JDA Fauteuil – Elan Chalon : le derby pour se relancer

Ecrit par Nicolas Goisque Le 10 février 2018 à 11:42

La jeune équipe de la JDA Fauteuil nourissait de belles ambitions en début de saison. Après avoir manqué la coupe de France face aux équipes de  nationale A, faute d’avoir terminé la phase aller dans les 4 premiers, la JDA était 6ème, Dijon comptait sur le phase retour pour se refaire la cerise et aller accrocher ce fameux top 4 objectif avoué. Les deux premiers matchs retour ont malheureusement été perdus face à Lille et à Paris avec une lourde défaite dans la capitale. La réception de Chalon ce samedi (18h00 gymnase Boivin) est attendue pour relancer le collectif dijonnais.

 

Il est temps pour la JDA Fauteuil de retrouver le chemin de la victoire. Un goût de succès que les Bourguignons n’ont plus savourer depuis le 2 décembre dernier et une victoire à Meylan. Entre temps les Chalonnais en ont profiter pour dépasser Dijon au classement. Les troupes d’Anne Filice actuellement 8ème  doivent réagir, car si elles comptent 4 points de Déficit sur cette fameuse quatrième place, elles n’en n’ont que 2 d’avance sur la lanterne rouge Meylan. 

 

La capitaine Marianne Buso crois en cette jeune équipe qui montre parfois de bien belles choses mais qui manque de constance sur les rencontres et perd pour le moment trop de balles durant ces rencontres.  » Avec encore une fois plus de 20 pertes de balles on ne peut pas espérer gagner un match. tous les joueurs se sont accrochés jusqu’au bout. On en sort quand même du positif avec quelques bonnes phases de jeu et les entrées efficaces des plus jeunes » déclarait-elle après la lourde défaite à Paris. Face à des équipes souvent plus armées en expérience ou en densité physique, Dijon doit imposer sa force collective, une défense agressive et ses schémas offensif travaillés avec sérieux  à l’entraînement. La réception du promu et rival régional  Chalon peut être l’occasion d’un déclic nécessaire alors qu’il reste 7 rencontres à disputer

 

Le classement actuel

Anne Filice et ses troupes © Nicolas GOISQUE/NikoPhot archives

 

 

Commentez cet article