Une nouvelle victoire pour le Dijon Racing Team à Prenois

Ecrit par Daniel VANDEN BERGHE Le 9 juillet 2018 à 19:32

C’était ce week-end que la manche du Trophée Tourisme Endurance (TTE), se déroulait sur le circuit de Dijon-Prenois. Plus de quarante cinq équipes étaient au rendez-vous pour cette course de quatre heures, qui c’est disputée sous un magnifique soleil. Toute l’équipe du Dijon Racing Team emmené par Thomas Comparot et Fabrice Bouchet était bien entendu présent pour cette course, qui se déroulait à domicile. Très heureux d’avoir remporté cette course dans leur catégorie, le DRT nous fait part du résumé de leur week-end Bourguignon. Ils se retrouvent dorénavant premiers au classement du championnat des T2, et en sortent plus que motivés pour la suite de la saison. Epreuve prochaine, sur le circuit de Nogaro, du 21 au 23 septembre.

 

Bonjour à tous,

Voici le compte rendu de notre victoire aux 4 heures de Dijon-Prenois

Vendredi matin :

Séance d’essais de 25min sous un beau soleil, tout est ok.

Vendredi après-midi :

Epreuve de qualifications, le trafic est toujours dense dans ces épreuves, alors, il faut tenter de provoquer un tour clair. C’est Fabrice qui fera les 3/4 de la séance car il n’a pas roulé en essais. Il arrive à faire un bon chrono de 1.31.054 avant de rentrer au stand et de ma passer le volant. Je n’arrive pas à améliorer le chrono dès les 1ers tours. A partir de mon 4ème tour, la RCZ déjauge à la courbe de pois ce qui nous permettra de savoir qu’il ne faut pas descendre en dessous de 12L de carburant dans le réservoir pour ne pas avoir ce problème en course !

Nous partirons alors 3ème/6 des T2 et 33ème/45 au général. Nous sommes (les concurrents du T2) tous regroupés au départ, cela va être intéressant !

Le Dijon Racing Team dans les Pit-Lane de Prenois @ DRT

Samedi 14h30, course de 4H :

Soleil et la chaleur (26°C) sont bien là !

Je prends le départ, je suis à l’intérieur, je perds 1 place, je me jette à l’extérieur pour reprendre quelques positions au 1er droit, ça marche je reprends 2 places.

Dès le second tour, la piste se fluidifie, commence alors un duel entre la Lotus, la BMW et nous.  Cela va durer 40 min. Je finis par avoir le dernier mot et nous prenons provisoirement la tête.

Commence alors le jeu des arrêts au stand. 

A 1h de course, je rentre au stand, nous sommes 26ème au général et 1er des T2 mais nous avons un relais de retard.

La bagarre entre la Lotus, la RCZ du Dijon Racing Team et la BMW @ DRT

Fabrice est au volant, après un relais un bon relais malgré la surprise d’une consommation de carburant élevée. La course suit son cours, le 1er Safety Car intervient. Il gagne 5 places au général, nous décidons de ne pas rentrer au stand malgré une situation de course ralentie favorable à cette stratégie !

A 1h45 de course, Fabrice rentre au stand pour le second relais.

Je repars des stands, nous sommes alors 23ème au général et 2eme des T2 à un tour de la BMW leadeur actuelle du T2.

Dès le 1er virage, je remarque que la voiture ne réagit plus du tout comme il y a 1h, les pneus avants sont très très fatigués. Je me fais piéger à la parabolique, sorts de la ligne de course et prends une pénalité « Drive Through » ce qui m’oblige donc à passer par la voie des stands sans m’arrêter. 

A 2h20 de course, je rentre au stand pour le 3ème relais et le changement de pneus.

Fabrice repart avec donc à la chasse à la BMW :-)

A 1h de l’arrivée, nous sommes 24ème au général et 2ème des T2 avec toujours ce tour de retard mais cette fois, nous avons un relais d’avance ce qui nous place virtuellement 1er des T2.

Je prends un dernière fois le volant pour 40min. Nous devons alors maintenant assurer et préserver la voiture jusqu’au damier.

A 20min de la fin, Fabrice monte une dernière fois dans le baquet pour finir cette course.

Nous finissons donc 1er/6 des T2 et 18ème/45 au général. Super ! 🏁🏁🍸🍸

Au championnat 2018, nous prenons donc la 1ère place des T2.

Merci à tous

Toute l’équipe du DRT était au rendez-vous pour cette victoire @ DRT

Prochain rendez-vous, Nogaro, les 21/22 et 23 septembre.

L’équipe DRT

 

Commentez cet article