DFCO-OL : Nouvelle défaite pour Dijon…

Hier soir face à l’Olympique Lyonnais, le Dijon Football Côte d’Or a loupé son premier rendez-vous de la saison face aux « gros » en concédant une lourde défaite (0-3). La troisième  défaite à domicile cette saison. Si la situation devient un peu plus inquiétante, le DFCO a montré un visage beaucoup plus sympathique à observer en deuxième mi-temps. Mais il faudra vite reprendre des couleurs ne pas se diriger lentement vers les bas-fonds du classement…

 

Une première mi-temps absolument catastrophique.

Terrier devance Rosier pour le 3ème but lyonnais © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

Que l’on soit clair, faire le récapitulatif des mauvaises performances actuelles du DFCO ne nous amuse pas particulièrement. Mais appelons un chat, un chat. Hier soir, la première mi-temps a été tout bonnement indigeste. Dépassés dans les duels, absents défensivement, les Dijonnais auraient pu rentrer aux vestiaires avec un score encore plus lourd. Lyon prend rapidement possession du ballon et ne laisse pas grand chose aux Rouges, très bien servi par Ndombélé, Dembélé s’en va battre Runarsson d’un ballon piqué (0-1, 16′). L’OL ne cherche pas à s’arrêter là et enfonce le clou trois minutes plus tard. Alors que Runarsson repousse la frappe d’Aouar, Dembélé une nouvelle fois, en tant que 9 très talentueux, suit bien et bat une nouvelle fois le portier dijonnais (0-2, 19′). Loin d’être en jambes, Dijon va encaisser un troisième but lorsque Rosier oublie Terrier, seul dans son dos. Le centre est d’une précision extrême et la tête du Lyonnais est très bien placée (0-3, 35′). Dix minutes avant, Jeannot était obligé de quitter ses coéquipiers, sortant sur blessure… La réaction dijonnaise est timide et la mi-temps ne tarde pas à arriver. En résumé, Dijon aura perdu ce match sur les 30 premières minutes, il y a pourtant eu des raisons d’espérer en deuxième période, signes également d’espoirs pour la suite.

 

Jules Keita a apporté son dynamisme en seconde période © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

Une réelle bonne deuxième période.

Un spectateur arrivant en retard pour la seconde période n’aurait certainement pas compris en voyant le tableau d’affichage tant Dijon a dominé durant cet acte. Keita, entré en jeu à la pause, se met en lumière dès les premières minutes en envoyant une frappe juste à côté des cages d’Anthony Lopes (50′). Sliti frappe à son tour, puis Keita verra Lopes lui sortir rapidement dans les pieds pour éviter une réduction de l’écart (59′). Le public y croira encore plus lorsque Tousart sera expulsé suite à un deuxième carton jaune, Ciman arme une lourde frappe que le portier lyonnais claquera sous sa barre (69′) ! Loiodice tentera à son tour mais sa frappe, trop molle, finira dans les gants du gardien (76′). Dijon continue de pousser incessamment et s’expose aux contre-attaques lyonnaises qui, heureusement, n’aboutissent pas. Dijon aurait sans doute mérité son but, mais manquera de réussite à l’image du centre fort de Keita pour Tavares, contré par Denayer sur sa ligne (87′). Comme si cela ne suffisait pas, Loiodice sera expulsé à son tour après un deuxième carton jaune en toute fin de match (90+2). Il faudra réaliser une bien meilleure entame de match samedi soir à Strasbourg pour espérer ramener quelque chose d’Alsace !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.