La JDA Dijon Basket à l’épreuve de l’Europe

Ecrit par Nicolas Goisque Le 9 octobre 2018 à 15:42

Actuel co leader avec l’ASVEL de la Jeep élite (la Pro A de basket), la JDA Dijon Basket débute ce soir (20h30 au palais des sports), la phase de poule de la Basket Champions League en recevant les tchèques de CEZ Nymburk, multiple champion national et qui participe à sa troisième champions League de rang.

 

Dijon retrouve l’Europe. Une récompense glanée suite à sa formidable saison 2017-2018 et sa cinquième place acquise à la fin de la saison régulière. Même si la Jeanne ne dispose que de moyens limités avec un effectif de 9 joueurs pro, elle se veut conquérante dans cette compétition européenne.

 

Jérémy Leloup a vite repris ses repères à Dijon © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

Un marathon de matchs

14 rencontres attendent les hommes de Laurent Legname lors de cette phase de poule d’ici février 2019. Une compétition qui les mènera en Tchéquie, Allemagne, Espagne Lituanie, Belgique, Israel et Grèce. Matchs et voyages qui s’ajoutent aux confrontations de Jeep élite et qui conduira la Jeanne à disputer par exemple 8 matchs d’ici la fin octobre; une gageure surement et un risque évident d’y laisser quelques plumes, mais le jeu en vaut la chandelle. Dijon aborde en tous les cas la compétition dans d’excellente dispositions avec un gros capital confiance après son début de championnat parfait sur le plan comptable. L’effectif 2018-2019 a déjà montré de belles promesses dans la capacité à bien jouer ensemble, notamment dans le secteur défensif où chacun fait les efforts pour les autres. L’intégration des recrues semblent se passer au mieux et le choix de n’avoir recruté que des joueurs ayant déjà une expérience en France est pour le moment payant. Jérémy Leloup retrouve bien ses marques dans son ancien club, rappelons au passage que le bonhomme détient un record en champions league, celui du plus grand nombre d’interceptions lors d’un match (8 lors de  Strasbourg – Petrol Olimpija la saison dernière). David Holston, bnlessé lors de la réception de Pau Orthez samedi (luxation d’une dent) devrait pouvoir tenir sa place. Les clignotants sont donc au vert pour les Bourguignons au moment de retrouver les joutes continentales.

 

Nymburk, tout sauf un faire valoir

On l’a dit en préambule, les champions de République Tchèque attaquent leur troisième saison de rang en Champions League, il s’agit donc d’un adversaire rompu aux dures combats européens, indéniablement plus  que la Jeanne. L’an dernier, ils ne se sont inclinés qu’en 8ème de finale, face au futur champion l’AEK Athènes après avoir remporté 10 de leur 14 matchs de poule.Attention devra être portée particulièrement sur le diable de meneur américain Eugène Lawrence, passeur diabolique puisque le bonhomme est juste meilleur passeur de l’histoire de la Basket Champions League avec 166 caviars distribués en 2 saisons et il est loin d’être le seul atout « tchèque

Nymburk CEZ Basket © NCB

. Nymburk n’est pas inconnu des équipes françaises puisque l’an dernier, la formation tchèque était dans la poule de Nanterre et était venu s’imposer en banlieue parisienne (90-84) après avoir perdu à l’aller sur son parquet (72-81). La tache s’annonce donc compliquée pour Axel Julien et compagnie mais pas insurmontable.

 

Classement, résultats, news, calendrier, effectif... toute l’info de la JDA Dijon sur la page du club !

 

Commentez cet article