Jeep Elite (J23): Défense d’entrer!

La JDA, après son succès à Cholet en championnat s’est arrêtée le weekend dernier en 1/4 de finale de Coupe de France. Ce dimanche, elle retrouve son enfin son Palais avec une affiche des grands soirs face au CSP Limoges. L’occasion de perpétuer la tradition de la saison: faire tomber les gros à la maison…et continuer d’espérer les Play-off.

Renouer avec ses vertus face à un concurrent direct 

A 12 journées de la fin du championnat, la course aux play-off est définitivement lancée pour une JDA actuellement 4ème avec 13 succès. Alors, quand en plus elle affronte un concurrent direct (Limoges est juste derrière avec 12 succès), la rencontre prend encore une autre dimension. Un match spécial donc pour les hommes de Legname surtout face à ce club si particulier qu’est le CSP mais contre lequel il faudra faire dans le classique et retrouver ses 3 basiques: grosse défense, grosse défense et grosse défense. Comme depuis des années et comme si souvent cette saison, la Jeanne ne pourra briller que par une force défensive de tous les instants. C’est ce qui lui permettra de « griller » quelques cartouches offensives comme à Cholet ou d’éviter les désillusions entrevues en coupe où, entraînée dans une rencontre offensive, elle n’avait pas su tenir la distance. Si la Jeanne est prête au combat elle aura les moyens de faire tomber le CSP, comme à l’aller où elle s’était imposée à Beaublanc 79-67.

Attention, sans être infaillible, Le CSP de mars n’est plus celui de novembre

Fin novembre, la JDA s’offrait une victoire de prestige sur le parquet du CSP. Une victoire retentissante pour la bande d’Axel Julien et le séisme de trop pour les dirigeants limougeauds qui évinçaient dans la foulée leur entraîneur, Kyle Milling (grand ami de Laurent Legname). Son assistant, François Perronnet pris alors la rênes et Perrantes la porte, remplacé par Jordan Taylor. Dans la foulée, le CSP a enchainé avec 7 succès de rang dont des victoires au Mans, Chalon et face à Pau. De quoi affronter une équipe en pleine bourg? Pas forcément non plus, car si ce CSP transformé joue désormais les premiers rôles, il a trébuché à 3 reprises sur les 4 derniers matchs, dont deux à l’extérieur, à Nanterre mais aussi chez un mal classé, Fos-Sur-Mer. Lors de la dernière journée, Limoges s’est incliné sur son parquet face à Monaco.

Les clés du match pour la JDA

Etouffer d’entrée le CSP: dans 70% des défaites des Limougeauds, ils n’ont jamais dépassé les 73 points. Ainsi, si les Dijonnais érigent un mur devant leur panier, ils ont de de quoi faire trébucher la 7ème attaque du championnat.

Ne pas laisser trop de tirs ouverts à 3 points face à la deuxième meilleure équipe dans ce domaine derrière Nanterre qui avait beaucoup gêné la Jeanne avec cette arme. Bouteille sera particulièrement à surveiller.

Privilégier le secteur intérieur: Le CSP dispose de la 9ème défense du championnat et la JDA aura les moyens de trouver des espaces dans la raquette. Elle l’avait très bien fait à Beaublanc mais avait aussi parfaitement alterné le jeu, trouvant ainsi plusieurs shoots ouverts à 3 points.

Se méfier de la zone press: à l’aller, le CSP était remonté au score grâce à sa zone press et à une défense globalement beaucoup plus haute. Cholet, avait embêté la Jeanne avec le même système.

L’apport du banc: bien trop faible face au Mans. Loum, Chassang et Kinsey en particulier doivent mieux épauler le 5.

Les rebonds: la JDA, bon dernier dans cet exercice, va affronter un autre mauvais élève (16ème de la ligue). Alors, non seulement il y a la place mais il faut gagner cette bataille en laissant notamment un minimum de rebonds offensifs synonymes de seconde chance…

Et s’il y avait Pearson? Perdu sur le terrain lors des 3 dernières rencontres, les Dijonnais auront besoin d’un Ryan Pearson à son vrai niveau.

Oui « défense d’entrer », c’est en quelque sorte le slogan qui devrait être brandi devant le Palais des Sports pour cette rencontre si importante. La JDA peut et doit être animée de cette volonté de défendre son antre, de cette haine de la défaite et de la certitude que tout est possible, surtout avec son public. Dans un match qui sent la poudre, Axel julien et ses coéquipiers ont les moyens de se muer en maîtres artificiers…

Entre-deux au Palais ce dimanche à 18h30 et sur RMC Sport2!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.