RFDB : où en sont les cadettes ?

Ecrit par Nicolas Goisque Le 11 décembre 2018 à 11:10

Le Rugby Féminin Dijon Bourgogne les gazelles est actuellement en tête de sa poule de fédérale 1 féminine et va pouvoir passer de bonnes fêtes. L’occasion pour DIJON-SPORTnews de s’intéresser aux plus jeunes c’est à dire l’équipe cadette qui a fourni depuis plusieurs années nombres de joueuses à l’équipe une . Le point sur le début de saison des cadettes donc avec le concours d’un de leur coach Athur Mirepoix.

 

« Le championnat cadette a été modifié cette année, la ffr a décidée d’en créer 2 :  élite 1 et un élite 2. Ayant fini 4ème De poule l’an passée, nous sommes logiquement basculés dans une poule élite 2 avec l USJ tours , la Loire, Gien briare et Marcoussis. Plutôt intéressant pour nous car nous ne connaissons pas ces équipes….

 

© RFDB

 

Invaincues

A L’heure actuelle, on affiches 5 victoire dont une par forfait (Marcoussis). Les scores sont plutôt à notre avantage avec des 24 à 7 , 36 à 10, 25 à 0 et 90 à 0 et enfin 38 a 7 a domicile face à Tours. Nous sommes à la trêve, 1er avec un bon avantage de points au classement. On notera ses résultats comme encourageants surtout avec un nouveau groupe très jeune (grosse moyenne de filles entre 15 et 16 ans).

© RFDB

Malgré tout la plupart des filles évoluent au CREF du lycée Hippolyte Fontaine  (Centre Régional d’ Entraînement  de Formation pour plus de 10 filles) ou encore au pôle ( tout nouveau cette Année, toujours à Hippolyte Fontaine avec entraînement au CREPS, qui compte 5 filles). Le niveau individuel est déjà là, on s appuie sur le professionnalisme des 2 et cela nous aide grandement.

 

Nouvel entraînement

On a modifié notre façon d’entraîner pour qu’on aille tous dans la même direction. La difficulté dans ce cas et de faire prendre la sauce entre toutes et de former un groupe solidaire rapidement et avec les non polistes et non crefistes . Le 1er objectif de la saison est quasi rempli. Ces jeunes sont là pour bosser aux entraînements, elles sont investies à 200% et s appliquent. On leur répète avec Michel mon acolyte depuis 8’ans et Laura (jeunes seniors qui. Fait son Bpjeps aux gazelles aussi) que le travail paye. Et on peut les féliciter. Elles bossent les jeudis et elles gagnent le weekend. Certes le niveau adverse est surement moindre comparé à l’an passé (Montpellier, le lou, La Valette…) mais ce n’ est que de bonne augures pour notre objectif  de fin de phase de poule pour décrocher une place en phases finales voir plus.

 

© RFDB

Des blessures récurrentes

La motivation et la détermination sont  présentes, il faut accentuer notre travail sur nos faiblesses comme par exemple le repositionnement en défense , la prise de balle en vitesse ou encore la précipitation. Les filles les connaissent et veulent se perfectionner dans le jeu en équipe et également personnellement . Elles ont toutes progressé individuellement et ont des objectifs à chaque match. Enfin on notera, comme depuis 3 ans maintenant des soucis de blessures quasi constants, ça tape de plus en plus même en cadettes. On essaye donc de ralentir aussi de temps en temps Le rythme pour qu elles puissent avoir plus de récupération. On leur en demande beaucoup. Nous sommes à 16,17,18 joueuses maxi sur chaque match, elles  gagnent souvent au mental et on peut  dire qu’ elles l ont … A ce jour 7 blessées qui reviendront pour le 26 janvier ou l’on pourra je l’espère être 22 et  donc au complet sur notre feuille de match. »

Commentez cet article