Le Stade Dijonnais aux portes de l’exploit à Nîmes

Ecrit par Nicolas Goisque Le 14 février 2018 à 14:18

Après avoir retrouvé le chemin de la victoire face à Agde la semaine précédente, Le Stade Dijonnais se déplaçait chez Nîmes, l’un des cadors de la poule 4 de Fédérale 1 avec l’ambition d’obtenir enfin un résultats chez un gros. En inscrivant 5 essais les Hommes de Renaud Gourdon ont réussit une sacré performance et ils échouent malheureusement à 3 points des Gardois (44-41)

 

En aparté de la conférence de presse d’avant match, Thomas Kohler, le coach adjoint dijonnais nous avais glissé « je sais que nous avons des atouts pour les bousculer ». Au final Dijon échoue de peu et l’on ne sait s’il faut savourer la bouteille à moitié pleine ou regretter la moitié vide.

 

Gros match des avants et de jérémy Bécasseau auteur d’un essai ce dimanche © Nicolas GOISQUE/NikoPhot archives

De nouveau une entame difficile pour le stade

Ce n’est pourtant pas faute  d’en avoir parlé, d’avoir tenté d’endiguer une tendance qui s’installe malheureusement des que les Dijonnais évoluent loin de leur terres, l’entame de match est une fois de plus à sens unique et à l’avantage des Nîmois. Après avoir encaissé deux pénalités dans le premier quart d’heure du centre Bastien Vilaret et avoir vu Ben Thomas prier de regangner la touche pour 10 minutes (carton blanc), Dijon se met à la faute sur une série de mêlées fermées à quelques mètres de son embut et encaisse un essai de pénalité accordé par l’arbitre M Hernandez (13-0, 25ème), déjà un bel écart pour des Bourguignons pas ridicules mais dominés. Heureusement pour les coéquipiers d’Otilo Kafotamaki, ils n’ont guère le temps de Gamberger et Kevin Amiot répond quasiment dans la foulée en inscrivant le premier des 5 essais bourguignons du jour (13-7,28′). Une réaction qui vexe Nîmes ? Toujours est -il que les locaux terminent en trombe la première période, faisant parler leur puissance sur un essai du deuxième ligne Tom Llabres avant de faire apprécier la vitesse de ses lignes arrières avec une course de 60 m du centre Charles Robbe qui sème tout le monde en route pour crucifier les Dijonnais aux citrons, Vilaret passant de surcroît les deux transformation (27-7, 39′). Même si Soulan passe une pénalité sur le gong, les affaires sont mal engagées (27-10, 40′). 

 

5essais dijonais tous l’oeuvre des avants c’est à souligner © Nicolas GOISQUE/NikoPhot archives

Echange d’essais à la reprise.

Dijon va-t-il s’écrouler et encaisser une nouvelle lourde défaite à l’extérieur ? Et bien non, les avants dijonnais, remettent la machine en avant, ils enfoncent leurs homologues gardois et Kevin Amiot encore lui se trouve à la conclusion de ce bel effort pour un second essai personnel que Soulan bonifie de deux points supplémentaires (27-17, 44′). Ce début de seconde période est animé et le demi de mêlée Nîmois Arnaud Solis surprend la défense dijonaise pour redonner un gros bol d’air aux siens (34-17, 50′). Le coup n’assomme toujours pas l’adversaire et le 8 bourguignon poursuit son gros travail et c’est Jérémy Bécasseau qui récompense à son tour les efforts « des gros » (34-27, 55′). C’est décidément du « à toi à moi » depuis la reprise puisque Charles Robbe rend la monnaie à Amiot en inscrivant lui aussi un doublé à un quart d’heure du terme (44-27, 65′). 

 

Enorme fin dijonnaise

De nouveau relégués à 17 points, les Stadistes ne baissent toujours pas les bras et remettent l’ouvrage sur le métier. C’est au tour du collectif bourguignon de malmener son homologue gardois et de se voir à son tour récompenser par un essai de pénalité après que le pilier nîmois Mickael Schiano a pris un carton blanc (décidément les deux équipes se seront répondu tout le match). (44-34, 74′). Mieux trois minutes plus tard, c’est encore un avant, le talonneur remplaçant Julien Beaufils qui inscrit le 5ème essais dijonnais (quand on sait que le Stade n’avait inscrit que 6 essais à l’extérieur depuis le début de saison !!). Dijon récupère le bonus défensif et peut encore espérer l’emporter tant la dynamique est de son côté. Malheureusement le bouquet final s’arrêtera là et on finit donc sur un sentiment mitigé tant l’exploit semblait à portée. 

Kévin Amiot a inscrit un doublé © Nicolas GOISQUE/NikoPhot archives

Dijon grimpe à la 7ème place avec 24 points mais n’en compte que 4 d’avance sur la lanterne rouge Suresnes et devra donc impérativement s’imposer ce dimanche sur Hyères Carqueirane à Bourillot. 

 

La réaction de Kevin Amiot

 » On encaisse vite des points et on prend un carton qui nous met en difficulté; malgré ça on arrive à marquer. Derrière les points qu’on arrive à leur mettre on leur donne des essais facile sur nos erreurs. L’écart était important un moment donné du match mais on a rien lâché car on sentait qu’il y avait la place de faire quelques choses et sur la fin de match on a fini plus fort, plus frais physiquement en faisant moins d’erreur . On s’écroule à 3 petits points au coup sifflet final . Dommage qu’il ne restait pas plus de temps pour éventuellement gagner ce match . Pour ma part j’ai pris énormément de plaisir à jouer ce match car on a su produire du jeu et marquer des essais devant une belle équipe de Nîmes. Ce qu’il ma fait le plus plaisir c’est qu’on a montré qu’on avait du caractère même à l’extérieur , on a rien lâché !

 

Thomas Kohler (entraîneur adjoint du stade)  » On repart de Nîmes avec un sentiment très mitigé…Beaucoup de regrets car en direct mais encore plus après l’analyse vidéo nous aurions dû gagner ce match si nous avions été en capacité de ne pas leur offrir plus de 50% des points qu’ils ont marqués.
Des temps forts pour nous se sont transformés en essai pour eux, notamment avec 2 contres de 80m. Mais aussi beaucoup de satisfaction d’avoir réussi mentalement, physiquement et sur les intentions de jeu à rester dans la partie en revenant toujours au score et en marquant 41 points. Il faut qu’on soit capable de retenir les points positifs et d’avoir dans le coin de notre tête ce qui n’a pas marché pour continuer à progresser. Cela sera capital pour performer contre Hyères et gagner un match capital pour notre maintien »

 

Classement, résultats, news, calendrier, effectif... toute l’info du Stade Dijonnais sur la page du club !

 

Commentez cet article