Jeep Elite (J21): La JDA devra arriver pleine Bourg

Ecrit par Christophe GAVIGNET Le 28 février 2019 à 19:22

Passées la Leaders Cup où la JDA s’est inclinée dès les 1/4 face à la SIG et la trêve internationale, les hommes de Laurent Legname retrouvent les parquets de Jeep Elite. Deux déplacements au programme dont le premier à Bour-en-Bresse ce samedi soir, qui n’est autre que le récent finaliste chez Mickey et l’une des deux équipes à s’être imposées au Palais lors de la phase aller.

Garder la dynamique et les play-off en tête dans un championnat très serré

Après une série de rencontres dingues contre des cadors du championnat (dont SIG, Asvel, Nanterre) la Jeanne s’est hissée à une très belle 3ème place, à deux victoires de Pau et 3 de l’ASVEL. Mais cette place sur le podium de la Jeep Elite reste toutefois très fragile dans un championnat hyper serré. La JDA ne devance ainsi que Nanterre et Limoges grâce au point average et ne compte qu’une seule victoire d’avance sur un groupe de 5 équipes (du 6ème au 10ème) dont fait justement partie la JL Bourg. Autant dire que tout peut aller très vite et que la JDA, si elle ne maintenait pas son rythme, pourrait assez rapidement se retrouver en milieu de tableau. Surtout, cette rencontre sur le parquet du voisin Bressan vaudra très cher: en cas de défaite, la JL Bourg passerait devant la JDA tout en conservant le point average (soit en réalité une victoire d’avance sur la Jeanne). En revanche, en cas de victoire les dijonnais repousseraient les Burgiens à deux longueurs voire trois s’ils récupéraient le point average. Si la tâche ne sera pas aisée, la JDA a les moyens de ses ambitions.

La JL Bourg, un petit?

La JL Bourg fait souvent encore figure de « petit » du championnat. La faute probablement à des années récentes davantage passées en Pro B que dans l’élite. La JL Bourg, est remontée pour la dernière fois en 2017 après avoir été sacré championne de Pro B. Et pourtant, le club bressan, sur ces dernières saisons, s’est très largement structuré, dans son organisation d’une part (équipes dirigeantes, encadrement, Ecole de Meneur…) et dans ses infrastructures d’autre part. Avec sa salle, l’Ekinox (inaugurée en 2014), Bourg s’est tout simplement doté d’une infrastructure ultra-moderne, bourrée de technologies et qui fait des envieux en France mais aussi en Europe. Bourg dispose aussi d’une surface financière qui la place dans la première moitié de la Jeep Elite avec le 9ème budget mais et surtout la 8ème masse salariale de la ligue (pour rappel la JDA pointe à la 14ème place). Des finances qui lui ont permis de garder notamment des joueurs de grande classe comme Peacock, MVP la saison dernière.

Un adversaire offensif, une star et un gros état d’esprit 

Bourg en Bresse est le genre d’adversaire très compliqué à manœuvrer. La faute à un collectif bien huilé qui dispose de la 6ème attaque du championnat (près de 82 points marqués de moyenne en championnat) tout en résistant correctement en défense (la 11ème du championnat). A titre de comparaison, la JDA est avant-dernière pour ce qui est de l’attaque et première pour la défense. La JL Boug compte aussi dans ses rangs un joueur d’exception en la personne de Zachery Peacock. MVP la saison dernière, l’américain est également en verve sur cet exercice: avec près de 19 points de moyenne, il est actuellement le deuxième meilleur scoreur du championnat et dans le top 10 à 3 points avec près de 45% de réussite. Joueur très complet, capable de shoots longue distance donc, mais aussi de pénétration dans la raquette, il peut faire la différence à tout moment. Il est par ailleurs bien épaulé par Wright, qui est le 5ème meilleur passeur avec un peu plus de 6 passes décisives de moyenne et Ndoye qui fait parler son physique dans la raquette (aujourd’hui le meilleur contreur de la ligue). Mais cette équipe dispose plus globalement d’un groupe soudé et qui se bat en permanence, bien guidé par l’entraîneur Vucevic. En 1/4 de finale de la Leaders Cup, alors que l’ASVEL était passée devant à quelques minutes du termes, tout le monde voyait rompre Bourg. Il s’en sont finalement sortis à force de combat et talent. En finale, ils échouent d’un cheveu contre la SIG qui avait un temps fait un écart.

