Vainqueur de Céret, le Stade Dijonnais poursuit sur sa lancée.

Ecrit par Nicolas Goisque Le 13 novembre 2017 à 09:36

Le Stade Dijonnais retrouve de belles couleurs cette saison. Après 8 journées de championnat et 7 matchs joués, le bilan est vraiment positif avec 5 victoires et deux courtes défaites. Les Dijonnais ne sont jamais sortis bredouilles d’une rencontre cette saison, grappillant au minimum le point de bonus défensif. Face à Céret ce dimanche, Dijon avait même l’étiquette du favori. Cela n’a guère semblé troubler les jeunes joueurs de Renaud Gourdon qui se sont imposés sans discussion (30-6) récoltant au passage un premier bonus offensif cette saison.

 

Certes tout n’est pas parfait dans le jeu du stade dijonnais, c’est encore très perfectible, mais le plaisir de la victoire et l’espoir d’une saison fructueuse sont de retour du côté de Bourillot, où le public revient avec plaisir, même si ce dimanche, il fallait un peu de volonté pour affronter des éléments météo pas véritablement chaleureux. 

 

Le Stade a pris des points sur tous ses matchs © Nicolas GOISQUE/NikoPhot/LMP

Sur le podium

On enlèvera jamais les 8 points de pénalité pris par le stade en début de saison, mais sur le terrain, les partenaires d’ Otilo Tafokamaki, capitaine en l’absence de Romain Kusiolek convalescent, ont conquis 23 points depuis leurs débuts face à la Seyne. Un total qui les placerait seuls en troisième position avec 2 points de retard sur le leader Mâcon qui compte un match supplémentaire. Dijon fait partie des trois équipes n’ayant essuyé que deux défaites et présente la deuxième défense de sa poule. Les commentaires se font de plus en plus élogieux et, même si c’est bien un concurrent pour le maintien, que les stadistes affrontaient ce dimanche, le statut des rouges et bleus est en train de changer doucement. Pour autant, on garde la tête froide du côté stadiste en savourant les résultats présents tout en restant conscient que rien n’est fait et qu’il reste beaucoup de travail à accomplir.

 

Sur cette énième poussée du pack dijonnais, l’arbitre va accorder un essais de pénalité © Nicolas GOISQUE/NikoPhot/LMP

Le pack dijonnais met Céret au supplice

C’est sur une pelouse gorgée d’eau et sous un vent glacial et des averses répétées que  ce Dijon – Céret débute. Et ce sont les Catalans de Céret qui semblent le mieux s’adapter donnant d’entrée le rythme de la rencontre. Un groupé pénétrant dès la première minute pousse Dijon à la faute et c’est le centre Matthieu Bourret qui déflore la marque (0-3,1ère). Céret en remet une couche et bouscule des locaux pas encore réveillés qui évitent cependant le pire. 15 minutes, c’est le temps qu’il faut aux avants dijonnais pour se mettre en route. A leur tour d’enfoncer le pack adverse sur plusieurs mètres et d’offrir une première possibilité à l’artilleur maison Jules Soulan qui ne se fait pas prier (3-3, 15′).  Après un nouvel échange de politesses entre buteurs qui porte le score à (6-6, 22′), le stade prend vraiment les affaires en main et multiplie les offensives. Ultra dominateurs en mêlée, les Dijonnais ont les munitions pour marquer mais commettent alors des maladresses à l’image de lancers en touche mal négociés ou d’en avants gâchant des mouvements bien enclenchés. Le salut viendra finalement du pack, pulvérisant une énième fois son vis à vis en mêlée au pied des poteaux et décrochant un essai de pénalité indiscutable (16-6,33′) Soulan ayant auparavant passé une troisième pénalité. Le stade poursuit sa domination et inscrit un deuxième essai dans la foulée par l’ailier François Masson après un coup de pied de déplacement subtil de Soulan (23-6, 36′). Aux citrons une bonne partie du travail est faite.

 

Niue Feuleu marque le 3ème essai © Nicolas GOISQUE/NikoPhot/LMP

Récolte maigre mais bonus offensif

Le scénario reste le même en seconde période, avec des catalans contraints à défendre et à se dégager tant bien que mal, toujours malmenés par un 8 de devant dijonnais, impressionnant de puissance mais plus en difficulté dans l’alignement en touche. Côté lignes arrières, la volonté de faire vivre le ballon est là et il y a beaucoup de renversements de jeu. Seulement cela reste assez transversal et quand cela avance enfin, les maladresses se multiplient à proximité de la zone de vérité. Bref cela manque cruellement d’efficacité et c’est dommage, car le stade semble largement en mesure d’enfoncer sérieusement le clou. Il faudra cependant attendre 25 minutes en seconde période pour voir le score évoluer (il est vrai que de nombreuses pénalités n’auront pas été tentées). Niue Feuleu, bien décalé en bout de ligne concluant enfin un mouvement de façon victorieuse. Soulan réussissant de surcroît la transformation en coin, Dijon atteint les 30 points (30-6, 65′). Ce sera malheureusement tout pour cette seconde période, les locaux reprenant leur domination stérile à l’image de la dernière action cafouillée par trois fois  par l’attaque dijonnaise alors que l’essai semblait tout fait. On aura pas eu l’ivresse mais le flacon reste de bonne facture avec ces 5 nouveaux points au compteur.

 

Dijon aurait dû concrétiser d’avantage. © Nicolas GOISQUE/NikoPhot/LMP

La réaction de Thomas Kohler, coach adjoint

« Très satisfait d’un point de vue comptable avec cette victoire à 5 points. Dans des conditions compliquées nous avons réussi par moment à très bien jouer et à respecter les consignes. Notamment sur les essais de Loison et Feleu. Par contre, nous aurions dû tuer le match et assurer le bonus en marquant plus d’essais. Nous n’avons pas toujours été cohérents sur les choix (exemple: pénalité à 5 m joué à la main alors que notre mêlée était dominatrice) et nous avons manqué de maîtrise dans leur camp pour scorer d’avantage. Même si cela reste très positif nous devons nous imposer plus de rigueur pour maîtriser le match de bout en bout. »

 

 

 

 

 

Commentez cet article

 
Le jeudi 16 novembre 2017 à 16:06

Randonnée du vendredi avec Dijon Roller


Le mercredi 8 novembre 2017 à 17:25

Randonnée du vendredi avec Dijon Roller


Le vendredi 3 novembre 2017 à 14:18

Le DFCO Tour fait escale à Is Sur Tille le 8 novembre


Le vendredi 3 novembre 2017 à 14:01

Randonnée du vendredi avec Dijon Roller


Voir toutes les brèves...