Rentrée probante pour le DMH

Ecrit par Nicolas Goisque Le 2 février 2019 à 12:06

Privé de compétition durant un mois pour cause de mondial le Dijon Métropole Handball n’avait disputé dans la période qu’un match amical largement perdu contre Chambéry, certes pas le premier venu, mais qui n’avait pas vraiment fait avance le schmilblick. Il retrouvait ce vendredi les dures joutes de Proligue avec la réception compliquée d’un concurrent direct aux places « play-offs » Saran. Examen de passage brillamment réussi avec une victoire qui ne souffre pas la contestation (34-28)

Dijon accélère après 20 minutes

Ce match de rentrée avait tout du match piège : peu de repères , un adversaire redoutable, motivé à l’idée de repousser à plusieurs longueurs un concurrent direct….. Car Saran est quand même sacrément armé avec notamment sa paire d’ex internationaux espagnols Chema Rodriguez, un demi centre qui a longtemps fait les beaux jours de la roja et le gardienJuan Manuel Sierra, un sacré rempart. On n’oubliera pas l’ailier Matthieu Drouhin redoutable finisseur qui a un temps flirté avec Dijon ou encore le bras armé de Quentin Eyman , ex Cesson Sévigné et la liste n’est pas exhaustive….

_

9/10 pour Marco Poletti impeccable une nouvelle fois © Nicolas GOISQUE/NikoPhot archives

Dès lors, il importait aux Dijonnais de bien rentrer dans la rencontre. Les hommes d’Ulrich Chaduteaud s’y appliquent d’entrée, Lilian Pasquet et Pierrick Naudin inscrivant les deux premiers buts de la rencontre. Mais comme on s’y attendait Saran réplique dans la foulée et passe à son tour un 3-0 (2-3, 6′). Les deux équipes se rendent alors coup pour coup durant un bon quart d’heure. Sierra fait le job dans sa cage, stoppant notamment un pénalty de Pierrick Naudin, mais Wassim Helal n’est pas en reste dans les buts dijonnais . La défense dijonnaise est impressionnante de motivation et d’agressivité et réduit au silence les offensives adverses tandis que Marc Poletti (en grande forme hier soir (9/10) et Eduardo Reig Guillen, lui aussi impeccable (6/6) remettent Dijon devant (7/6, 20′) dans une rencontre plutôt dominée par les défenses.

_

Bien aidé par sa défense Wassim Helal a apporté sa pierre à la victoire © Nicolas GOISQUE/NikoPhot archives

C’est alors que les locaux vont placer un coup d’accélérateur salutaire. En dix minutes, toujours impeccable en défense, les Bourguignons récupèrent de nombreux ballons qu’ils convertissent à la faveur d’un jeu de transition et contre-attaque bien léché. Ils passent un 8-3 pour s’octroyer à la pause un matelas intéressant (15-9, 30′). La performance défensive est pour le moment la clef du match.

_

Boris Bécirovic a encore été solide © Nicolas GOISQUE/NikoPhot/ – archives

_

Jamais inquiétés en seconde période

On a tellement connu le DMH sur courant alternatif au cours de ses matchs depuis le début de saison, que l’on se garde de tout optimisme précoce, même si la copie à mi-parcours est plus qu’intéressante. Saran reprend la partie en tentant une défense plus agressive et haute, mais Dijon ne se fait pas piéger, trouve les solutions et maintient l’écart (18-12,35′). Saran parviendra au mieux à recoller à 4 longueurs (19-15, 40′), mais les hommes d’Ulrich Chaduteaud, continuent à maîtriser leur sujet avec notamment Marc Poletti, Eduardo Reig Guillen Boris Bécirovic (6/6) ou Lilian Pasquet (6/12) au diapason pour alimenter le scoring. Dijon va finalement s’offrir une fin de match moins crispante que souvent et décrocher une victoire convaincante face à un redoutable adversaire qui n’a tout simplement pas trouvé les solutions hier soir. Que voilà une belle rentrée !!!!

_

Mathieu Drouhin ici face à Miro Rac en avril 2016 et Saran ont été étouffés par la défense locale © Eric BONTEMPS archives


 

Classement, résultats, news, calendrier, effectif... toute l’info du DBHB sur la page du club !

 

Commentez cet article