Retour sur les mondiaux de Rugby Fauteuil de cet été

Ecrit par Nicolas Goisque Le 12 septembre 2018 à 14:42

Disputé du 4 au 10 août dernier en Australie, le Championnat du Monde de Rugby Fauteuil est passé un peu inaperçu. Deux Côte d’oriens participaient avec l’équipe de France à cette compétition : le Nuiton Corentin Le Guen, international depuis plusieurs années, et Sébastien Verdin, le « petit nouveau », joueur de la JDA Dijon Basket Fauteuil et membre de l’équipe des Black Chairs de Nuits St Georges, comme Corentin. Il nous raconte de l’intérieur ces championnats en 2 épisodes. Prochainement les 3 Dijonnaises présentes aux championnat du monde de Basket Fauteuil à Hambourg en Allemagne nous relateront également leur compétition

 

L’équipe de France à Sydney © FFH

Le récit de Sébastien Verdin

Avec l’équipe de France de Quad rugby, composée de 12 joueurs, nous sommes arrivés à Sydney le 26 juillet, après un très long voyage de 20h30 d’avion. Nous sommes venus une semaine avant la compétition pour pouvoir prendre nos repères, nous entraîner, et faire des matchs amicaux contre la Suède, le Japon, et l’Australie. Cela n’a pas été de trop, pour pouvoir récupérer du vol et du décalage horaire de +8h.

La veille de la compétition nous avons eu les classifications pour 4 joueurs dont moi-même (ndlr chaque sportif handisport reçoit une classification de 0,5 à 3,5; la sommes des classification des 4 joueurs sur le terrain ne doit pas dépasser 8) . Ce qui devait être une formalité à été finalement compliqué… nous avons eu quelques problèmes et nous avons soupçonné une sorte de « lobbying » de la part d’autres nations pouvant peser et faire pression. Grâce à toute la solidarité de l’équipe nous avons réussi à débloquer la situation et nous avons pu commencer la compétition avec tous les joueurs.

 

La compétition a débuté contre le Canada, 3ème équipe  mondial avec un fort collectif.  Un gros morceau donc pour nos début, et nous nous devions d’être présents et appliqués de suite. Nous arrivons vite avec notre vitesse, une défense agressive et de l’application en attaque, à prendre les devants durant le 1er quart. Le 2eme commence pareil, et nous creusons l’écart de plus en plus. Les canadiens, surpris de notre niveau de jeu,  ne s’attendaient pas du tout à un match comme celui-ci. Ils étaient asphyxiés, ne trouvant pas le moyen de remonter. la 2e mi-temps à été gérée en gardant l’écart même avec les changements. Ce qui nous à permis de finir le match avec une victoire de +9pts. Ce  fût un gros message envoyé aux autres adversaires. Nous avons surpris tout le monde.

Sébastien Verdin © FFH

Le deuxième match nous opposait la Colombie. Match piège car c’est une nouvelle équipe, en construction mais qui commence à monter en puissance. Nous le savions mais le début de match fût donc compliqué, à jeu égal, avec un gros manque d’application de notre part,  surpris que nous étions  par le jeu proposé par l’adversaire. Cependant nous arrivons petit à petit à prendre un petit avantage durant la 1ère mi-temps. La seconde fût plus appliquée de notre part, et nous avons creusé l’écart de plus en plus, malgré un très beau jeu agressif de la part des colombiens! Notre expérience nous à permis de finir le match tranquillement sans être vraiment inquiétés même si la Colombie revenait par moment. Une deuxième victoire en 2 matchs, très bon pour le moral.

 

Les 3e et 4e match annonçaient une grosse journée, car ils se jouaient le même jour. Nous avons joué les USA le matin. Classée dans le top 4 mondial, c’est une équipe avec de très fortes individualités, mais surtout un collectif parfait. Nous savions que cela serait dur et une défaite prévisible était prise en compte dans notre objectif de la compétition. Les USA ont tout de suite pris l’avantage, creusant l’écart petit à petit, et nous n’avions pas les armes collectivement pour les vaincre. Nous avons perdu d’une quinzaine de points, et avions déjà en tête le match de l’après-midi qui lui, devait être gagné! Ce match contre la Pologne commença par une belle prestation collective de notre part mais aussi de la part des Polonais, les deux équipe ont fait jeu égal sur la première mi-temps avec un petit avantage pour nous. Durant la 2ème période, nous avons pu prendre de la distance grâce à notre physique et vitesse. La fin de match fût contrôlée et nous nous sommes imposés d’une dizaine de points……..  A suivre

 

5 août | Groupe B Drapeau : Canada Canada 42 – 51 France Drapeau : France    

6 août | Groupe B Drapeau : Colombie Colombie 45 – 50 France Drapeau : France 

7 août | Groupe B Drapeau : France France 39 – 54 Etats-Unis Drapeau : États-Unis 

7 août | Groupe B Drapeau : Pologne Pologne 39 – 51 France Drapeau : France 

 

Corentin Le Guen N°6 et Sébastien Verdin N° 5 © FFH

 

 

Commentez cet article