BCDCO – GEVREY : Un point, c’est tout !

Ecrit par Hervé OBRECHT Le 3 février 2019 à 19:00

Vous avez découvert hier la présentation du Bowling Classic Dijon Côte-d’Or sur notre site internet. Les dijonnais, disputent le Championnat National en équipe à six joueurs tout au long de la saison régulière. Composé de 10 équipes, le BCDCO espère terminer sur le podium afin de valider un ticket dans une compétition européenne la saison prochaine. Terminant les matchs aller sur la troisième marche du podium et actuellement 4e, la bataille sera rude mais pas impossible pour atteindre leur but. Hier, pour le compte de la 12e journée de National, le BCDCO recevait les voisins de Gevrey-Chambertin, actuels leader du championnat. Le verdict est tombé sur les dernières boules : un match nul qui se retrouve être un bon point de pris, malgré la victoire toute proche (4-4, 3583-3547).

_

Le BCDCO a rivalisé de fort belle manière contre le leader du Championnat National en décrochant le point du match nul © Gianni Della Martire – BCDCO

_

Au pied du podium avant cette rencontre, le BCDCO n’avait guère le choix : il fallait réaliser une belle performance contre le voisin Gevrey, dans un derby compliqué. Se décomposant en trois manches de deux joueurs, il fallait glaner un maximum de points individuellement, tout en essayant d’empocher le bonus au total de quilles (deux points supplémentaires dans le score final). Le match s’annonçait spectaculaire : sur les 9 meilleures moyennes de Côte-d’Or, 8 joueurs étaient alignés sur la feuille de match. Pour la première manche, c’est Gianni Della Martire et Stéphane Perret qui avaient la charge de montrer la bonne voie à leurs coéquipiers. Et tout débute bien pour Gianni Della Martire, actuellement meilleure moyenne départementale (617,62 en 21 matchs) qui l’emporte sur son vis-à vis, Nicolas Naigeon par 4 jeux à 0 et 643 quilles contre 559 pour le visiteur. Plus grosse performance de la journée, il termine son match avec un jeu incroyable à 180 quilles (112 de plein et 68 de déblay). Plus de mal à ses côtés pour Stéphane Perret, qui se voit malmené par Alexandre Livera sur les deux premiers jeux. Il empoche le troisième d’une quille mais laisse échapper le dernier et termine à 1-3 et 567 quilles contre un beau 617. Statut-quo après la première manche (1-1) mais Dijon mène aux quilles.

_

Le match s’est déroulé dans une très bonne ambiance, avec les petits gradins du quillier bien remplis tout au long de la rencontre © Gianni Della Martire – BCDCO

_

C’est ensuite le capitaine Emmanuel Nachin qui est confronté à Jérôme Livera. Un premier jeu perdant, puis deux jeux gagnés, mais quelques quilles de retard avant le quatrième jeu, que le visiteur va remporter pour égaliser à deux jeux partout et 587 quilles contre 605. Sébastien Guillemin affronte ensuite Géo Ungurean, le capitaine gibriaçois qui prends 40 quilles d’avance sur le local en deux jeux. Le capitaine dijonnais décide d’effectuer alors le premier et unique changement de la partie : Yann Simon remplace Sébastien Guillemin pour les deux derniers jeux. Et il réalise une très belle entrée, même s’il perd le troisième jeu de 6 quilles, il prendra ensuite le dernier jeu avec 164 quilles, mais c’est trop tard (563-590) et les deux points équipes centraux filent vers les Vendangeurs de Gevrey qui mènent 3-1 avant la dernière manche.

__

Dans une dernière manche tendue, il faudra attendre les derniers jets pour que le match rende son verdict définitif © Gianni Della Martire – BCDCO

_

Dans le dernier acte, Thierry Pahon est opposé à Anthony Rabier. Le premier jeu sera fatal puisque 23 quilles seront laissées dans la balance. Suivent un second jeu à parfaite égalité et une victoire d’une quille dans le troisième. Il faut absolument remporter le dernier jeu, mais le visiteur aura le dernier mot et le remporte de deux quilles. Le point est perdu (1.5-2.5, 585-609). Dans le même temps Sylvain Brunot pour le BCDCO affronte Benoît Pacaud. Il faut absolument marquer le point équipe pour espérer repartir avec des points matchs. Avec une performance propre et sans bavures (0 jets nuls, c’est à dire que chacun de ses 120 jets a touché à chaque fois une quille au moins) il s’impose face à son adversaire par 3-1 et 638 quilles contre 567. En restant devant aux quilles, Dijon empoche les 2 points de bonus, et ajoutés aux deux points remportés par Gianni et Sylvain, signent un match nul (4-4) qui aura tenu toutes ses promesses (3583-3547). Pour le prochain match, la tâche ne sera pas facile pour le BCDCO qui se déplacera chez les Égoutiers de Strasbourg, actuels dauphins de Gevrey. Le BCDCO reste après ce match en 4ème position, collé au groupe de tête.

_

La réaction de Gianni Della Martire (BDCDO) :
« On savait que ça allait être un match serré, vu les moyennes des joueurs composant les deux équipes. Du début à la fin, il y a eu beaucoup de suspense et avant le dernier jeu tout était possible. Un peu de regrets tout de même, car une victoire nous aurait replacé sur le podium. Mais ce point reste important dans la course à une place européenne. Notre prochain match à Strasbourg sera un match à 4 points (ndlr, victoire 2pts au classic) car ils sont juste devant nous et l’objectif sera de les doubler. J’ai beaucoup d’optimisme également pour la Coupe du Monde en individuel que je dispute dans quelques jours en République Tchèque, car je me sens en forme, mais le tirage au sort aura une grande importance, car il y a beaucoup de qualité en face de moi et ce ne sera pas simple ».

_

La réaction de Jérôme Livera (Vendangeurs Gevrey) :
« C’était un match très intense et très serré, avec une superbe ambiance dans les tribunes. Le point du match nul est un point très important pour nous dans l’optique du titre national. C’est une bonne satisfaction dans l’ensemble avec un total très correct qui donne un peu plus de 590 de moyenne par joueur sur les deux équipes, c’était un très beau match du haut de tableau. La semaine prochaine, on se déplacera à l’Amitié Kaysersberg, qui se retrouve mal classé dans notre championnat. Mais chaque match est à jouer, il n’y en a aucun à prendre à la légère. C’est un match à notre portée mais il faudra rester sérieux et concentrés pour garder nos 4 longueurs d’avance sur le dauphin strasbourgeois ».

_

Commentez cet article