fin 2018 en demi teinte pour le DMH

Pour la dernière journée du championnat aller  de ProLigue, le Dijon Métropole Handball se rendait à Sélestat. Un match pas facile à négocier malgré la position au classement de l’adversaire. Alors que le DMH avait pris les devants  dès le début de match (2-7 14′) et maîtrisé la 1ère période, les Sélestadiens n’ont rien lâché et sont revenus du vestiaire plus conquérants. Inévitablement,le second acte était plus serré, aucune des deux équipes n’arrivant  à enfoncer le clou. Les deux collectifs auront chacun une balle de match en fin de rencontre  sans parvenir à l’exploiter. Dijon et Sélestat se quittent sur un match nul 25-25.

 

Wassim Helal toujours impeccable dans ses cages. © Nicolas GOISQUE/NikoPhot/archives

Une crédit de 5 buts mal négocié en fin de période

Le  match commence fort! Le DMH écope de deux sanctions de 2′ dès les cinq premières minutes  qui ne lui portera pas forcément préjudice.. Les coéquipiers  de Pierrick Naudin vont tranquillement prendre une petite avance. Ils peuvent remercier Wassim Helal qui en onze minutes de jeu effectue cinq arrêts (2-5 11′). Avec un match plutôt défensif les deux équipes n’inscrivent pas beaucoup de buts surtout l’équipe recevante. Dijon prend le large (2-7). Le DMH joue tout de même avec le feu et bute sur le gardien adverse qui lui aussi fournit une grosse première période. Forcément Sélestat en profite et revient au score (7-9 24′). Enconsultant le déroulé de match nous avons l’impression de ne voir que cela : des arrêts de gardiens. Quand ce n’est pas  Helal c’est Vladimir Perisic le portier de Sélestat qui ferme la baraque. Naudin toujours à l’aise aux 7 mètres permet à Dijon de préserver l’avantage au score. Pour la dernière action de 30 premières minutes, Vincent Maguy très productif lors du dernier match (5 buts contre Nice) va malheureusement rencontrer le gardien adverse sur son shoot. Aux « citrons » le DMH  mène 11-13.

 

Jan Sobol 2ème meilleur buteur Dijonnais © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

Les deux équipes guerrières se partagent les points. 

La seconde période commence comme s’est finie la 1ère. Helal et Perisic se répondent mutuellement. Kosta Savic l’arrière droit et Nathy Camara meilleurs buteurs côté Sélestadiens vont vite remettre les pendules à l’heure. L’avantage Dijonnais est à présent perdu (16-16 40′).Pertes de balles et tirs non transformés côté dijonnais vont conduite les Bourguignons à être  menés au score. La disqualification de Marc Poletti à la 45 ème minute ne va ajoute à la difficulté de la tâche. Son savoir faire pouvait apporter beaucoup en fin de match. Les deux équipes  marquent tour à tour sans lâcher le morceau. Malgré tout Sélestat tient le bon bout (21-18 49′) mais écope de deux minutes bénéfiques  pour le DMH qui revient à égalité avec les buts de Rondel et Becirovic. Dijon défend bien et provoque une perte de balles de son adversaire transformés en contre attaque victorieuse  par Jan Sobol. Les Bourguignons peuvent croire à la victoire. Une  fin de match tendue se prépare au centre sportif de Sélestat. Si Virgile Carrière permet à Dijon de toujours être dans la partie, Sélestat à la balle de match entre les mains.Yohan Herbulot gâche l’occasion. C’est à présent Dijon qui ont la balle de tient sa chance avec la dernière possession. Temps mort Dijonnais forcément. A la toute dernière seconde c’est Pierrick Naudin qui va prendre le tir mais celui-ci est contré. Les deux équipes se quittent donc sur un match nul 25-25. 

 

A la fin de ce championnat aller, le DMH se trouve 6ème du classement avec 4 défaites dont aucune sur la terre Dijonnaise. Ses adversaires directs offrent aussi un beau spectacle mais l’objectif est pour le moment atteint. Le prochain match sera de haute qualité car Dijon reçoit Saran un autre rival de haut de tableau. 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.