Le DFCO Féminin impuissant à Bordeaux

Ecrit par Nicolas Goisque Le 15 janvier 2019 à 16:41

Après une large victoire sur Portet en Coupe de France, les joueuses du Dijon Football Côte d’Or féminin disputaient ce samedi à Bordeaux, leur premier match de 2019 en D1 avec l’envie d’effacer la frustration du match aller. Las, confronté à un bloc très solide, les filles de Yannick Chandioux n’ont jamais pu trouver la faille et s’inclinent finalement 1-0 sur un nouveau coup de pied arrêté.

Claire Lavogez a encore fait mal à Dijon par ses coup de pieds arrêtés © Nicolas GOISQUE/NikoPhot archives

_

Coups de pied arrêtés fatals Les partenaires d’Alexia Trévisan n’ont jamais trouvé la solution face à une équipe girondine extrêmement solide. Durant la demi-heure initial, pas grand chose à se mettre sous la dent. Si les Dijonnaises tiennent plutôt le ballon, elles ne se montrent guère dangereuses et les débats sont assez équilibré mais les occasions aux abonnés absents. Finalement Bordeaux accélère en fin de période et sont comme souvent menaçantes sur coups de pied arrêtés. Par deux fois Mylène Chavas, la jeune gardienne dijonnnaise est sauvé par ses montants. c’est tout d’abord elle même qui détourne un corner direct de l’inévitable Claire Lavogez (bourreau des dijonnaise sà l’aller) sur son poteau. Quelques minutes plus tard, elle n’est pas malheureuse de voir le lob de Rose Lavaud percuter sa barre. Dijon desserre un peu l’étreinte, mais sur un dernier coup franc concédé, Lavogez chirurgicale dépose le cuir sur la tête de Julie Thibaud qui ne se fait pas prier pour crucifier Chavas (1-0,45+2).

_

Les Dijonnaises ont buté toute la rencontre sur les solides Bordelaises © Nicolas GOISQUE/NikoPhot archives

Impuissance dijonnaise On espère bien sur une réaction dijonnaise en seconde période, mais c’est bel et bien Bordeaux qui tient maintenant la balle et gère son avance . La capitaine Alexia Trévisan va même sauver le 2-0 après que Mylène Chavas a été éliminée par Viviane Asseyi (66′). Les dernières velléités dijonnaises ne connaîtront pas de sort favorable et Dijon s’incline une nouvelle fois de peu mai s’incline tout de même. Metz vainqueur de Guingamp revient à 2 points de Dijonnaises qui seraient bien inspirées de dominer un LOSC en grande difficulté le 2 février prochain afin de s’éviter des maux de crâne pour la fin de saison.

La réaction d’Ophélie Cuynet côté dijonnais : « Ce fut un match difficile pour nous face a une équipe vraiment solide. On a été mises en danger en fin de 1ère mi-temps qui se termine par un coup franc repris de la tête :1/0 à la 45ème. Sur la 2ème période s nous n’avons pas réussi à reprendre le dessus pour faire basculer le score en notre faveur. Il a dans l’ensemble manqué de maîtrise, beaucoup de perte de balles trop rapides pour réussir a déséquilibrer le bloc adverse« .

_

Ophélie Cuynet regrette le manque de maîtrise dont elle et son équipe ont fait preuve © Nicolas GOISQUE/NikoPhot archives


Commentez cet article