Une rencontre compliquée, mais la JDA aura des arguments

Si ce court déplacement semble peu évident pour la JDA, pas sûr à l’invrese que la JL Bourg soit ravie d’accueillir la JDA. A la belle attaque de Bourg, la Jeanne sait pouvoir répondre avec sa grosse défense, la meilleure du championnat. Contre l’ASVEL, Bourg a commencé de se faire rattrapé lorsque les Villeurbannais ont défendu très haut et on été globalement plus agressifs. C’est précisément l’ADN de la JDA. Si Peacock fait souvent la différence pour Bourg, la Jeanne sait aussi multiplier les dangers à l’extérieur et à l’intérieur et faire parler son collectif. Avec Holston, la JDA peut compter sur un joueur très chaud au scoring comme en témoigne ses 35 points à la Leaders Cup mais aussi sur un passeur hors-pair (le 2ème meilleur de la ligue) qui « caviardise » régulièrement ses coéquipiers. Avec Axel Julien les Dijonnais peuvent s’appuyer sur deux joueurs dans le top 11 des meilleurs passeurs. La Jeanne peut aussi compter sur un secteur intérieur qui lorsqu’il est en forme peut faire craquer n’importe qu’elle défense. Les derniers gros succès ont notamment vu Ware et Pearson faire la différence. Bien entendu, Bourg performe à domicile avec seulement 2 défaites. Mais parmi ces revers, il y a celui concédé contre Fos-Sur-Mer, promu et mal classé. Un défaite récente (18ème journée) et cinglante de 18 points qui montre que cette équipe est tout à fait prenable. Battue à l’aller au Palais des Sports, lors de la 6ème journée de 3 petits points, la JDA avait été emportée dans les 10 dernières alors qu’elle avait le match en main et menait de 11 points à la fin du 3ème quart. Mais la JDA a beaucoup prouvé depuis ce match, à la maison surtout, mais aussi à l’extérieur avec des victoires probantes à Chalon et Limoges. Surtout, il faut se souvenir de l’an passé où bien que battue chez elle à l’aller, la JDA était allée chercher une belle victoire au retour.

Les clés du match pour la JDA

Compter sur sa défense: défendre particulièrement haut pour empêcher Peacock notamment de prendre de la vitesse et le gêner un maximum dans ses tentatives à 3 points. Lors de leur défaite contre Fos, l’américain avait été plutôt bien muselé et limité à « seulement » 16 points et 1/5 à 3 points.

Couper au maximum la relation 1-4/5 de Bourg en empêchant Wright en particulier de distiller ses caviars. Contre Fos, il avait été limité à 3 passes décisives et un total de seulement 13 pour Bourg.

Holston épaulé: s’il en fallait encore une preuve, le basket reste bien un sport collectif ou un seul joueur ne peut pas tout faire. Contre la SIG en Leaders Cup, le génial lutin aura été trop isolé. Il aura besoin de l’activité de tous ses autres partenaires pour faire briller son équipe, Julien, Ware et Pearson en tête.

Chassang: la fenêtre internationale a permis à Alex Chassang d’honorer sa première sélection avec l’équipe de France et de quelle manière! Avec 13 points, 4 rebonds pour 17 d’évaluation, il aura particulièrement brillé. S’il est capable de rééditer cette performance en sortie de banc, nul doute qu’il peut être déterminant.

Le moral de Bourg / le début de match: Lors de sa dernière défaite à domicile, Bourg a encaissé un 20-33 dans le premier quart-temps et atteint la mi-temps avec 26 points de retard. Le match était autant dire plié après 20 minutes de jeu. A la JDA de s’en inspirer, comme elle l’avait fait à Limoges. Par ailleurs, interrogation sur le moral des joueurs bressans: remontés et soudés après leur belle épopée en Leaders Cup ou quelque peu émoussés après être passés si près de l’exploit? Le contre coup est possible…

Ce déplacement à Bourg sera forcément difficile à négocier. Mais dans l’adversité, les hommes de Legname ont régulièrement prouvé leur capacité à réaliser de très belles choses. Et ils en ont les capacités. A eux de rester sur cette dynamique, de se présenter conquérants et obsédés par cette envie de bien faire et de gagner, sans se mettre de pression excessive.

Entre-deux ce samedi 02/03 à 20h à Ekinox!

 

Classement, résultats, news, calendrier, effectif... toute l’info de la JDA Dijon sur la page du club !

 

Commentez cet article