Lamera Cup, septième et dernière course de l’année 2017

Ecrit par Daniel VANDEN BERGHE Le 4 décembre 2017 à 18:20

Au programme du week-end des 27 et 28 octobre sur le circuit de Dijon-Prenois, une seule course de 8 heures, mais néanmoins avec une interruption à la mi-journée. Pour cette ultime épreuve du calendrier de la saison, le suspens était, et est toujours au rendez-vous, car à la date où nous écrivons cet article, nous n’avons toujours pas le résultat définitif du championnat, qui se jouait dans les trois catégories, les Gentlemans Drivers, les Pro-Am et la catégorie Elite.

 

Le briefing de Jacky Lamontagne

 

Une grille de départ bien sympathique © Daniel VANDEN BERGHE

Pour ce dernier briefing avec cent-vingt trois pilotes présents pour les écouter attentivement, l’organisateur de l’événement Wielfried Merafina, et Jacky Lamontagne, directeur de course, ont demandés à tous les teams et tous les pilotes de jouer le titre dans un esprit sportif, pour offrir une belle finale. Mais le tout, était de garder l’attention de tous ces pilotes dans la salle de briefing bondée, quelques uns étant légèrement dissipés. A voir, le reportage vidéo, résumé officiel par Patrice Knanec et son équipe de « In The Garden – Production Audiovisuelle », sur le site de la Lamera Cup.

 

 

Les essais libres

 

La Shilton TTM Compétition de Mickael GUEDJ, Jean-Philippe DESPLAT et Thierry SOAVE © Daniel VANDEN BERGHE

Pour les essais libres, nous avons retrouvés une petite quarantaine de voitures, un record de participation atteint pour la toute première fois pour une course de Lamera Cup. En catégorie Elite, c’est là que nous commencions à suivre la N° 1 de CTF Racing Stage et la N° 67 Shilton, car toutes deux pouvant espérer le titre. Mickael Guedj, Jean-Philippe Desplat et Thierry Soave très ambitieux sur la N° 67, espèrent vivement faire la pôle position, au bénéfice des trente points pouvant être acquis lors de super-pôle, avant le départ de la course du samedi. Quand à Fabien Delaplace et ses équipiers, Nicolas Beraud (pilote principal), et Laurent Piguet sur la N° 1, n’ont pas du tout l’intention de laisser la pôle au bénéfice de la Shilton sur le tracé rapide de Dijon-Prenois. Pas mal de pression aussi pour Aurélien Sire, le Team Manager du CTF Performance, car le titre va également se jouer pour ce team, dans la catégorie des Gentlemans.

 

Les qualifications

 

La N°40 Continental Racing de Christophe BILLET, Grégory FARGIER, Arnaud MAIRE et Joël DUREBECQ, 3ème au général © Daniel VANDEN BERGHE

A voitures exceptionnelles, qualifications exceptionnelles. Une seule course de huit heures, et donc une seule séance de qualification prévue. Elle se joue en deux fois dix minutes, avec deux pilotes différents, on additionne alors les deux meilleurs temps, et les dix pilotes les plus rapides, repartent en piste pour une super-pôle de dix minutes. C’est dans la configuration suivante que partiront les voitures lors de la course du samedi. Ce sera la N° 43 du Milo Racing Leclerc d’ Emmanuel Orgeval, Benoit et Jean-François Gruau, qui prendra la pôle position, suivi de la N° 40 du Continental Racing (photo ci-contre), la plus rapide des Pro-Am, enfin en troisième place sur la grille, La CTF Racing N°1 , Tandis que la N° 67 Shilton, partira, elle, de la sixième place, depuis la troisième ligne sur la grille de départ.

 

La course

 

Nicolas BERAUD, Fabien DELAPLACE et Laurent PIGUET avec la N°1 CTF Performance, remporteront la course  © Daniel VANDEN BERGHE

C’est avec une météo très fraîches et brumeuse, que le départ de cette grande finale sera donné. Ce sera la 40, Continental Racing qui prendra la tête de la course et le meilleur sur la 43 Milo Racing, directement suivie de la 1 et de la 67, déjà roues dans roues. La bagarre entre les deux voitures nous promet du grand spectacle. Au bout de vingt cinq minutes commencèrent les fenêtres de ravitaillement. Dans cette de course de huit heures, chaque pilotes ne peut rester plus de trente-cinq minutes au volant, donc place au balai des nombreux arrêts de voitures aux stands, afin de faire le ravitaillement en carburant et de changer de pilote. Egalement, de nombreuses apparitons du Safety Car, en raison de plusieurs sorties de routes sans gravités ni pour les voitures, ni pour les pilotes. Dans la matinée, la 43 Milo Racing et la 49 MRCP de Christophe Nivarlet, Kevin Balthazar et Lorenzo Donniacuo, prendront successivement la tête de la course, tout cela pendant que la 1 et la 67 continueront à se passer l’une et l’autre au fil des tours. A ce stade de la course, le suspens est de mise. A la pause médiane, nous retrouverons la 43 en tête qui prendra finalement l’avantage, sur la 67 et troisième position pour la 26 de Wielfried et Thomas Merafina, Gaël Penelon et Florent Mazaud, du TTM Compétition. Reprise de la course en tout début d’après-midi, à l’avantage de la 26, mais au bout d’une demi-heure, la 1 prendra la tête de la course, suivie comme son ombre de la 67.

Vainqueur en Gentleman Driver, la N°4 CTF Performance d’ Eric BUCAILLE, Gilles PORET et Marc HILAIRET © Daniel VANDEN BERGHE

Malgré des soucis de différentiel sur la 1, l’écart restera infime avec la 67 tout au long de l’après midi, après-midi qui sera encore sujette aux nombreuse sorties du Safety Car. C’est finalement sous un magnifique couché de soleil, et sur une dernière sortie de la voiture de sécurité, que sera donné le drapeau à damier. Victoire finale donc pour la N°1 de CTF Racing avec huit petits centième de secondes d’avance sur la N°67 Shilton, troisième place pour la N°40 Continental Racing à quatre tours, qui remportera la victoire dans la catégorie Pro-Am. Quatrième au général la N°4 CTF AB La Storia (photo ci-contre), qui finira entête de sa catégorie, en Gentleman Driver. Ce classement définitif de la course n’à été validé que quelques heures après l’arrivée, mais nous attendons toujours le classement pour le Champion 2017. Rendez-vous donc en 2018, avec beaucoup de projets, dont une dizaine de voitures de plus venant d’Angleterre, ainsi que de nouvelles voitures plus puissantes. A suivre donc.

 

Retrouvez toutes les photos ici. (D’autres à venir, en cours de mises en ligne)

 

 

Calendrier, news, articles... toute l’info du circuit Dijon-Prenois sur la page dédiée !

 

Commentez cet article