Coupe de France F : Guingamp -DFCO : il faudra un vainqueur

Ecrit par Nicolas Goisque Le 26 janvier 2019 à 11:09

Le DFCO féminin reste sur une courte défaite à Bordeaux en championnat et il devra encore batailler pour assurer son maintien dans l’élite. Mais ce weekend, il effectue un long déplacement du côté de Guingamp, pour le compte des 8ème de finale de coupe de France (dimanche 14h30). Si en championnat les deux formations n’ont pas réussi à se départager sur aucune des deux rencontres, il faudra bien cette fois un vainqueur.

_

Léa Declercq à droite sera l’un des atouts dijonnais © Nicolas GOISQUE/NikoPhot archives

Rude Combat en perspective

Si le premier tour de cette coupe de France n’a posé aucun problème aux joueuses de Yannick Chandioux, qui avaient étrillé Portet 11-0 aux Poussots, il devrait en être tout autrement de ce 8ème de finale. Entre deux formations très proches au classement de D1 (Guingamp 7ème compte 1point de plus que Dijon avec un bilan de 4v, 4 n et 7d contre 4v 3n et 8d pour les Bourguignonnes), ainsi que l’ont montré les deux matchs de championnat (tous les deux clos sur le score de 1-1), la bataille devrait être rude pour accéder aux quarts de finale.

_

Dijon a toutes ses chances

Si l’on excepte le premier tour de coupe de France, on ne peut pas dire que les deux formations soient dans une forme éblouissante. En championnat la dernière victoire bretonne remonte à presque 3 mois avec un succès (4-1) sur Fleury le 3 novembre dernier; les Dijonnaises s’étant elles imposées pour la dernière fois sur le même score à Metz le 1er décembre. Guingamp a du mal offensivement avec 15 buts marqués en 15 journées de D1. Si le DFCO est un peu plus efficace avec 21 réalisations, il est aussi légèrement plus perméable (28 buts encaissés contre 25 aux filles de Frédéric Biancalani). Dijon comptera évidemment sur ses joueuses en forme ces derniers temps au premier rangs desquelles Léa Declercq, très en vue sur les dernières rencontres, mais aussi bien entendu sur ses deux internationales, Kenza Dali et Elise Bussaglia qui tentent toutes deux de décrocher une place pour le prochain mondial en France. Au delà des performance individuelle, c’est une partie cohérente de l’ensemble du collectif que l’on guettera ce dimanche. On l’aura compris un duel indécis mais qui pourraient remettre les Dijonnaises dans une excellente dynamique avant d’accueillir le LOSC la semaine prochaine aux Poussots et qui de surcroît pourrait offrir un ticket pour un beau 1/4 de finale. Cela ne se refuse pas , non ?

_

Les deux rencontres de championnat ont été très serrées © Nicolas GOISQUE/NikoPhot archives

Le groupe dijonnais à Guingamp

Gardiennes : Mainguy, Chavas
Défenseures : Awona, Gouineau, Trévisan, Cuynet, Carage
Milieux de terrain : Nakkach, Stephen, Declercq, Renard, Bussaglia, Dali
Attaquantes : Baldé, Bouillot, Thomas

_

Commentez cet article