons) et on sait qu’à l’extérieur tu le payes cash.
On va travailler encore plus dur pour gommer ces erreurs afin de recevoir Nice à la maison qui est une des meilleures équipes de la poule. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.