K Fourneret multi médaillé au France indoor de Roller vitesse

Ecrit par Nicolas Goisque Le 6 mars 2018 à 20:31

 

L’édition 2018 des championnats de France Indoor de roller de vitesse n’a pas dérogé à la tradition. Après le Palais des Sports de Dijon en 2017, c’est dans le magnifique Vendéespace de La Roche Sur Yon que le « short-track » version roller prenait place le weekend dernier. . Les Dijonnais reviennent avec  troismédailles  pour Kevin Fourneret Vice-Champion de France de l’omnium  chez les cadets et en bronze aussi bien en vitesse qu’en fond. Communiqué d’AM Sport

 

La délégation d’AM Sports Dijon  arrivait  en force avec 14 patineurs, l’une des plus belles délégations du championnat, avec des bonnes chances de podiums et de victoires Avec son lot d’incertitudes et d’aléas, il est difficile, parfois aléatoire (?) de savoir qui va l’emporter. Quoi qu’il en soit, celui qui tire son épingle du jeu est bien celui qui a réalisé le plus beau des parcours : un sans-fautes. Retour sur la belle prestation des dijonnais.

 

 

William Cabuzel© AMSportsD Frere

Chez les poussins et les benjamins.

La densité des pelotons surprend sans doute nos patineurs habitués aux courses régionales. Des chutes et des bousculades les maintiennent dans les milieux de tableau. Malgré tout, ils ne déméritent pas et se débattent jusqu’au bout. La deuxième journée se passe mieux, les repères sont pris. De bon augure pour la suite.
Théo Villemin termine 17e en sprint et 27e en fond.
William Cabuzel, 19e en sprint, se qualifie pour la finale de fond et termine 11e.
Tristan Faron, 30e en sprint et 33e en fond.
Louison Jeannet de Thandt, 21e en sprint et 39e en fond.
Alexis Ridolfi, 28e en sprint 25e en fond.

 

Chez les cadettes.

Les prétentions sont toutes autres. Cléa Garropin déjà habituée aux podiums veut s’imposer. Dans le tournoi de vitesse, arrivée en quart de finale, un dépassement litigieux lui vaudra un déclassement synonyme de non qualification. Elle termine finalement 15e. Le rendez-vous est pris pour le lendemain pour le fond. Cléa se hisse en finale. Le départ se passe mal, coincée dans le trafic elle reste à l’arrière du peloton qui roule à pleine allure. Elle ne trouve pas les clés pour remonter et se fera piéger dans une chute collective, elle termine 12e. La déception est grande mais le RDV est pris pour l’année prochaine.

 

Kevin Fourneret et AlexisRidolfi lors d’un départ © AMSports D Frere

Podium pour Kévin Fourneret chez les cadets.

Kevin Fourneret aborde le tournois vitesse avec sérieux et beaucoup d’ambition mais sans trop de repères. Il se hisse finalement assez facilement en finale grâce à un beau sens du dépassement et ce malgré un départ un peu poussif. Place à la finale. Ils sont 6 au départ. Les 6 peuvent l’emporter. Kevin se fait chahuter et manque de tomber dans les 10 premiers mètres. Il se relève le plus rapidement possible. Les 5 autres ont déjà une bonne longueur d’avance et sont bien évidemment partis à pleine vitesse. Au prix d’un bel effort et de superbes dépassements, il arrache finalement la 3e place.

Le podium de l’omnium pour Kevin fourneret © AM sports E Fourneret

La revanche aura-t-elle lieu le lendemain ? En finale de fond, il prend un départ tout en finesse et vient se glisser en 2e position. Il est idéalement placé derrière son principale adversaire du jour. Kevin allume la mèche à 10 tours de l’arrivée (800m), Quentin Pujol réagit immédiatement. Kevin durcit la course mais le sociétaire de Pibrac viendra le contrer à 4 tours de l’arrivée. On pense la 2e place assurée, mais Kevin marque un peu le pas. Des patineurs reviennent de l’arrière et tentent un dépassement hasardeux et désespéré dans le dernier virage. Kevin est accroché, tient debout mais termine 4e. Finalement, après délibération du jury, le patineur fautif sera déclassé et Kevin replacé en 3e position.
Il termine ainsi à la deuxième place du classement cumulé sprint et fond du week-end. Bravo à lui.

 

Chez les juniors B

Leelou Jeannet de Thandt et Cloé Garropin se battent avec leurs armes et emmagasinent de l’expérience.
Leelou termine 31e en sprint et 43e en fond.
Cloé termine 43e en sprint et 30e en fond.

Abolus dames.

Zoé Remy réalise un beau tournoi de vitesse manquant de peu les phases finale du tableau A et termine 17e.
En fond, chahutée dans les séries, elle ne pourra se hisser en finale. Elle réalise une belle finale B et prend donc la 20e place du classement général.

 

Charly Grillon © FFRS

Absolus Hommes

Notre jeune junior, Thomas Ridolfi, ne peut, pour le moment, rivaliser avec les seniors mais se bat avec courage. Il manque sans doute encore de puissance et de vitesse. 43e en fond ; 21e en vitesse.

Charly Grillon, attend avec impatience l’ouverture de la saison des marathons. Mais il s’engage dans chaque course à 100%. Il réalise un tournoi de vitesse très correct. Même si sa vitesse de pointe n’a rien à envier aux meilleurs, son manque de départ et son gabarit, peu propice aux dépassements en indoor, le contraint à se contenter de la 31e place.Sur le fond, sa difficulté à se frayer un chemin vers les premières places se fait sentir. Il termine toutefois à une très belle 8e place. Preuve de sa forme actuelle.

 

Doucelin Pedicone est l’un des favoris. Même si ses principaux objectifs ne sont pas dans ces championnats, ils restent une bonne occasion de se mesurer aux autres à la sortie de l’hiver et de marquer ses adversaires.En vitesse, son absence de départ, plus du tout travaillé à l’entrainement, tant les objectifs sont autres, se fait sentir. Impossible de trouver la place pour doubler dans des séries lancées à pleine vitesse. Il termine 4e seniors (7e scratch).

Doucelin Pédicone © FFRS

Sur le fond, les prétentions du dijonnais se font directement sentir. Dès le départ de la finale, il prend les choses en mains et contrôle ses adversaires par l’avant. Il bloque les attaques grâce à des puissantes relances et des trajectoires serrées, bien calé à la corde. Mais le favori du fond, n’est pas l’un des meilleurs patineurs du monde pour rien et un patineur d’exception. Il le montre encore ce week-end. Ewen Fernandez ne panique pas, se place à l’affut et profitera d’une petite erreur d’appuis d’un croisé du dijonnais pour accélérer sèchement et s’envoler vers la victoire. Il emmène derrière lui Ewen Foussadier et Marick Guerinel, tous les deux bien inspirés et bien en jambe. Doucelin marque le pas et devra se contenter de la médaille en chocolat au scratch. Il empoche malgré tout une 2e place dans la catégorie senior, bravo à lui !

 

 

Commentez cet article