Ligue 1. DFCO – OM : Une défaite frustrante.

Vendredi soir en ouverture de la 24ème journée de Ligue 1 Conforama, le Dijon Football Côte d’Or s’est incliné sur sa pelouse 2 buts à 1 face à l’Olympique de Marseille. Une défaite rageante au terme d’une rencontre pas franchement exceptionnelle dans laquelle le DFCO aurait tout de même pu espérer un peu mieux.

Un bloc bien en place.

Jordan Marié, opportuniste, avait permis au DFCO d’ouvrir le score. © Hervé OBRECHT/NikoPhot

Le début de match n’est pas emballant. Le rythme est mou et la partie se concentre au milieu de terrain. Peu d’occasions sont à se mettre sous la dent. Mario Balotelli va allumer la première mèche mais sa frappe enroulée passera à quelques centimètres du poteau de Bobby Allain (11′). Les Dijonnais vont rapidement répondre et prendre les devants de la rencontre sur leur première occasion. Chafik, encore excellent vendredi soir, arme une lourde frappe que Mandanda ne peut que repousser. Marié, opportuniste, suit bien et pousse la balle au fond des filets (1-0, 18′). Les Marseillais ont d’abord du mal à réagir et n’arrivent pas à combiner devant la surface de réparation dijonnaise. Le DFCO abandonne la balle aux Sudistes et se contente de contenir les assauts des Olympiens. Malgré cela, Marseille se procure beaucoup de corners qui, bien que ceux-ci donnent lieu à certaines situations chaudes devant le but bourguignon, ne permettent pas à Marseille de recoller au score. Dans le jeu, Mario Balotelli ne parvient pas à s’exprimer à l’image de ses duels rugueux avec Lautoa. En contre, le DFCO se montre plus dangereux , d’ailleurs, Dijon va avoir l’occasion de faire le break juste avant la mi-temps. Haut sur le terrain, Chafik sert Kwon qui transmet à Said dans la profondeur. La frappe de l’attaquant dijonnais est repoussé par Mandanda et Kwon, qui a bien suivi reprends, mais sa balle est cette fois-ci repoussée par Kamara (40′) ! Solides et solidaires, les Dijonnais regagnent les vestiaires avec cette avance d’un petit but.

En deuxième, Dijon lâche.

Balotelli, auteur du but de l’égalisation, aura été plutôt lourd durant toute la soirée. © Hervé OBRECHT/NikoPhot

Marseille accélère un peu plus en seconde période, et le DFCO peine parfois à contenir Thauvin ou Ocampos qui se démènent pour servir Balotelli. Pourtant, Dijon aura une nouvelle fois l’occasion d’assommer définitivement l’OM, mais Said la jouera un peu trop personnel. A deux contre un, l’ancien attaquant du Stade Rennais oublie complètement de servir Kwon, absolument seul sur le côté gauche et frappe au but. Une frappe qui sera captée sans danger par Steve Mandanda (55′). Marseille vient d’être averti, et ne laissera pas alors passer cette seconde chance. A l’issu d’un énième centre venu de la droite, Thauvin dévie de la tête. Balotelli, qui a bien suivi au second, pousse la balle au fond des filets de Bobby Allain (1-1, 56′). Compliqué à gérer durant toute la soirée, l’international italien en profite pour chambrer le public qui l’aura bousculé durant les 90 minutes. Tout est à refaire pour Dijon et Said, qui a bien suivi une frappe de Marié une nouvelle fois repoussée par Mandanda, ne parvient pas à redresser sa frappe et loupe le cadre qui était pourtant ouvert (63′). Le match paraît plus ouvert qu’en première période et les Marseillais poussent plus afin d’enchaîner une deuxième victoire consécutive. A force de louper des occasions, le DFCO va finalement se faire punir par Ocampos. L’attaquant marseillais se permet un superbe petit pont sur Yambéré et enchaîne avec une puissante frappe du droit qui termine son chemin dans le filet droit d’Allain (2-1, 74′). Dur à encaisser mais pas illogique lorsque l’on sait que le Dijon a eu du mal à concrétiser ses contres. Les hommes d’Antoine Kombouaré pousseront dans les derniers instants de la rencontre mais Sory Kaba, fraîchement entré en jeu, ne parviendra pas à servir ses partenaires. Kwon aura la dernière cartouche et sera à quelques centimètres d’égaliser, mais son coup-franc passera juste à côté du poteau gauche de Mandanda. Dijon s’incline à domicile dans un match où il aurait pu prétendre à mieux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.