DMH – Créteil : Un nul intense et passionnant

Ecrit par Alexy Senabre Le 29 novembre 2018 à 22:32

Quel beau match de handball nous avons vécu ce mercredi soir ! Annoncé comme un choc de la 11ème journée de ProLigue, le match Dijon-Créteil a tenu toutes ses promesses. Ni le DMH ni Créteil n’ont su s’imposer. Les deux équipes ont fourni un match plein. Le plus grand écart de cette partie sera de +3 en faveur de Créteil. Grâce à un très bon début de 2ème période Dijonnaise,les adversaires du soir n’auront jamais eu l’occasion d’enfoncer le clou. Si un dernier but sur contre attaque de Boïba Sissoko l’ailier de Créteil a fait froid dans le dos, Lilian Pasquet lui a répondu quelques secondes plus tard pour offrir au DMH le point du nul. La dernière balle d’attaque des Cristoliens ne donnera rien et le score final  sera de 27-27. Aucune équipe ne méritait de perdre .

 

11/11 pour Pierrick Naudin , fer de lance côté dijonnais,ici au pénalty face à Mickael Robin © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

Une première mi temps offensive

Dijon commence moyennement son match et encaisse deux buts rapidement. Les Bourguignons vont marquer leur premier but après trois minutes de jeu grâce à une jolie passe de Boris Becirovic pour son pivot Poletti. On ressent en tant que spectateur que les deux équipes veulent vite imposer leur jeu et déstabiliser l’adversaire. Et si Créteil s’élance pour une contre attaque c’est bien Pierrick Naudin qui va intercepter la passepour aller marquer son premier but de la soirée . Après la première sanction du match envers Poletti,les Dijonnais subissent un peu plus le jeu (5-8 12′). Un petit peu en difficulté en attaque, le DMH s’en remet à Pierrick Naudin qui va nous offrir un joli but tir à la hanche (sa spécialité) et sur les 7 buts dijonnais Pierrick en compte déjà personnellement  5 ! Plus tard, sur un gros travail offensif de Becirovic, Créteil écope de 2 minutes (11-13 23′). Après une contre attaque qui atterrit sur le poteau du côté de Créteil, Ulrich Chaduteaux pose un temps mort. Les deux collectifs, au coude à coude, vont se répondre tour à tour  (14-15 29′). Vincent Maguy, à peine rentré sur le terrain, côté Dijon, trouve la faille dans la défense mais chute sur le gardien Cristolien, Mickael Robin. 

 

Une partie énorme pour le gardien Dijonnais  Maxime Diot © NikoPhot/Nicolas Goisque

Que de suspens et de sanctions…

Quoi de mieux que de commencer une mi temps en mettant un pénalty et en arrêtant un? Grâce a Diot et Naudin ces actions ont permis à Dijon de très vite recoller au score. Seulement voila, Pasquet et Reig- Guillen écopent tous deux de deux minutes. Reig- Guillen est même sanctionné d’un pénalty contre  son équipe, mais  encore une fois  Maxime Diot est à la parade. . Malgré cela le leader d’attaque Pierrick Naudin nous offre un but extraordinaire. Un tir à la hanche désaxé qui file en pleine lucarne.  Une minute plus tard c’est Boïba Sissoko  qui se présente face au gardien Dijonnais. Comme un héros  il repousse ENCORE la tentative à 7 mètres (100% d’arrêts au 7 mètre). Une deuxième mi-temps donc très agressive. Et si encore une fois Boïba Sissoko récupère le ballon avec une jolie interception,Maxime Diot va dégoûter l’ailier de Créteil. Il nous sort un arrêt de grande classe ! (17-15 35′). Le match s’est enflammé pendant 5 grosses minutes, mais  Dijon se rendort un peu et les concurrents reviennent à égalité et vont même être devant (20-22 43′). Reig Guillen chute 2 fois sur Dylan Soyez en contre attaque. Il se reprend  en marquant dans la foulée le 24ème but dijonnais (24-25 51′). Et si un enième pénalty est tiré par Créteil, la conclusion est toujours la même. Quand Maxime Diot ne l’arrête pas c’est le tir qui est non cadré (26-26 56′). Les dernières minutes de ce match sont stressantes.  Sissoko part en contre attaque et marque. Créteil se retrouve donc devant au score. Lilian Pasquet, répond du tac au tac à 9 mètres avec un peu de chance (27-27 58′). Sur l’action qui suit Maxime Diot effectue encore un arrêt décisif et permet à Dijon de croire en la victoire. L’entraîneur Dijonnais pose un temps mort alors qu’il reste une minute. Dijon perd la balle et se fait peur, Pasquet butant de nouveau sur Mickael Robin… C’est donc le coach de Créteil qui  pose à son tour  son temps mort.  Les Cristoliens qui disposent de 20 secondes pour aller chercher la victoire, prennent leur temps. Sobol intercepte la balle mais sur le fil, n’aura pas le temps de tirer. Les deux équipes   ont fourni un match  passionnant. Plutôt logiquement, elles  se quittent sur un match nul  27-27. 

 

A l’issue de la 11ème journée le DMH se retrouve 6ème à égalité de point avec Limoges (7ème). L’écart de point avec le haut de tableau n’est pas important mais il ne faut plus perdre de points. Prochain match pour les Dijonnais au Palais des Sports face à Nice une équipe en bas du tableau.

 

Classement, résultats, news, calendrier, effectif... toute l’info du DBHB sur la page du club !

 

Commentez cet article