Le Portel – JDA: La claque

Ecrit par Christophe GAVIGNET Le 28 décembre 2018 à 14:05

Ce jeudi soir la JDA se déplaçait sur le parquet de Le Portel pour conclure l’année 2018. Loin du match facile annoncé nous avions souligné l’obstacle que réprésentait l’équipe nordiste malgré sa 15ème place. Le moins que l’on puisse dire c’est que les dijonnais sont totalement passés à côté
(défaits 90-69) et qu’ils devront encore patienter pour valider leur ticket pour Mickey.

© Nicolas GOISQUE/NikoPhot archives

Pas grand chose à dire…

La JDA dans le Chaudron n’aura jamais existé ce jeudi soir. Les dijonnais, complètement dépassés dès les premiers instants ont totalement déjoué. Alors qu’il fallait assurer le début de rencontre pour éviter de mettre en confiance ce mal classé qui restait sur 8 défaites consécutives, la JDA va laisser des espaces béants en défense et permettre tranquillement à leur hôte du soir prendre des shoots faciles notamment à 3 points. Alors qu’il fallait jouer simple, les protégés de Legname ont trop régulièrement tenté des choses compliquées, des actions trop solitaires et fait la passe de trop sur des opportunités de shoots ouverts. Le match, les dijonnais vont le perdre dès le premier quart-temps (33-15 après 10 minutes). Dans l’ambiance du Chaudron, une remontée devenait quasiment mission impossible d’autant que les portelois montraient une envie exceptionnelle et étaient euphoriques à 3 points. Le deuxième quart ne changera rien à l’affaire, la JDA regagnant les vestiaires sur le score cinglant de 55-30. La réaction attendue en deuxième mi-temps aura à peine lieue. Malgré une plus grande agressivité (la JDA interceptera au total 12 ballons), l’écart reste de 20 points après 30 minutes de jeu (72-52). Laurent Legname dépité sur son banc, verra son groupe perdre le dernier quart temps et s’incliner sur un sévère -21 points.

…mais beaucoup à retenir

Les dijonnais avaient la possibilité de valider leur ticket pour la Leaders Cup en cas de victoire ce jeudi soir. A en croire leur prestation ils ne semblaient pas galvanisés par cette perspective, en tout cas pas tout le long du match puisqu’ils réussissaient par maigres séquences à développer leur basket. Ou plutôt, ils semblaient extrêmement fatigués et donc limités dans leurs efforts. Pour une équipe dont la principale arme est la défense, la tâche devient tout de suite très ardue. Les 90 points encaissés sont complètement en dehors des standards de ce groupe. Emprunté physiquement, la bande d’Axel Julien n’a jamais su trouver la réussite nécessaire en attaque pour essayer de compenser: alors qu’elle est normalement une des équipes les plus adroites de la ligue, la JDA termine sur un très surprenant 45,5% de réussite à 2 points et un très très moche 19,2% à 3 points…(35,7% de réussite au total). A la vue de ces stats en ressortent deux sentiments: impossible en effet de l’emporter mais se dire qu’avec un peu plus d’adresse le match aurait pu être très différent. Côté individualité, seul Gavin Ware sort réellement du lot avec ses 17 points et 17 d’évaluation. Chassang avec 12 points et 16 d’évaluation a également tiré son épingle du jeu. A noter enfin le joli 2/3 aux tirs de Loum qui, a l’image de sa réalisation contre Cholet a beaucoup donné et le 11 d’évaluation de Leloup. Les autres sont méconnaissables: Holston, malgré ses 10 points et 15 d’évaluation n’a pas apporté sa folie et son adresse habituelle (37,5% de réussite), Axel Julien au-delà de ses 7 passes décisives n’aura rentré aucune de ses 9 tentatives. L’inquiétude majeure concerne Ryan Pearson: joueur indispensable, il semble en-dedans depuis quelques rencontres. Hier, il rendait une feuille de stats proche du néant: aucun tir marqué (ses 4 points sont inscrits sur lancers francs), 2 balles perdues et un tout petit 1 d’évaluation. Au-delà des stats, l’impression qu’il a dégagé était celle d’un joueur perdu sur le parquet, en manque de repères, alors qu’il sait trouver habituellement le panier et ses partenaires les yeux fermés.

3ème avant cette 15ème journée, la JDA glisse ce matin à la 6ème place. Si le bilan de 9 victoires pour 6 défaites est tout à fait honorable, il est loin d’assurer un place dans la top 8 à l’issue de la phase aller, synonyme de Leaders Cup. A deux journées de la fin de la première partie de saison, la Jeanne compte autant de victoire que le 3ème Nanterre et que le 7ème Strasbourg mais une seule d’avance que les 9ème ex-æquo et premiers non qualifiés Gravelines et Le Mans. Alors qu’il faut une victoire pour s’assurer une place chez Mickey, la JDA va recevoir Strasbourg et enfin se déplacer…au Mans tout en sachant qu’elle a un « point average » défavorable face à Gravelines. Bref, dans un championnat aussi serré bien malin est celui qui peut faire les bons pronostics, mais une chose est sure, au regard du classement et du calendrier la fenêtre de tir est désormais mince pour les protégés de Laurent Legname qui, espérons le, n’auront pas perdu plus qu’un match sur le parquet de le Portel…

Oui, la JDA a pris une claque, une belle. Mais c’est peut-être aussi celle qui peut faire du bien. Celle qui rappelle que rien n’est jamais joué dans le sport de haut niveau, celle qui vous rappelle à vos basiques, celle qui vous fait prendre conscience de vos lacunes, celle de la rédemption. En ce vendredi, gris dans le ciel et dans les têtes, c’est peut-être Churchill qui peut aider les dijonnais à tracer leur nouvelle route « Il n’y a qu’une réponse à la défaite, et c’est la victoire ». Aux dijonnais de s’en inspirer dès le 08 janvier en BCL et surtout le 13 janvier pour la réception de Strasbourg.

 

Classement, résultats, news, calendrier, effectif... toute l’info de la JDA Dijon sur la page du club !

 

Commentez cet article