Kart : Kimi Mérieux vice champion de France

 

Le circuit de Mirecourt a accueilli les 25 et 26 août deux épreuves phares du calendrier FFSA Karting* : le championnat de France Minime pour les 7/11 ans et la Coupe de France Nationale réservée aux 12/16 ans. Les Mérieux Brothers faisaient partie des trois fratries qui comptaient un représentant dans chaque catégorie ! Tim, l’aîné, durement éprouvé au mois de mars par un accident, a montré en fin de meeting qu’il avait retrouvé l’essentiel de sa motivation. Quant à son petit frère Kimi, il a joué le titre jusqu’au bout de l’effort pour finalement décrocher le trophée de vice-champion de France Minime 2018  et sa sélection pour la Finale Internationale IAME !

 

Tim, Julie, Kimi et Cyril Mérieux fêtent ce podium en famille; © Jacky Foulatier

Kimi à 160 millièmes de seconde du titre

Dès les essais libres, Kimi montre qu’il est dans le coup sur le circuit vosgien, bien qu’il découvre pour l’occasion un nouveau châssis, de marque KR (Kart Republic). Le Dijonnais réalise le meilleur temps absolu à l’issue des trois séances du vendredi après-midi. Gêné par un pilote moins rapide au moment où la piste sèche, il n’est que 4ème de son groupe aux essais chronométrés et se retrouve en quatrième ligne pour le départ des manches. Heureusement, il se débrouille toujours pour remonter et gagne trois, puis six et enfin cinq places entre le départ et l’arrivée des trois manches. L’addition de ces résultats le repositionne au 5ème rang avant la phase finale.

Contrairement à la coupe de France, qui propose une préfinale et une finale déterminant à elle seule le classement de l’épreuve, le championnat de France se joue sur le cumul de trois longues finales. Dans la première, Kimi accède au Top 3 au départ puis double le 2ème dans la foulée. Un chassé-croisé s’engage pour le commandement de la course et dans l’ultime boucle, Kimi a le dernier mot et remporte la mise. La situation s’inverse dans la deuxième finale entre les deux favoris qui se retrouvent ex aequo aux points avant la « belle ». La troisième finale offre au public une somptueuse lutte à trois. Longtemps à l’affut en 3ème position, Kimi se porte à la 2ème place à l’entame du dernier tour et revient sur le leader… mais trop tard. Il franchit la ligne à 160 millièmes de seconde du bonheur total.

Kimi en piste © Jacky Foulatier

« Je voulais être champion de France » n’a pu s’empêcher de regretter Kimi après l’arrivée. Certes, il n’est vraiment pas passé loin mais franchement, on ne peut que saluer sa performance à Mirecourt ainsi que celles qu’il a réalisées depuis début 2018 et son entrée dans la cour des grands. Vice-champion de France, 4ème à la Coupe de France et 2ème au classement final de la National Series Karting, on peut parler de révélation pour un pilote qui n’avait pas dépassé le niveau régional jusqu’à cette année. Sa récompense : une sélection pour participer à la Finale Internationale IAME – du nom du constructeur des moteurs Minime – au Mans à la mi-octobre. Ce sera l’occasion de se frotter pour la première fois de sa carrière à des pointures de sa tranche d’âge venues des quatre coins du monde.

 

Tim en piste © Jacky Foulatier

Tim en bonne voie

Avec 66 engagés, la coupe de France Nationale a tenu toutes ses promesses en termes de compétitivité. Hélas pour Tim, la pluie arrivée au stade crucial des essais chronométrés ne lui a guère réussi. Il faut dire qu’il affrontait pour la première fois de telles conditions depuis le crash qui lui a valu un mois et demi de plâtre en début de saison. Ainsi, il ne s’est pas qualifié pour la finale mais a participé à la « consolante », dénommée coupe de La Ligue, face à 28 compagnons d’infortune. Tim était bon 8ème en début de course quand la tentative hasardeuse d’un concurrent l’a relégué en 17ème position. Qu’à cela ne tienne, il s’est battu comme un lion pour prendre la 11ème place.

Après leurs émotions estivales, les frangins vont aborder la rentrée des classes en pleine forme en attendant de retrouver leurs terrains de jeu préférés !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.