Retour sur les Mondiaux féminins de basket fauteuil de cet été

Ecrit par Nicolas Goisque Le 14 septembre 2018 à 10:36

A l’instar de leurs collègues du rugby fauteuil Corentin Le Guen et Sébastien Verdin, 3 joueuses de la JDA Dijon Basket Fauteuil, Marianne Buso (qui quitte le club cette saison), Solenn Thieurmel et Lucie Nolet disputaient du 16 au 26 août dernier les championnats du monde de basket Fauteuil féminin à Hambourg. Les trois jeunes femmes reviennent pour nous sur ces 10 jours de compétition.

 

Marianne Buso © FF Handisport

Marianne Buso : Notre objectif premier de passer en quarts a été atteint. Durant  les matchs de poules notre bilan est de 3 défaites contre la Chine (4ème) puis l’Allemagne (3ème) et les États Unis (6e) : défaites respectivement 27-58, 33-58 et 25-57 avec une défense correcte contre ces grosses écuries mais une attaque stérile / et 2 victoires contre l’Argentine (32-43) et l’Algérie (28-73). Notre deuxième objectif était d’améliorer notre rang mondial (<8). On savait que les quarts contre l’ogre hollandais allaient être très compliqués et ce fut le cas (défaite 79-36) puis nous avons joué les canadiennes en match de croisement (défaite 77-38) pour finir sur une autre défaite contre l’Espagne (34-43) pour le match de la 7-8e place. Nous restons donc sur le goût amer de cette 8e place et surtout de cette défaite contre un pays qui nous avait plus battu en compétition depuis une dizaine d’années.

 

Marianne Buso @ FF Handisport

Pour ma part, beaucoup de déception personnelle et collective sur cette compétition même si on peut retenir des points positifs notamment sur des bonnes séquences défensives collectives et sur des joueuses prometteuses pour les années à venir qui ont pris de l’expérience pendant ces matchs. Le plus important est à venir et ça passera par aller chercher une qualification pour Tokyo 2020 aux prochains championnats d’Europe l’année prochaine ! La tâche ne va encore une fois pas être simple et nous mesurons bien tout le travail devant nous… en espérant qu’on ait quelques stages pour se rassembler au maximum avant cette compétition et que les remises en question de toutes et tous nous permettent de faire progresser ce groupe France et de construire l’avenir correctement.

 

Solenn Thieurmel © FF Handisport

Solenn Thieurmel : Nous sommes parties à Hambourg avec pour objectif de terminer dans les 7 premiers. Après un début de compétition retardé suite à un problème avec un des gymnases sur place, nous avons débuté la compétition par une défaite contre la Chine (27-58); une nation que nous connaissons peu mais qui s’avère être très adroite et très bien organisée. Le deuxième match nous opposait au pays hôte devant un public nombreux. Il s’agit d’une équipe que nous  connaissons bien et qui possède d’excellentes joueuses aussi efficaces offensivement que défensivement. Sur ce match nous avons réussi à produire des séquences de jeu intéressantes qui nous ont permis de rester au contact des Allemandes à la mi-temps. Cependant nous avons lâché prise au retour sur le parquet (38-58). Notre troisième match de poule nous opposait à l’Argentine; nation que nous connaissons également très peu. Ce match faisait parti des deux rencontres importantes à gagner (avec celle contre l’Algérie) afin de nous qualifier pour les quarts de finale et donc espérer atteindre notre objectif. Après un match laborieux, la victoire était là (43-32) mais avec également beaucoup de frustration. Nous avons ensuite rencontré les USA; une équipe en pleine reconstruction avec 17 ans de moyenne d’âge. Malgré de très bonnes séquences défensives, notre manque d’efficacité offensive (seulement 18% de réussite au shoot) ne nous a pas permis d’espérer la victoire (25-57). La victoire contre l’Algérie (73-28) le lendemain nous a ouvert les portes du quart de finale.

Nous avons alors rencontré la Hollande (futures championnes du monde); équipe de nous connaissons bien également mais qui est au jour d’aujourd’hui hors de notre portée (défaite 36-79). En match de croisement pour espérer atteindre les 5ème et 6eme places nous avons rencontré le Canada. Il s’agit d’une équipe que nous avons jouée régulièrement lors de notre préparation pour ces mondiaux. Notre manque d’agressivité défensive ne nous a pas permis de gagner ce match (38-77). Enfin pour le match de classement de la 7eme et 8eme place, nous étions opposée à l’Espagne. Nous connaissons également très bien les Espagnoles. Il s’agissait de leur première participation à des championnats du monde.

