Un costaud DMH domine Sélestat

Ecrit par Nicolas Goisque Le 8 mars 2019 à 23:38

Le Dijon Métropole Handball avait l’occasion, à condition de dominer Sélestat, de remonter ce vendredi sur le podium de la Proligue de Handball. Chose faite pour les hommes d’Ulrich Chaduteaud qui s’imposent 27-22 après un match physique durant lequel ils seront montés progressivement en puissance, aidé une fois de plus par la performance de leur gardien Wassim Helal.

_

Démarrage poussif

Tout comme lors de sa dernière sortie face à Vernon, le DMH passe complètement à côté de son début de match. 5 ballons perdus en 5 minutes et pas le moindre but marqué. Si Wassim Helal réalise plusieurs beaux arrêts d’entrée, il ne peut rien sur deux montées de balle alsaciennes conclues par Julien David Da Castro puis Kosta Savic, ni sur un pénalty de Thomas Cauwenberghs (qui récidive 1 minute plus tard bien trouvé au pivot (0-4, 6′). Pierrick Naudin a entre temps raté son premier pénalty bien détourné par Vladimir Périsic. et il faut attendre 6 minutes 20 pour voir Eduardo Reig Guillen, bien décalé sur son aile débloquer le compteur dijonnais (1-4, 7′). Dijon hausse alors le ton en défense et va obtenir les pénaltys en attaque. Reig Guillen puis Marc Poletti réussissent par deux fois la sanction suprême (3-4,10′). Tandis que Wassim Helal se met en évidence en stoppant pour sa part un premier pénalty adverse. Dans la foulée Pierrick Naudin égalise (4-4, 13′).

Belle efficacité d’Eduardo Reig Gullen ce soir 8/9 © Hervé OBRECHT/NikoPhot

Marc Poletti prend une seconde exclusion de 2 minutes dès la 14ème minute, un handicap pour la défense locale. Les débats sont plus équilibrés car Dijon est un peu plus juste en attaque et ne perd plus de ballons. Jan Sobol est à la conclusion d’un beau mouvement sur une rentrée d’ailier et peu après Eduardo Reig Guillen offre pour la première fois l’avantage aux coéquipiers de Pierrick Naudin en inscrivant son 3ème but de la soirée (6-5,17′). La défense agressive de Dijon est beaucoup sanctionnée par les arbitres, au tour de l’ailier espagnol d’être exclu. On assiste à de nombreuses approximations dès deux côtés et le score n’évolue pas bien vite( 7-7,21′). Sélestat qui a du mal en attaque placé dégaine un premier temps mort demandé par Sébastien Echinard, le technicien alsacien (8-8, 23′). Antoine Gutfreund se rappelle au souvenir de ses anciens coéquipiers en s’échappant sur son aile, imité dans la foulée par son vis à vis Nathy Camara qui remet Sélestat devant (9-10’25’). Wassim Helal sort un nouveau pénalty et c’est au tour d’Ulrich Chaduteaud, pas vraiment satisfait de la prestation des siens de stopper le jeu.

Pierrick Naudin est pris en strict mais son frère Hugo trouve l’ouverture. Virgil Carrière se trouve ensuite à la conclusion d’un contre rageusement mené. La défense locale récupère encore un ballon, Eduardo Reig Guillen inscrit un nouveau pénalty, Kosta Savic répond d’un boulet de canon au sortir d’un beau 1 contre 1. Au terme de 30 premières minutes durant lesquelles le combat physique aura été intense, et les défenses auront pris le pas sur les attaques, Dijon est devant à la pause (13-11, 30′).

Wassim Helal a réalisé une nouvelle performance majuscule dans son but © Hervé OBRECHT /NikoPhot

Dijon attaque bien la seconde période avec un Eduardo Reig Guillen dans le rôle du buteur ce soir (7ème puis 8ème but sur pénalty cette fois pour le lutin espagnol) le DMH creuse un premier écart intéressant (18-13, 37′). Nathy Camara sur engagement rapide puis Yohann Herbulot en toute fin de possession tentent bien de ramener les leurs (19-16, 42′) mais Wassim Helal continue son show en stoppant son troisième pénalty de la soirée mettant Antoine Gutfreund en échec. Sélestat peinant de surcroît en attaque placée, Dijon maintient l’écart avec un Pierrick Naudin qui passe la barre des 5 réalisations personnelles (21-16,46′ ). Il enchaîne dans la foulée avec un nouveau but suite à une montée de balle rondement menée. Sébastien Echinard dégaine le temps mort pour stopper l’élan local (22-16, 47′). Helal est toujours impérial dans sa cage (déjà 10 arrêts à 36%), et si Thomas Cauwenberghs réussit un joli lob en position d’ailier, le portier dijonnais s’interpose peut après sur un 4ème pénalty tiré cette fois par Yohann Herbulot !! Dijon maintient ainsi l’écart et aborde le money time en position confortable (25-19, 55′). La défense dijonnaise continue à agresser le porteur de balle comme depuis le début de la partie et Sélestat n’atteint la barre des 20 buts qu’à 3 minutes du terme suite à un 1 contre 1 impeccable de Jeroen De Beule, auquel réplique dans la foulée le spectaculaire Marc Poletti (26-20, 58′). Helal réalise un énième exploit sur une contre attaque de Cauwenberghs, Poletti marque encore dans le but vide et Dijon remporte un succès logique construit essentiellement lors d’une solide seconde période(27-22). Le DMH rejoint Nancy et pointe à la troisième place ce soir.

_

Sélestat aura butté sur une grosse défense dijonnaise © Hervé OBRECHT/NikoPhot

_

Outre le 14/36 de Wassim Helal à 38% dans son but, on notera également la régularité de Pierrick Naudin au scoring (7/9 sans pénalty) et l’efficacité d’Eduardo Reig Guillen (8/9) et enfin la grosse intensité défensive déployée par le collectif dijonnais qui laisse Sélestat à 22 buts.

_

 

Classement, résultats, news, calendrier, effectif... toute l’info du DBHB sur la page du club !

 

Commentez cet article