La JDA Handball pas récompensé de ses efforts à Toulon

Ecrit par Nicolas Goisque Le 19 janvier 2019 à 22:22

Le coup n’est, une fois de plus pas passé loin hier soir pour les filles de Christophe Maréchal en déplacement dans le Var du côté de Toulon. Largement en tête à la pause et menant encore de trois longueurs à 9 minutes du terme, la JDA Handball a de nouveau peiné dans le money-time pour finalement ne ramener « qu’un nul (26-26). Un résultat qui n’améliore guère sa situation au classement

_

Dans la série de match très compliqué pour la JDA Hand en ce mois de janvier (Déplacement à Besançon, réception de Brest et de Metz, ce déplacement à Toulon, un adversaire nettement plus à sa portée était évidemment coché de manière spéciale comme un tournant à ne pas manquer. En effet, la position au classement des Dijonnaises ne leur permet guère de marge de maneuvre si elles veulent conserver un mince espoir d’accrocher la 8ème place leur évitant une énième fois l’exercice éprouvant et pas forcément excitant des play-downs. On comprend donc la frustration et le sentiment d’inachevé au terme de la rencontre.

Fin de première période tonitruante Si Siraba Dembele en bonne récente championne d’Europe qu’elle est ne laisse à personne le soin d’ouvrir le score, sa vis à vis Dyenaba Sylla rétablit aussitôt l’équilibre (1-1, 2′). Le début de rencontre est équilibré avec notamment le premier des 6 pénaltys convertis par Barbara Moretto impeccable dans cet exercice hier soir (3-3, 5′). Toulon fait ensuite le premier petit break du match (7-4,11′) entraînant le temps mort dégainé par Christophe Maréchal. Effet immédiat puisque sous l’impulsion notamment de Barbara Moretto (10/12 ce vendredi) Dijon recolle aussi sec (8-8, 17′). La rencontre s’équilibre, Manon Gravelle et Mégane Ribeiro, y vont de leur doublé (12-12, 24′). La JDA termine alors en trombe cette première période infligeant un 5-0 aux locales. En récupérant des ballons en défense, avec des arrêts de Ben Slama, ayant pris le relais dans les cages d’une Léna Leborgne peu en réussite jusque là, Dijon fait parler son jeu rapide avec Dyenaba Sylla notamment, Barbara Moretto toujours au pénalty puis pour clore, Joanna Lathoud, pour s’offrir un joili matelas à la pause (12-17, 30′).

Auteur de 10 buts Barbara Moretto a réussit un sans faute au pénaltys avec 6 réalisations © Nicolas GOISQUE/NikoPhot archives

Fichu money-time Un avantage intéressant que les Toulonnaises tentaient évidemment de réduire rapidement au retour des vestiaires. L’écart oscille un bon moment entre +3 et + 4 en faveur de Dijon, Julie Dazet et Barbara Moretto se chargeant d’alimenter la marque côté Bourguignon (17-21,40′). Si Dijon perd Déborah Kpodar pour 3 exclusions de deux minutes et si Mariam Eradze ramène bien les Varoises à une longueur (21-22, 45′), Dijon ne veut pas lâcher l’affaire et Julie Dazet (5/10 hier) redonne un peu d’air (22-25, 51′). Il reste alors un tout petit peu moins de 9 minutes à jouer et Sandor Rac pose un temps mort côté toulonnais. Bingo, ses filles claquent aussitôt un 3-0 et égalisent au meilleur moment (25-25, 56′) obligeant Christophe Maréchal à stopper le jeu à son tour. La fin de match est irrespirable, Dijon tente mais Gravelle et Dazet trouve la gardienne , le poteau ou le contre . Barbara Moretto parvient enfin à redonner l’avantage à ses couleurs à 90 secondes du gong (25-26, 59′). Malheureusement le dernier mot reviendra à l’emblématique joueuse locale Laurène Catani. La « lutin » varoise se jouant de la défense dijonnaise pour inscrire son seul but du match (26-26, 60′). Dijon ne convertira pas le dernier ballon et laisse filer une victoire qui aurait fait un bien fou. Que de regrets ! 10ème au classement Dijon pointera au minimum à 4 points de la 8ème place à la fin de cette 14ème journée, ça commence à faire beaucoup.

La capitaiane varois eSiraba Dembele a été précieuse pour ses couleurs (5/7 et 59 minutes de jeu !) © Nicolas GOISQUE/NikoPhot archives

La réaction de Joanna Lathoud capitaine dijonnaise

« C’est un nul au goût amer.. pas au point d’une déception mais c’est très frustrant parce qu’on a bien joué, on a tenu avec nos armes, même à 4 contre 6, on perd Deborah (carton rouge en deuxième), on perd Léna, Noura fait ce qu’elle peut sur une jambe donc au final quand on analyse tout ça on peut aussi se satisfaire de ce résultat.. de toute façon on prend quand même 2 points. Je suis très fière de ce qu’on a produit et de ce que l’on produit depuis un certain temps et si on continue comme ça, on va en gagner des matchs. »

Joanna Lathoud veut retenir le positif © Nicolas GOISQUE/NikoPhot archives

Commentez cet article