Solenn Thieurmel © FF Handisport

Cette équipe travaille dur depuis deux ans pour cet événement et avait réussi une très belle phase de poule en battant l’Australie et le Brésil. Nous avons encore une fois souffert d’une défense beaucoup trop fébrile pas assez agressive qui ne nous a pas permis de gagner ce match (34-43). Nous terminons donc ce mondial à la 8eme place sans atteindre notre objectif initial.

Personnellement je rentre d’Hambourg avec des regrets et un sentiment de frustration; en particulier sur le dernier match contre l’Espagne. Depuis 2007, jamais la France n’avait perdue contre cette nation en match officiel.Sur l’ensemble de la compétition nous avons réussi à produire de belles séquences défensives et offensives contre de très grosses équipes mais notre manque de régularité ne nous a pas permis de gagner les matchs ou bien de réduire au maximum les écarts aux scores. Il est important maintenant de nous remettre au travail dans les clubs pour progresser encore et encore; l’année prochaine se dérouleront les Championnats d’Europe qui décideront de notre qualification ou non qualification pour les Jeux Paralympiques de Tokyo.

 

 

Luicie Nolet © FF Handisport

Lucie Nolet : Tout est allé très vite pour moi : ,1ère année en compétition avec la JDA, 1ère convocation en stage France (février 2018) & 1er championnat du monde. Au départ, surprise d’être convoquée car étant tout juste sortie de l’école de basket de la JDA et dans ma 1ère année de compétition avec peu de temps de jeu, je ne m’attendais pas à être convoquée aussi tôt en stage national. Après cette bonne nouvelle j’ai augmenté les cadences d’entraînement et j’étais encore plus exigeante avec moi même ! Et puis tout s’est déclenché durant ces stages. N’ayant aucune pression sauf celle de l’inconnu? j’étais totalement libérée et surtout à l’écoute de chaque consigne, conseil pouvant m’aider à progresser. Du coup j’ai été convoquée au 2ème stage de juin avec cette fois 3 matchs amicaux de niveau international contre l’équipe du Canada ! Je suis revenue dans mon club avec l’envie de répondre aux attentes de l’équipe de France et surtout de travailler sur les points faibles ciblés par le staff France.

Je remercie la JDA d’avoir mis en place un protocole de préparation physique/technique et mental pour que je puisse accélérer ma progression et répondre aux attentes du sélectionneur. Arrive le stage de juin où le staff me fait tout de suite confiance ce qui m’a beaucoup aidé dans l’évolution de mon jeu et facilité mon intégration dans le groupe ! Et une nouvelle surprise le 12 juin, la liste des 12 joueuses retenues pour les championnats du monde tombe et je suis retenue! Beaucoup d’émotions, beaucoup de fierté pour mes proches et mes amis.Je reste tout de même consciente que j’ai beaucoup de travail à fournir pour continuer de progresser et surtout rendre aux personnes qui m’ont fait confiance ! Après 2 nouveaux stages c’est le départ pour Hambourg !

Luicie Nolet © FF Handisport

Mes sentiments sont partagés entre appréhension, curiosité, impatience de voir jouer les meilleures nations au monde et d’obtenir un peu de temps de jeu afin de me confronter à du haut niveau… Et puis le staff m’a de nouveau fait confiance en me faisant démarrer dans le 5 de départ pour chaque rencontre en me donnant un temps de jeu suffisant qui m’a permis de vivre pleinement la compétition. Le match de l’Algerie restera un excellent souvenir de jeu, je marque 10 pts alors que le scoring n’est pas mon point fort. Nous terminons à la 8ème place sur 12 équipes alors que l’objectif était là 7eme place. Cela n’empêche pas que cette équipe a de la qualité et qu’il faut juste que l’on continue à travailler dur pour pouvoir un jour lutter avec les grosses nations! Je tiens à remercier l’ensemble des personnes qui m’ont fait confiance, mon club, mes coéquipiers car sans eux je n’aurai sûrement jamais pu vivre cette belle aventure. Maintenant je vais me concentrer sur le championnat en ayant pour objectif de gagner ma place dans l’équipe dijonnaise pour continuer à progresser et vivre d’autres belles histoires aussi bien avec mon club qu’avec l’équipe de France.

 

 

 

 

 

Commentez cet article