Stade Dijonnais – ASVEL : un bon cru de Saint Vincent tournante

Ecrit par Stéphane BLANC Le 28 janvier 2019 à 22:44

Pour son premier match à domicile en 2019, le stade dijonnais ne s’est pas raté, restant invaincu à la maison en dominant Villeurbanne (35-13) et ce, avec en prime, le point de bonus offensif.

Un mach de rugby hivernal…..

Ce match se déroulant dans des conditions rendues compliquées par la neige tombée dans la semaine et la pluie durant la rencontre, a été des plus académiques ( à savoir peu de jeu au large) comme souvent dans un tel cas sur un terrain gras, boueux et glissant à souhait. Ce soin de peau dominicale devrait être bénéfique aux acteurs du jour!

Avec un pack impérial en mélée fermée, qui aura mis au supplice son adversaire sur quasiment toutes les mélées, le stade dijonnais prenait ce match par le bon bout. Les reculades villeurbannaises (alors que le 8 de devant de l’ ASVEL est un des plus dense de la poule) sont les images marquantes de ce match et confirme que le rugby débute devant. Comme le coach le signalait,  » gros boulot des gros aujourd’hui ». A l’identique, la défense n’ a pas été en reste, autre point positif.

Boueux? vous avez dit?…. © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

Le film du match

Tout débute à la 14ème minute coté points, par une première pénalité de Jules Soulan après une bonne occupation du terrain dijonnaise et donc les premières mélées conquérantes. Dans la minute qui suit Lucas Liabot par son essai permet à l’artilleur local de passer cette fois une transformation( 10/0 Dijon) à la 15 ème. La marche arrière des avants Villeurbannais laisse présager un après midi pénible pour les visiteurs. Leur buteur retarde l’inéluctable par une pénalité à la 28 ème avant que le stade ne réinscrive un essai transformé à la 36ème. 17/ 3 puis 17/6 et 20/6 nous amènait tranquillement à la trève …..mais c’était sans compter sur un essai des visiteurs sur l’une des rares incursions dans les 22 dijonnais à la 40 ème. Léger frisson dans l’assistance mais suspens garanti!

un gros combat d’avants © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

-De retour des vestiaires , sous une pluie plus insistante, les dijonnais par le canonnier Soulan à la 45 ème se relancent pour le mieux, 23/13. Cependant il faudra attendre la 59ème pour un nouvel essai Dijonnais par lancelot Luteau non transformé cette fois. 28/13 la messe est dite et l’ objectif atteint: la victoire. Et comme les stadistes aiment à souhait changer les éléments dans les dix dernières minutes, ils inscrivent un nouvel essai ( Ugo Escuder) transformé une fois de plus par Jules Soulan, synonyme de bonus Offensif!

Cette victoire bonifiée (35/13) permettant de revenir à hauteur de Bourgoin et Nice ( tous à 57 points) ; mais surtout eu égard à la défaite de Hyères à domicile face à Chambéry; se révèle être une excellente opération pour la qualification d’une part mais surtout pour une place qualificative de choix.

Un capitanat variant efficace

lucas MARIJON: capitaine stadiste en ce dimanche pluvieux

Lucas Marijon, talonneur et capitaine du jour, avec lucidité et réserve ne pouvait qu’être satisfait de l’objectif atteint et même mieux avec en plus une mêlée conquérante comme jamais depuis le début de saison. L’équipe dijonnaise poursuit son apprentissage de haut de tableau avec des ressources nouvelles de match en match! De bonnes augures pour la suite des évnéements.

Réaction du capitaine après match:

Lucas, quel est ton sentiment aujourd’hui? Le sentiment d’avoir rempli l’objectif et même plus en prenant un bonus dans des conditions pas faciles.

Quels ont été les éléments déterminants ? On a pu s’appuyer sur une bonne mêlée, et on commence à retrouver notre défense.

Ton ressenti en tant que capitaine? Pas de ressenti particulier, juste content qu’on est pu gagner ce match et prendre un bonus important.

 

Classement, résultats, news, calendrier, effectif... toute l’info du Stade Dijonnais sur la page du club !

 

Commentez cet article