La JDA Handball engrange avant les play-downs

Ecrit par Nicolas Goisque Le 15 mars 2019 à 23:37

Dans l’impossibilité de rêver encore à la 8ème place après la réattribution de points à Paris 92, la JDA Handball jouait ce vendredi soir un match important dans l’optique de se positionner au mieux sur la ligne de départ des play-downs, en affrontant la lanterne rouge St Amand les eaux. Mission accomplie au terme d’un match débridé, parfois crispant et toujours serré 31-29) avec une victoire qui devra être confirmée par au moins un succès sur les deux derniers matchs (à Nice puis face à Fleury)

3/3 ce vendredi pour Sophia Fehri bien présente à son poste de pivot © Hervé OBRECHT/NikoPhot

Un rythme fou en première période

Dijon démarre tambour battant avec une défense agressive qui permet la récupération de ballons aussitôt exploités par un bon jeu de transition et de contre-attaque (3-0, 3′). St Amand réagit notamment par l’intermédiaire de sa grande demi-centre Ivana Filipovic qui inscrit 3 des 4 premiers buts de son équipe (6-4, 8′). La JDA maintient néanmoins un écart de 3 buts sur deux réalisations coup sur coup de Kimberley Bouchard (8-5, 10′). Le rythme est soutenu et les attaques prennent clairement le pas sur les défenses. Filipovic mène bien son équipe en distribuant quelques caviars, tandis que côté dijonnais , Déborah Kpodar se montre à son aise sur les tirs longue distance (déjà 3 buts personnels et 11-7, 14′). Peu d’arrêts de gardien jusqu’alors, mais Dijon perd quelques ballons en attaque que St Amand exploite à merveille avec ses fusées Manon Le Bihan et Claire Vauthier en contre-attaque (13-11, 19′). Le rythme est toujours un peu fou et Filipovic envoie un boulet de canon des 11 mètres dans la lucarne de Noura Ben Slama (14-12,23′). Julie Dazet conduit bien le jeu dijonnais et trouve Mégane Ribeiro sur son aile pour un lob astucieux (17-14, 27′). Filipovic maintient son équipe à flot mais c’est Déborah Kopdar, précieuse sur cette première période qui clôt le score de 30 premières minutes particulièrement débridées (19-15, 30′).

Avec 11 buts et de nombreuses passes décisives ivana filipovic aura pesé sur la défense dijonnaise © Hervé OBRECHT/NikoPhot

Filipovic donne du fil à retordre

la JDA a un peu de mal à rentrer dans sa seconde période et Ivana Filipovic continue son show côté St Amand; elle marque (déjà 7 buts) ou sert impeccablement pivot ou ailières (20-18, 36′). Christophe Maréchal opte pour une défense 1-5 avec Julie Dazet en individuelle sur Claire Vauthier, mais la capitaine Marion Maliva trouve des solutions sur un beau un contre un puis en fin de jeu de transition et St Amand recolle (22-20, 40′). Le technicien dijonnais prend un temps mort. Dans la foulée Sophia Fehri bien servie au pivot inscrit son troisième but de la soirée sur trois tentatives. Le rythme s’est très nettement calmé en cette seconde période et Dijon a un peu de mal en attaque placée. Caroline Martins met en échec Kimberley Bouchard deux fois de suite et les visiteuses sont toujours aux basques dijonnaises (24-22) à l’entame du dernier quart d’heure. Kimberley ne se décourage pas et bat cette fois la portière amandinoise. (25-22, 46′). Temps mort pour St Amand.

_

Kimberley Bouchard a été précieuses sur contre attaque malgré quelques échecs au tir © Hervé OBRECHT /NikoPhot

Dijon devant de bout en bout

Sur pénalty Barbara Moretto donne un petit peu d’air à Dijon (27-23,50′) mais le poison Filipovic est toujours là pour maintenir son camp dans la partie avec un 10ème but personnel. Les deux équipes se rendent coup pour coup et Dijon fait toujours la course en tête. Déborah Kpodar est prise en stricte sur une infériorité numérique dijonnaise et Marion Malina ramène les visiteuses à deux longueurs (29-27, 56′). Une interception bien venue de Joanna Lathoud permet de maintenir cet écart de 3 buts (30-27, 58′). Florence Sauval prend son dernier temps mort. Cela reste tendu dans ce money time. Filipovic sur pénalty instille le doute dans les travées du palais (30-29, 58′). Au tour de Christophe Maréchal de prendre son dernier temps mort. Joanna Lathoud au pivot obtient un précieux pénalty que Barbara Moretto transforme. Dijon se jette sur tout ce qui bouge sur la dernière défense et mange le chronomètre, pour finalement récupérer le dernier ballon et tenir un succès compliqué à obtenir mais néanmoins très précieux. Si Barbara Moretto est de nouveau meilleure marqueuse avec 7 réalisations, chacune aura apporté sa pierre ce soir. Dijon engrange de précieux points et pourra se rendre à Nice avec moins de pression.

_

 

Classement, résultats, news, calendrier, effectif... toute l’info du CDB sur la page du club !

 

Commentez cet article