M Diot offre le « 5 à la suite » au DMH, laborieux face à Vernon

Ecrit par Nicolas Goisque Le 4 mars 2019 à 12:04

Si le Dijon Métropole Handball a bien engrangé un cinquième succès de rang ce vendredi en dominant, St Marcel Vernon 25-22, le contenu fut loin d’être convaincant. Les Dijonnais doivent une fière chandelle à leur Gardien Maxime Diot qui leur a donné un énorme coup de pouce à l’entrée du money time.

8

Maxime Diot a sorti son équipe d’une situation mal engagée © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

Diot en sauveur

Situons le contexte, nous sommes à la 52ème minute de ce DMH Vernon, et les hommes d’Ulrich Chaduteaud sont englués dans une partie sans grande saveur, balbutiant quelque peu leur handball (notamment offensivement), qu’ils avaient bien retrouvé lors des dernière rencontres (si l’on excepte les 5 dernières minutes annonciatrices ? de la semaine dernière à Strasbourg). Le score est alors de 19-19 et l’incertitude complète sur l’issue de la rencontre. Le technicien dijonnais sort alors Wassim Helal de la cage. Ce dernier, brillant depuis plusieurs matchs, de surcroît en l’absence de Maxime Diot pour protocole commotion est en effet un peu moins en réussite ce vendredi, sans pour autant être catastrophique du tout. Maxime Diot prend alors place dans les buts et en 4 minutes il change la face du match. Trois arrêtS coup sur coup dont deux venus d’ailleurs sur un kung fu normand puis sur un tir à bout portant à 6 mètres. Trois arrêts ! trois montées de balle propres ! trois buts !! Et Dijon qui prend trois longueurs d’avance au meilleur moment (22-19, 56′). Les visiteurs ne s’en remettront tout simplement pas.

_

Boris Bécirovic et Dijon ont multiplié les approximations enchainant notamment les passages en force © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

Première période indigeste offensivement

Auparavant on avait assisté à une copie bien décevante de la part des Dijonnais. A l’image d’un début de match raté, particulièrement brouillon avec moult passages en force, pertes de balles et mauvais choix. Résultat les Normands, loin d’être géniaux mais accrocheurs, font la course en tête un bon moment et mènent de deux longueurs après 20 minutes (6-8, 20′). Voilà qui ne plait guère à Ulrich Chaduteaud qui prend un temps mort. Cela remet un semblant d’ordre dans les rang et Dijon atteint la pause avec le plus petit des avantages (11-10, 30′). Heureusement que la défense dijonnaise est en place et que Wassim Helal continue à bien faire le job, face à un St Marcel Vernon qui connait cette saison des difficultés offensives évidentes, car pour ce qui est de l’offensif, le premier acte dijonnais est particulièrement indigeste. On se dit que la pause ne peut que faire du bien.

Gloubi boulga persistant

Et ça ne repart pas bien !! nouveau passage en force sifflé sur Lilian Pasquet, suivi d’une énième perte de balle. Heureusement l’adversaire pas beaucoup plus inspiré n’en profite guère et l’on assiste à un spectacle pas franchement emballant. Ce gloubi boulga continue hélas à nous être servi un bon moment, Vernon parvenant même à reprendre l’avantage à plusieurs reprises (14-15, 41′; 15-16, 44′). On en arrive donc à cette fameuse 52ème minute dans un climat d’ennui et d’incertitude totale. Et Maxime Diot surgit…….

Le DMH consolide sa 4ème place et aura un prochain déplacement périlleux en Alsace à Sélestat, 7ème au classement vendredi prochain à 20h30. Il faudra inévitablement proposer autre chose sous peine de voir la série de succès s’arrêter là.

Le Dijonnais ont longtemps laissé les visiteurs espérer © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

_

 

Classement, résultats, news, calendrier, effectif... toute l’info du DBHB sur la page du club !

 

Commentez cet article