Jeep Elite (J13): La JDA se heurte au Rocher

Ecrit par Christophe GAVIGNET Le 16 décembre 2018 à 18:48

De retour de République Tchèque (BCL) la victoire en poche, la JDA affrontait l’ASM à Monaco pour le compte de la 13e journée de Jeep Élite. Si le club de la principauté, vice-champion de France en titre, figurait parmi les favoris au début de la saison, il ne pointait qu’à la 12e place avant ce match. Mais la Roca Team, au pied du mur et poussée par son public a su retrouver son niveau et largement dominer la JDA, qui s’incline au final 89-71 sans avoir jamais réussi à prendre l’avantage.

 

La JDA d’abord dominée sans être décrochée…

Pearson a longtemps porté la JDA sur ses épaules  ©Nicolas GOISQUE/NikoPhot

Même si le coup d’envoi a été donnée 15 min après l’heure prévue en raison d’un colis suspect en tribune, les choses n’ont pas tardé à mal tourner pour la JDA. Sur leurs deux premières possessions, les Monégasques inscrivent deux tirs à 3 points par l’intermédiaire de Gladyr, qui avait déjà bien malmené la Jeanne il y a un peu plus d’ un an, lorsqu’il avait signé son record en Jeep Élite à Dijon (30 points et 9/10 à 3 points). Et l’Ukrainien va continuer de porter ses coéquipiers durant le premiers quart-temps en inscrivant 11 points et distribuant 2 passes décisives. Côté dijonnais, on cherche surtout à limiter les dégâts, malgré les difficultés éprouvées par Leloup et Julien.

 

Mais en s’appuyant sur un Ware toujours aussi dominant dans la raquette (4 rebonds défensifs au 1er QT), la JDA parvient à accrocher Monaco 27-23 à la fin du premier quart-temps. Après la reprise, les hommes de Legname semblent être enfin rentrés dans leur match, surtout en défense, au point de revenir à un seul petit point à 36-35. Mais on sent que les esprits s’échauffent, à l’image de la faute technique reçue par Emegano après une altercation avec un adversaire. Ensuite, les Dijonnais perdent leur concentration, concèdent trop de fautes et offrent bien trop de lancers francs à Monaco qui va enchaîner sur un 9-0 grâce notamment à un L.Jones très performant en sortie de banc (13 points en 7 minutes). Les joueurs de la Jeanne n’arrivent alors plus à enchaîner les passes dans les derniers mètres et il en ressort beaucoup de frustration, à l’image de Pearson qui lâche un cri d’agacement en sortant la balle en touche lors une action défensive. À la mi-temps, son équipe est menée de 12 points 52-40.

 

Leloup sans solutions samedi soir termine avec un inquiétant 1 d’évaluation ©Nicolas GOISQUE/NikoPhot

L’envie ne suffit pas

Une réaction d’orgueil est attendue au retour des vestiaires, et elle aura bien lieu. La JDA recolle à 3 points (58-55) en infligeant à son tour un 9-0 à ses adversaires Les dijonnais retrouvent la flamme, la volonté mais surtout leur jeu défensif qui a fait sa force depuis le début de saison, comme l’illustre les deux énormes blocks de Pearson. Le momentum est bourguignon, et la Roca Team n’y arrive plus et perd sa confiance, surtout après le lay up ouvert raté sur contre-attaque par Lacombe, alors qu’il était totalement seul. Mais les Monégasques vont se reprendre et la JDA va encore craquer, en particulier au tir avec le terrible méforme de Leloup (0/3 à 2 points au 3e quart-temps), qui de ses propres mots en conférence d’après-match, a « fait n’importe quoi » (source Facebook JDA Dijon Basket). Malgré tout, également dans le dernier quart-temps la JDA montre parfois de bonnes choses mais ne parvient pas à remonter la Roca Team, qui a la réussite de son côté, tant sur les tirs que sur les coups de sifflets favorables et parfois contestables. Lacombe est présent à la fois offensivement ( 17 pts et 5 passes décisives au total) et défensivement (3 rebonds défensifs et 5 interceptions) et Kikanovic domine la raquette durant la seconde partie du match. Les deux leaders monégasques sont bien aidés par Jones et Lazeric qui finissent avec respectivement 15 et 16 points.

 

La Jeanne sans solutions

Laurent Legname aura tout tenté depuis son banc mais n’aura pu empêcher la défaite © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

Le score final est lourd, 89-71 mais est quelque peu trompeur, les protégés de Legname ayant surtout laissé filer le score en fin de match à 83-71. Derrière à la marque durant toute la rencontre, ils n’ont fait que courir après le score sans jamais parvenir à vraiment prendre le dessus et à imposer leur rythme ou seulement très ponctuellement. Le feu dijonnais a toujours mis longtemps à prendre et a souvent été trop vite éteint, comme l’illustre parfaitement le 3 points de Needham à 5 min du coup de sifflet final. À la manière d’un seau d’eau glacée, ce tir primé a refroidit les joueurs de la Jeanne et douché les derniers espoirs de remontée alors que la JDA semblait retrouver des couleurs. Ryan Pearson, meilleur marqueur dijonnais avec 17 points, a semblé bien trop seul à tenir la cadence, et ce avec une jambe douloureuse. Même s’il a souvent harangué et cherché à motiver ses troupes, David Holston a semblé en difficulté : bien qu’ayant inscrit 14 points et 6 passes décisive, il a pris trop de tirs lointains forcés en témoigne son 1/6 à 3 points. Il faut dire qu’il n’a pas été très aidé. En effet, comme il l’a dit lui-même, Jérémy Leloup est passé à côté de son match (3 petits points pour 1 seul tir rentré) tout comme le capitaine Axel Julien (2/7 au tir). Tarence Kinsey de son côté s’est montré engagé et impliqué, cependant il est encore en manque de rythme, comme l’a souligné le coach Legname après le match (Source Facebook JDA Dijon Basket). Mais la JDA a surtout péché au niveau des fautes. Dépassés par les attaques monégasques, les dijonnais ont commis beaucoup d’erreurs défensives qui les ont trop souvent conduits à concéder des lancers francs : 28 au total dont 24 ont été convertis en points. Gavin Ware en a subit les frais, lui qui a été exclu après ses 5 fautes personnelles, venant ternir son bon match surtout au rebond (10, meilleur total de la rencontre).

 

La JDA a en fait eu du mal à répondre au défi physique imposé par Monaco ce samedi soir. Les joueurs de la Principauté ont en effet su élever leur niveau de jeu davantage en ligne avec ce que l’on peut attendre de la part d’un finaliste de la Basketball Champions League. Le meneur monégasque Needham a rappelé que son équipe avait perdu des matchs qu’ils n’auraient jamais dû perdre, et qu’ils étaient obligés de gagner. Pour la Jeanne, il s’agit maintenant de  « se servir de ce match pour rebondir rapidement », comme la rappelé Leloup, qui a conclu en déclarant que l’équipe a « besoin d’un gros match face à Bamberg, pour se remettre à l’endroit » (Source Facebook JDA Dijon Basket).

RÉDIGÉ PAR ETIENNE LE VAN KY 

 

Classement, résultats, news, calendrier, effectif... toute l’info de la JDA Dijon sur la page du club !

 

Commentez cet article