JDA – SIG: Un choc, un combat

Ecrit par Christophe GAVIGNET Le 12 janvier 2019 à 22:47

Après une rentrée réussie en BCL, la JDA revient aux affaires courantes face à la SIG dans ce qui est le gros choc de cette 16ème journée de Jeep Elite entre deux équipes 4ème ex-aequo et comptant le même nombre de victoires. A deux journées de la fin de la phase aller, cette rencontre sera décisive à double titre pour les hommes de Legname : rester accrocher aux premières places et quasiment sécuriser sa participation à la Leaders Cup.

Etre prêt au « combat » malgré un adversaire dans le doute 

A la veille du match entre la JDA et la SIG, les qualificatifs manquent pour évoquer l’importance de cette rencontre. Ok, nous n’en sommes pas à commenter un match de Play-off ou une finale de coupe, mais cette 16ème journée a tout du tournant de la saison 2018-2019: alors qu’ils s’apprêtent à boucler la phase aller, les dijonnais réussissent pour le moment un parcours que l’on peut qualifier de bon voire très bon et de façon certaine bien meilleur que celui de la saison passée au même stade. Etre aujourd’hui 4ème ex-aequo avec 9 victoires tout en ayant dû composer avec la coupe d’Europe constitue déjà une belle réussite et une jolie récompense pour un groupe qui aura eu bon nombre de matchs compliqués, bien souvent arrachés avec beaucoup de cœur et de hargne. Au-delà du bilan comptable, ne pas voir cette équipe confirmer ce dimanche soir et s’inviter à la Leaders Cup serait ainsi tout particulièrement cruel. Pire, elle pourrait compromettre tous les efforts consentis jusqu’à présent et mettre un gros coup moral, source de spirale négative. Mais soyons positifs: la JDA, malgré le gros morceau que constitue la SIG, a les moyens de s’imposer. Si elle devra sortir un énorme match, tout est possible dans un Palais des Sports qui sait répondre présent dans les grands soirs et être un poison pour ses visiteurs. Sur un plan purement sportif, la claque reçue sur le parquet du Portel lors de la dernière journée de championnat a semble-t-il fait du bien: à Fuenlabrada en BCL, la JDA a retrouvé ses vertus défensive et une cohérence de jeu des deux côtés du terrain. Chaque joueur semble de nouveau en mesure d’apporter sa pierre à l’édifice et les « key players » comme Ware, Holston et Julien répondent présent. Et pourquoi ne pas profiter de la méforme de l’adversaire? En effet, côté Strasbourg, ça patauge un peu dans la choucroute ces derniers temps: après une défaite « honorable » sur le terrain de Monaco, Collet et sa bande se sont inclinés dans leur salle face à Chalon-Reims, 14ème du championnat et que la JDA avait largement battu à domicile. 2019 n’aura pas relancé la machine alsacienne avec une nouvelle défaite en BCL en début de semaine. Trois revers d’affilé donc sur les dernières semaines. De la à penser que cette équipe sera facile à jouer? Non, car le groupe alsacien regorge de talents à l’image de Youssoupha Fall, Champion de France l’an-passé, prêté à la SIG cette saison et qui n’est autre que l’actuel meilleur joueur à l’évaluation (près de 22 de moyenne) et le joueur le plus adroit de la ligue avec un taux de réussite de plus de 74%! Il faut bien avouer que ses 2,21m sont un atout indéniable. Par ailleurs, les strasbourgeois comptent dans leur rang Ali Traoré et Florent Pietrus, des références. En cours de saison, l’entraîneur Vincent Collet a également fait venir Jarell Eddie pour améliorer la réussite à 3 points de son équipe. Donc oui il y a du talent à la SIG, mais leur spirale actuelle doit quand même faire prendre conscience qu’il y a la place pour l’emporter et jouer sur un moral alsacien forcément en berne.

Les clés du match pour la JDA

Rentrer dans le match dès la première seconde: face à l’armada strasbourgeoise, il ne faudra pas compter sur un nième come back (à l’image de Levallois ou Cholet) pour l’emporter.

Défendre comme des morts de faim: plus que jamais, la défense sera la clé! Sortir les barbelés, ne pas laisser le moindre millimètre à son adversaire, ne pas laisser de panier facile (quitte à faire faute) seront les mots d’ordres.

Museler Fall, 2,21m: bien entendu, faire face à ce qui est se fait de mieux dans le championnat à l’intérieur sera un défi…de taille. Mais ce joueur a également ses failles et reste, comme d’autres, tout à fait prenable, à quatre grandes conditions: la première, faire en sorte de l’éloigner le plus possible du cercle Fall étant plutôt du genre à dunker ou a shooter à 2cm qu’autre chose. La deuxième, faire en sorte de le laisser un maximum jouer dos au panier, puisqu’il montre des faiblesses dans la rapidité d’exécution et dans la capacité à se retourner. La troisième, si besoin, faire faute plutôt que de le laisser scorer gentiment. Fall fait partie des joueurs les moins adroits de la ligue aux lancers-francs affichant moins de 60% de réussite soit près de 20 points en dessous de la moyenne se son équipe. S’il y en a un qu’il faut envoyer sur la ligne c’est lui! Enfin et à l’inverse, il faudra se débrouiller pour lui faire commettre des fautes et ainsi limiter son influence. Chalon-Reims au Rhénus avait provoqué 5 fautes de Fall et cela avait été un élément déterminent dans sa victoire. Le génial lutin dijonnais, David Holston, entre autres, a les moyens de faire atteindre cet objectif en s’infiltrant dans une raquette où les longs bras de Fall viendront inexorablement heurter le joueur dijonnais et seront alors plus un problème qu’une solution.

L’absence de Kinsey en plus de celle de Pearson ? Pearson, qui avait pris un match de suspension sera privé de rencontre. Une absence qui peut sembler moins préjudiciable que prévu à la vue des dernières sorties de l’américain. Toutefois, il reste un joueur important qui constituera un vide à combler et une rotation en moins à supporter. Kinsey qui se tenait derrière la cuisse en fin de rencontre en BCL mardi soir pourrait aussi manquer à l’appel s’il s’agit d’une élongation (blessure nécessitant au moins 15 jours d’arrêt). En cas d’absence de ce dernier, la JDA aura un défi encore plus grand à relever et devra sortir une prestation collective énorme.

Le collectif justement, sera déterminent: en plus des absences, l’adversaire va nécessiter une prestation d’équipe au top et que chaque joueur joue son meilleur basket. Emegano et Leloup qui fera face à son ancien club devront de nouveau être décisifs. Loum et Chassang devront sortir une prestation en mode « BCL » et les piliers Ware, Hoslton et Julien montrer la voie et jouer à un très haut niveau. Face à la SIG, la JDA ne pourra pas se permettre de voir l’un de leurs joueurs ne serait-ce que « légèrement » en-dessous.

« Je n’ai jamais pensé aux conséquences de rater un shoot important…quand vous pensez aux conséquences vous pensez toujours à un résultat négatif ». C’est probablement de ces sages paroles de Michael Jordan dont doivent s’inspirer les dijonnais avant d’affronter la SIG. Car oui, si nous avons relaté les enjeux forts de cette rencontre, la JDA doit avant tout aborder cette rencontre comme une autre, en étant sûre de sa force et ne se focalisant que sur la perspective d’une victoire tout en mettant les ingrédients pour l’arracher: combativité et solidarité.

Entre-deux ce dimanche à 18h30 au Palais des Sports et sur RMC Sport 2!

 

Classement, résultats, news, calendrier, effectif... toute l’info de la JDA Dijon sur la page du club !

 

Commentez cet article