Le DFCO féminin pas ridicule à Lyon

Ecrit par Nicolas Goisque Le 6 novembre 2018 à 13:23

Si la victoire semblait de toute évidence inaccessible face à une telle écurie, le DFCO féminin a tenté de produire du jeu et n’a pas démérité face à l’OL, en dépit d’un score final assez lourd (5-0).

 

Une première période intéressante

Mylène Chavas a arrêté un pénalty en première période (Crédit photo Archives : Nicolas Goisque / NikoPhot)

Affronter l’OL ressemble toujours à une « mission impossible » dans le football féminin, tant les Lyonnaises écrasent tout ou presque sur leur passage, que ça soit en D1 ou en Coupe d’Europe. Pour un promu comme le DFCO, ce duel s’apparentait donc plus ou moins à David contre Goliath. Mais pas question pour autant de refuser le jeu. Avec un dispositif en 4-3-3, plutôt ambitieux pour un telle rencontre, les Dijonnaises produisent une première demi-heure de qualité et mettent en danger plusieurs fois leurs adversaires. Que cela soit sur coup-franc, la tentative de Léa Declercq passant toutefois au-dessus, mais aussi dans le jeu avec plusieurs incursions de Lindsey Thomas aux abords de la surface lyonnaise. Mais les Lyonnaises ouvrent froidement le score par Amandine Henry, laquelle profite d’une défense bourguignonne qui peine à se dégager (1-0). Dans la foulée, Mylène Chavas arrête un pénalty, mais Dzsenifer Marozsan fait le break avant le retour aux vestiaires d’une frappe imparable dans la lucarne après avoir contourné deux Dijonnaises (2-0).

 

L’OL creuse l’écart en fin de match

Marie-Aurelle Awona et la défense dijonnaise ont tenu aussi bien qu’elles le pouvaient (Crédit photo Archives : Nicolas Goisque / NikoPhot)

En deuxième mi-temps, les Lyonnaises se montrent encore plus pressantes et monopolisent le ballon. Le DFCO peine ainsi grandement à sortir de son camp. Cela aurait pu être le cas sur une passe en profondeur de Léa Declercq à destination de Laura Bouillot, mais cette dernière ne peut prendre le dessus sur la défense lyonnaise. Les Dijonnaises résistent donc jusqu’au dernier quart d’heure de jeu, au cours duquel l’OL ajoute trois buts. Tout d’abord par Wendie Renard sur corner, puis quelques minutes plus tard, sur une lourde frappe d’Amandine Henry, après un mauvais renvoi de la défense. Le DFCO à l’occasion de « sauver l’honneur » en toute fin de partie. Mais Fatoumata Baldé manque son contrôle et pousse trop son ballon face à la gardienne alors qu’elle se présentait en duel avec celle-ci. La contre-attaque est terrible pour les Dijonnaises, Ophélie Cuynet étant coupable d’une faute dans la surface, permettant à Wendie Renard d’alourdir le score sur pénalty (5-0). Un résultat final un peu lourd, mais finalement anecdotique. Pour le DFCO, c’est maintenant l’heure de la trêve pour préparer un déplacement à Fleury qui s’annonce déjà bien plus abordable.

 

Classement, résultats, news, calendrier, effectif... toute l’info du DFCO sur la page du club !

 

Commentez cet article