Le Havre – CDB : ne pas se faire décrocher

Ecrit par Nicolas Goisque Le 3 février 2018 à 12:20

Battues à l’aller par des normandes pourtant largement à leur portée, les handballeuses du Cercle Dijon Bourgogne à l’époque privée de deux joueuses non qualifiées, avaient notamment failli dans les moments clef de la rencontre. Toujours lanterne rouge, le CDB a vu hier Bourg de péage un de ses concurrents direct aller chercher un match nu chez le 3ème Nice. Pour ne pas être distancé et notamment par le Havre qui compté 4 points de plus (toujours si l’on ne tient pas comte de la sanction de 5 points  CNCG pesant toujours sur Dijon) mais également un match de plus, il faut impérativement s’imposer en Normandie.

 

Prendre des points

Il est temps pour le CDB de prendre des points © Nicolas GOISQUE/NikoPhot archives

Même si avec le système des play-downs, une dernière place en saison régulière n’est pas forcément rédhibitoire, elle représente tout de même un déficit de point et surtout pèse sur le moral tant il n’est pas facile d’être dernier de la classe. Les troupes de Christophe Maréchal n’ont d’ailleurs nullement lâché le morceau comme le démontre leur dernier match très intéressant face à Nice, mais maintenant, il faut engranger les points car le temps commence à presser. Même si l’on sait que le coach dijonnais et ses filles ne ciblent pas les matchs, il est clair qu’il semble plus dans les cordes du CDB d’aller s’imposer au Havre qu’à Metz ou face à Brest par exemple. Prendre 3 points en Normandie permettrait aux Dijonnaise de rejoindre au classement Bourg de Péage, qu’elles recevront lors de la prochaine journée et de revenir à un point de leurs adversaires du jour. C’est donc tout sauf anecdotique.

 

Sharon Dorson la pivot havraise avait posé de gros problèmes lors du match aller © Nicolas GOISQUE/NikoPhot archives

Le havre a des atouts

Au match aller si Dijon avait plutôt bien contrôler la capitaine havraise du moment Doungou Camara, identifiée comme danger potentiel avait été bien contrôlée, c’est la solide pivot Sharon Dorson ainsi que la demi centre slovaque Monica Rajnohova et l’arrière gauche brésilienne Jessica Diaz qui avaient beaucoup gêné le CDB . Camara, diminuée physiquement n’a pas joué depuis plusieurs rencontres et est incertaine ce soir, mais le Havre disposera de ses autres atouts, menés par Jocelyne Mavoungou une vieille connaissance dijonnaise qui a endossé le dossard de capitaine. Renforcée de plus à l’intersaison par l’arrivée d’une seconde brésilienne en la personne de Juliana Malta, la formation coachée par Roch Bedos a évidemment elle aussi besoin de points pour s’éviter une fin de saison stressante et comptera évidemment épingler Dijon une seconde fois à son tableau de chasse.

 

Ne pas gâcher

S’il convient bien entendu de prendre en compte les forces de l’adversaire, il ne faut pas s’en faire une montagne non plus. Le havre, tout comme Dijon a connu pas mal de pépins et n’a pû par exemple aligne que 10 joueuses sur ces dernières feuille de match, manquant cruellement de rotation. Au match aller Dijon avait remis tout seul son adversaire dans le match aux moments où il semblait pouvoir se détacher.

contrairement à l’aller, Dijon pourra compter sur Déborah Kpodar © Nicolas GOISQUE/NikoPhot archives

Il faudra bannir approximations, hésitations et doutes pour espérer ramener un résultat de ce match qui risque d’être aux couteaux. Christophe Maréchal toujours privé de Léna Leborgne et d’Audrey Deroin disposera de plus de possibilités que lors de la première rencontre puisque Moretto, Dewez et Kpodar seront cette fois -ci présentes. L’état d’esprit côté Dijon a plutôt été convaincant depuis le début de saison, il faut maintenant rassembler toutes les qualités handballistiques dont cette équipe ne manque pas pour battre le Havre et entamer une remontée au classement.

 

 

Classement, résultats, news, calendrier, effectif... toute l’info du CDB sur la page du club !

 

Commentez cet article