Deuxième mi-temps fatale à Nantes pour la JDA Handball

En déplacement à Nantes dans le cadre de la 19ème journée de LFH, la JDA Dijon Handball s’attendait à un match compliqué, car le Nantes Atlantique Handball, éliminé par les Bourguignonnes quelques jours plus tôt en Coupe de France insufflait un parfum de revanche avant la rencontre. Et les Nantaises n’ont pas fait dans la demi-mesure puisqu’elles s’imposent par huit buts d’écart (33-25).

_

En Loire-Atlantique, les gardiennes de la JDA Dijon ont vécu un match compliqué avec la multiplication des assauts Nantais © Nicolas GOISQUE / NikoPhot – archives

_

Le début de match est plutôt calme et c’est Noura Ben Slama qui débute dans les cages pour défendre les filets Dijonnais. La première offensive locale fera mouche et c’est Mitrovic qui débloque le compteur (1′, 1-0). Mais les filles de Christophe Maréchal montrent du tempérament et restent au contact dans ce début de match avec un doublé de Dyénaba Sylla (4′, 3-3). Petit évènement trois minutes après lorsque la nouvelle recrue de la JDA, Héléna Rut Orvarsdottir inscrit son premier but sous ses nouvelles couleurs (7′, 5-4). Et elle ne s’arrête pas en si bon chemin car quatre minutes plus tard elle rajoute deux buts coup sur coup à sa collection (11′, 6-6). C’est ensuite Barbara Moretto, fraîchement nominée pour le titre de meilleure joueuse de LFH du mois de février, qui inscrit le but permettant aux visiteuses d’être devant pour la première fois dans cette rencontre (15′, 7-8). Puis c’est au tour de Mégane Ribeiro d’en faire de même (22′, 9-10). La fin de la première mi-temps sera un premier tournant car les Artistes se voient infliger un 5-1 qui laissera des traces dans le deuxième acte (28′, 14-11). Pour clôturer ce premier temps, Sophia Fehri score à trois secondes du buzzer et envoie les protagonistes aux vestiaires (30′, 14-12).

_

Barbara Moretto est la meilleure buteuse du soir (5/7) . Elle réalise des performances régulières et se retrouve nominée individuellement au titre de joueuse du mois © Hervé OBRECHT/NikoPhot

_

La pause aura été bénéfique pour les coéquipières de Joanna Lathoud qui reviennent mieux dans le match. Elles font jeu égal avec les adversaires du soir et arrivent même à repasser devant par deux fois, d’abord par l’intermédiaire d’un jet de 7m de Barbara Moretto (35′, 16-17) puis par l’ailière en forme du moment, Kimberley Bouchard (37′, 17-18). L’incroyable solidité et la volonté des Bourguignonnes va s’effondrer à la 40e minute alors que Julie Dazet venait d’inscrire un but égalisateur pour son équipe (40′, 20-20). En huit minutes, la JDA Dijon craque complètement et encaisse un très lourd 8-1, où seul un jet de 7m de Barbara Moretto aura permis de faire augmenter le total de buts des Dijonnaises. Une série noire, stoppée par Julie Dazet à dix minutes du terme de la rencontre, mais il est déjà trop tard (50′, 28-21). Ayglon-Saurina, Lignières, Dancette et Escribano auront fait très mal, car toutes ces Nantaises terminent avec plus de 5 buts chacune. Le match se terminera dans ces dix dernières minutes par un 5-3 en faveur des locales, à noter un doublé dans les derniers instants de Mégane Ribeiro (30′, 33-25). Des regrets sûrement d’avoir laissé échappé le match à deux instants clés de la rencontre, mais la marche était bien trop haute ce soir pour rentrer dans la Cité des Ducs avec la victoire.

_

La solidarité et l’envie des dijonnaises vont être des éléments essentiels dans cette dernière ligne droite de la saison régulière © Hervé OBRECHT/NikoPhot – archives

_

Toutes les séries sont faites pour s’arrêter. C’est le sentiment qui doit être ressenti dans le vestiaire Dijonnais après ce déplacement compliqué. En effet, les Dijonnaises restaient sur une série de trois matchs sans défaites, avec deux victoires et un nul. Enchaînant également ces matchs dans un laps de temps très court, les filles de la JDA Dijon ont payé de leurs efforts physiques en fin de première mi-temps, puis en seconde période lorsque Nantes a accéléré et creusé l’écart pour décrocher une victoire solide devant son public. Soirée compliquée pour les gardiennes avec Léna le Borgne à 25% (3/12 en 12 minutes) et Noura Ben Slama à 23% (7/31 en 48 minutes). Sur le champ, Barbara Moretto (5 buts), Héléna
Rut Orvarsdottir (4 buts) et Dyénaba Sylla (4 buts) sont les meilleures buteuses du soir. Un total de sept fois « deux minutes » a également été attribué aux filles de Christophe Maréchal. Tous les regards sont désormais tournés vers la réception de Saint-Amand dans un match capital contre un adversaire direct, vendredi prochain au Palais des Sports.

_

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.