Monaco – JDA Dijon : Régner en Principauté

La victoire de la JDA à Nymburk mardi soir dernier est intervenue après deux succès de suite en championnat. Une belle série que les hommes de Laurent Legname aimeraient poursuivre ce samedi soir en championnat à Monaco pour le compte de la 13ème journée de Jeep Elite. Un nouveau succès et la JDA en profiterait par ma même occasion pour conserver sa deuxième place au classement et se rapprocher de la Leaders Cup.         

 

Un match révélateur pour la JDA…

Axel Julien pour embarquer son groupe vers un nouveau succès ©Nicolas GOISQUE/NikoPhot

Après des succès probant à l’extérieur à Chalon et plus récemment à Limoges, la JDA va à Monaco qui fait figure d’épouvantail du championnat depuis sa remontée en Jeep Elite. Monaco, grâce à sa manne financière a pu systématiquement bâtir des équipes taillée pour le titre. Encore cette saison, le groupe monégasque est de qualité et s’imposer sur son parquet resterait un bel exploit malgré un début de saison 2018/2019 plus contrastée. Monaco n’est autre que le vice-champion de France (défait en finale du championnat face au Mans) et le finaliste de la BCL en 2018. L’an passé la JDA avait échoué d’un cheveu sur le parquet monégasque. Alors bien évidemment, une victoire viendrait confirmer la bonne forme de l’équipe, sa progression et la ferait encore changer un peu plus de statut dans ce championnat. A plus court terme, la Jeanne se rapprocherait très sérieusement de Mickey et d’une Leaders Cup qu’elle n’a pas vu depuis 2 ans.           

 

Holston encore en mode Princier à Monaco? ©Nicolas GOISQUE/NikoPhot

…face à une équipe dans une mauvaise spirale mais dont elle devra néanmoins se méfier  

Si Monaco était habitué à jouer les premiers rôles en phase régulière, le début de saison des hommes du Rocher est pour le moment bien en dessous de ses ambitions. Avec seulement 5 victoires pour 7 défaites, ils n’occupent que la 12ème place du classement et n’ont qu’une victoire de plus que les 16ème et 17ème (Fos et Le Portel). Pire que sa position actuelle, c’est la série en cours qui surprend et inquiète dans le Sud : les joueurs de la Roca Team viennent d’enchaîner 3 défaites de suite. Celle à domicile face à Levallois (que la JDA vient de battre) n’est que très moyennement passée. Celle concédée le weekend dernier chez le promu Fos-Sur-Mer n’a pas du tout été du goût du staff monégasque. A l’heure qu’il est, Monaco pourrait ne pas participer à la prochain Leaders Cup dont il est pourtant triple vainqueur et tenant du titre. Le groupe de Monaco peine à s’exprimer et paye très certainement le départ précipité à l’aube du début de saison de son meneur vedette DJ Cooper.  Il regorge toutefois de très fortes individualités comme Kikanovic ou Robinson qui peuvent faire très mal et dont l’orgueil peut parler. Passée la claque de Fos, la JDA devra se méfier de la bête blessée qui décemment ne peut envisager une 4ème défaite de suite.   

 

L’adversaire de la JDA : 

Ware devra s’imposer dans la peinture face à Kikanovic ©Nicolas GOISQUE/NikoPhot

Monaco a connu des jours heureux dans les années 70 et 80 avant de tomber dans l’oubli. La salle de trophées est notamment garnie d’une titre de champion de Pro B en 2015, année de la remontée en Jeep Elite et de trois Leaders Cup. Le retour en force de la Roca Team, comme en football, est intimement lié à l’apport d’argent massif de son propriétaire ukrainien, le richissime Sergi Dyadechko.  

Budget : de par son propriétaire, Monaco est sans surprise au-dessus du lot. En particulier, il dispose de la plus grosse masse salariale du championnat. Elle est plus de deux fois celle de la JDA (3 millions contre 1,3 million pour Dijon).

L’effectif : Monaco a perdu son entraîneur, Mitrovic, parti à l’ASVEL à l’inter-saison et cela explique aussi en partie les difficultés monégasques. Côté joueurs, Kikanovic sera l’arme la plus redoutable pour Monaco : il fait très mal dans la raquette, en attaque comme en défense et ne rate jamais un match. Il compile aujourd’hui 14 points de moyenne par match et presque autant à l’évaluation. L’autre danger viendra de Paul Lacombe dont l’activité est toujours sans faille et qui sait scorer également à 3 points. Enfin, avec Gerald Robinson, Monaco peut s’appuyer sur un meneur fiable, qui score 11 points et distribue près de 5 passes décisives de moyenne. 

 

Le jeu collectif dijonnais peut faire parler la poudre à Monaco ©Nicolas GOISQUE/NikoPhot

Les clés du match pour la JDA :

Rentrer dans le match dès la première minute. Face à une équipe de Monaco en plein doute, il conviendra à la bande d’Axel Julien de ne pas leur donner l’occasion de remettre en confiance et de les plonger au plus vite dans leurs incertitudes.

Couper les passes : Monaco est avant-dernier en nombre de passes décisives. Preuve que le ballon circule mal et qu’en serrant la défense et en rendant chaque passe compliquée Monaco n’aura d’autres choix que de tenter l’exploit individuel (jamais payant tout le long d’un match).

 

Repousser au maximum Monaco au-delà de la ligne des 6,75m : avec 31,54% de réussite, Monaco est la deuxième plus mauvaise équipe à 3 points. Les amener à prendre ce type de shoot sera clé.  

Contrôler le rebond : Monaco est la meilleure équipe du championnat au rebond. Il capte notamment en moyenne 19 rebonds offensifs par match. Sachant que la JDA est dernière de la ligue dans cet exercice, elle devra absolument livrer combat, limiter la casse et donner un minimum de seconde chance.

Contrôler Kikanovic qui peut faire des dégâts dans la raquette et ne pas laisser Lacombe s’enflammer.

Des dijonnais au complet après l’audition mardi de Pearson par la commission de discipline en appel à la FFB? 

Il est très compliqué de dire si Monaco aura la force de réagir ce samedi soir ou si au contraire il sombrera. Une chose est certaine, pour la JDA il vaut mieux jouer cette équipe en plein doute qu’en pleine confiance. Alors que les deux clubs sont sur des dynamiques diamétralement opposées, la Jeanne va se rendre sans pression dans le Sud mais avec la certitude qu’elle peut enchaîner avec un troisième succès en championnat en faisant parler sa puissance collective. Dans la salle Gaston Médecin, la Jeanne entend bien ne pas mettre Monaco sur la voie de la guérison et continuer à prendre son antidote contre la défaite.        

Entre-deux ce samedi 15/12 à 18h30 dans la salle Gaston Médecin et sur RMC Sport 2 !    

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.