Petitjean (s) Vernizeau et Auloy lauréats du rotary trail

Ecrit par Nicolas Goisque Le 9 janvier 2018 à 13:24

Premier trail de l’année en Côte d’Or et une nouvelle fois gros succès public. Pour sa seconde édition, le rotary trail de Beaune, organisé de main de maître par Thélème Magnin et toute l’équipe du Rotary a enregistré les 500 participants maximum prévus. Sur un parcours roulant qui proposait deux distance, 8,5 km et 14km ce sont des figures bien connues du trail local qui se sont imposées avec un doublé inédit pour la famille Petitjean.

 

LES PHOTOS DU TRAIL ICI

LES RESULTATS COMPLETS ICI

 

Sur un terrain gras et boueux mais sous une météo clémente malgré l’humidité ambiante et bien moins glaciale que pour la première édition (il faisait -7°c l’an dernier) , ils sont 320 à s’élancer sur le coup des 15 heures, sur les commentaires de l’animateur Didier Pommey, à travers les sous bois de la montagne de Beaune pour le 14 km. Un peu plus tard c’est un peloton de 175 partants environ qui s’ébroue à son tour pour 8,5 km. 

 

Alex Auloy © Laurent Duquesne/Shooting Dijon

Auloy vainqueur du 8,5 après le 14 de l’an dernier

Lauréat l’an dernier sur 14 km (seule distance proposée en 2017) le local du Rougeot Beaune Triathlon, l’espoir Alex Auloy a rapidement pris les choses en main sur la courte distance cette fois. Il s’impose après 32’53 d’effort avec une belle marge sur son dauphin Olivier Gand qui pointe en 33’29 au chronomètre des spécialistes de la Team.com devançant de quelques secondes un autre pensionnaire du Rougeot Beaune Triathlon, le cadet Benjamin Bellang qui coupe la ligne en 33’32.               

la réaction d’Alex : « cela permet de commencer l’année d’une bonne manière en courant pour une bonne cause, pour des organisateurs investis et engagés. Le parcours roulant permet une reprise assez douce avant les cross pour certains. »

 

 

Aurélie Petitjean © Laurent Duquesne /Shooting Dijon

Et d’un Petijean sur le podium un

Chez les féminine, c’est Aurélie Petitjean qui l’emporte en prenant la 34ème place au scratch en 43’36, elle devance de 20 grosses secondes Julie Clément qui termine en 43’57 avec un peu plus d’une minute d’avance sur Lilou Laroze, elle aussi cadette et licenciée au Rougeot Beaune triathlon qui complète donc le podium de ce 8,5 km féminin avec un temps final de 45’06.

La réaction d’Aurélie :  » « Après quelques années entre parenthèses, je reprends tout doucement depuis l’automne sur des trails courte distance qui me font découvrir cette version de la course à pied « esprit nature ». Ce format trail me plaît car il permet de s’évader très facilement d’autant plus qu’à Nolay tout s’y prête. Et avec un entraîneur de choix comme Benjamin, je gagne à progresser. Nous pouvons nous adonner à cette passion ensemble, comme quand nous nous sommes rencontrés à travers l’athlétisme, et aller découvrir cette discipline en Bourgogne ou dans d’autres régions. Concernant le trail Rotary Beaune, je l’ai découvert ce samedi et il m’a vraiment bien plu. Il était assez roulant et m’a rappelé les saisons de cross de ma jeunesse 🙂. Cette distance de 8,5km me convenait bien dans le sens où j’ai très peu d’entraînement. Cette victoire me motive d’autant plus pour progresser et monter en distance petit à petit, tout en restant sur du format court. »

 

 

 

Benjamin Petitjean © Ncolas GOISQUE/NikoPhot

Le mouflon volant frappe encore

Sur le 14 m, c’est Alexandre Bourgeois, vice champion de France de cross par équipe en titre avec le Dijon Université Club qui était parti le plus vite et qui occupait la tête au passage du ravitaillement de mi course après la carrière de Bouze les Beaune. Mais c’était sans compter sur l ‘expérience et la vélocité de Benjamin Petitjean « the flying mouflon » du Dijon Singletrack, sans doute mieux chaussé que son adversaire qui avouait avoir « patiné » après course, qui croquait Alexandre avant de le distancer sérieusement à l’arrivée qu’il coupait après 47’46 rejoignant son épouse au palmarès du jour . Alex Bourgeois finissait finalement à 45 secondes en 48’31. Le duo avait fait le trou puisqu’Antoine Comparot (ASPTT Dijon) qui montait sur la troisième marche du podium terminait, lui en 52’08.

La réaction de Benjamin :  » « Je suis tout d’abord très content et très fier de mon épouse qui commence à prendre goût au trail. Une passion, c’est bien, mais c’est encore mieux quand on peut la partager avec sa moitié. Concernant la course, la forme était là et l’adversité également. Ces deux conditions m’ont permis d’aller très vite sur ce parcours à la fois roulant mais pas évident (boueux et glissant). Ça aura donc été pour moi une bonne séance qualitative pour le trailer que je suis et je suis bien content de me frotter à la jeunesse fougueuse sur ce genre de trail court et roulant. Enfin, je remercie les organisateurs qui ont su placer cette course en tout début d’année et accessible de tous dans un lieu sympa.»

 

Camille Vernizeau © Ncolas GOISQUE/NikoPhot

Camille Vernizeau avec classe

Chez les féminines on retrouve une locale avec Camille Vernizeau (Rougeot Beaune Triathlon et Dijon Université Club) qui prend une très belle 20ème place au scratch pour s’imposer en un peu moins d’une heure, 59’45 exactement, talonnée de près par Anne- Sophie Raffa (Running Team Gropue Guyot) qui termine à 6 secondes 59’41. Là encore ce duo à fait le trou reléguant la troisième  Alizée Paties du Team VSC Beaune 21 à 2 minute 30; 1h02’13 pour Alizée. 

La réaction de Camille : « Parcours toujours apprécié sur cette seconde édition, ce sont des chemins que je n’emprunte pas souvent quand je m’entraîne donc ça fait plaisir de découvrir des autres tracés. Quand à la course, partie rapidement au contraire de mes habitudes, je savais qu’il y avait un long single au début et la place était importante pour avancer à bonne allure. J’ai mené la course à mon rythme ne voyant pas qu’Anne-Sophie n’était que 50 à 100 mètres derrière moi. C’est seulement dans le dernier virage qu’on m’annonce qu’elle me recolle donc tout c’est joué jusqu’à la fin, j’ai accéléré pour franchir la ligne en tête et sous les moins d’une heure. L’émotion était d’autant plus importante que les fonds récoltés sont pour l’association qu’un de mes anciens professeurs a créé. Tout ça est de bonne augure pour ma saison de cross au Duc Athlétisme. »

Il était temps pour le rotary de se féliciter de la réussit de cette belle manifestation et pour les lauréats de recevoir les bravos de leurs concurrents sur le podium en se fixant rendez-vous pour une troisième édition en 2019…..

 

 

 

 

Commentez cet article