La JDA cale face à l’ ASVEL

Ecrit par Nicolas Goisque Le 12 novembre 2017 à 10:40

Au terme d’une semaine marathon avec pas moins de trois rencontres en 6 jours qui l’a vue s’imposer à Pau puis à Charleville, la JDA a été dominée ce samedi par L’ASVEL à l’Astroballe (86-69). Dans le coup en première période, les hommes de Laurent Legname, rattrapés par la fatigue  ont petit à petit décroché devant l’insolente adresse des locaux. Pour réussir la passe de trois, il aurait fallu un Dijon au top et une ASVEL un peu moins !!!!

 

Dijon termine donc sa grosse semaine à l’extérieur avec un bilan de deux victoires sur trois rencontres. Ce samedi la marche était sans doute trop haute pour espérer mieux. L’ASVEL a joué un gros match avec une adresse impressionnante (13/24 à 3pts !!) et Dijon n’a pas à rougir de cette défaite.

 

Ryan Pearson a fait une excellente première période © Nicolas GOISQUE/NikoPhot archives

Festival offensif pour débuter

L’ASVEL donne le ton d’entrée avec l’ouverture du score sur un tir primé d’Amine Noua, le premier d’une série de 13 sur 24 tentatives pour les banlieusards lyonnais. Si John Roberson récidive dans la foulée, Dijon n’est pas largué en ce début de rencontre et montre lui aussi de très belles choses par Pearson par exemple ou encore par son capitaine Julien auteur d’un petit festival pour placer ses troupes devant (8-10,4′). Problème l’ASVEL continue son festival d’adresse ça tombe de partout.  Avec 21 points sur tirs primés (7/8) en 8 minutes les locaux font un écart de 10 points (27-17, 8′), mais Ryan Pearson, meilleur marqueur dijonnais du jour (16 points) s’illustre pour laisser Dijon au contact après 10 minutes de haute volée offensive (28-23, 10′). Un Pearson qui poursuit d’entrée de deuxième quart avec un tir primé ramenant la JDA a deux longueurs (28-26, 11′). Pas de quoi troubler L’ASVEL qui reprend son feu d’artifice par Roberson puis Alpha Kaba encore à 3pts (34-26,33′). Et pourtant face à cette adresse affolante, la JDA est encore bel et bien là Alingué, Julien ou Frazier viennent au soutien de Pearson et la Jeanne est au contact (37-34,17′). Mais ça ne s’arrête pas AJ Slaughter et Justin Harper marquent encore à longue distance et à la pause, Dijon qui a tenu la dragée haute est à 7 longueurs (47-40,20′).

 

Axel Julien et les Dijonnais ont souffert physiquement en seconde période © Nicolas Goisque / NikoPhot archives

3ème quart fatal.

On craint un peu pour Dijon qui a du mal défensivement et qui face au rythme effréné de la rencontre risque de souffrir physiquement. Malheureusement ce troisième quart confirme ces inquiétudes. Même si l’adresse extérieure des locaux est moindre à la reprise, ils n’en ont pas forcément besoin. Dijon marque effectivement le pas physiquement et commet de nombreuses fautes. Villeurbanne enquille les lancers francs. La JDA est en difficulté sur le plan offensif  et bute sur la défense adverses (seulement 13 points dans ce quart) tandis que les hommes de JD Jackson gardent un rythme intéressant. La Jeanne décroche en fin de quart en encaissant un 16-5 en 5 minutes qui fait mal (70-53, 30′). Le + 20 est atteint dès l’entame des 10 dernières minutes avec un 4-0 d’entrée (74-53, 31′). Dès lors il n’y a plus grand chose à espérer pour Dijon qui n’a plus d’essence dans le moteur. Les coéquipiers d’Axel Julien font ce qu’il faut cependant pour ne pas sombrer totalement mais encaissent tout de même une lourde défaite face à un adversaire qui aura livré une partie de haut niveau (86-69, 40′).

 

 

La réaction de Laurent Legname (site officiel JDA)

« L’ASVEL a su se mettre en confiance grâce à ses gros tirs dès le début de la partie. Nous n’avons pas été très performants défensivement, ce qui fait qu’on est à 47 points encaissés à la pause. Nous avons craqué à la fin, dû à la fraîcheur physique qui n’était plus au rendez-vous après cette grosse semaine. C’est une défaite comme une autre. On aurait pu faire quelque chose en faisant un match parfait et en espérant voir un autre visage de l’ASVEL. Mais nos ressources physiques pour tenir un haut niveau étaient trop réduites.

Laurent LEGNAME reconnaissait la supériorité de l’ASVEL © Nicolas GOISQUE/NikoPhot archives

Nous avons fait face à une équipe de très haut niveau. Nous étions à 6-8 points durant pratiquement toute le match avant de plonger en fin de 3ème quart-temps. La fatigue apportait un manque de lucidité et face à l’ASVEL qui jouait à son vrai niveau, la logique fût respectée. Cette saison, les équipes ne nous prennent pas de haut et nous respectent. De plus, ce soir, l’ASVEL se devait de réagir. Faire 0/3 aurait été vraiment mauvais, 3/3 ça aurait été le rêve. 2/3 c’est bien. Maintenant il faut repartir au boulot et se concentrer sur le match de vendredi. »

 

Statistiques de la rencontre

 

 

 

 

 

Classement, résultats, news, calendrier, effectif... toute l’info de la JDA Dijon sur la page du club !

 

Commentez cet article

 
Le jeudi 16 novembre 2017 à 16:06

Randonnée du vendredi avec Dijon Roller


Le mercredi 8 novembre 2017 à 17:25

Randonnée du vendredi avec Dijon Roller


Le vendredi 3 novembre 2017 à 14:18

Le DFCO Tour fait escale à Is Sur Tille le 8 novembre


Le vendredi 3 novembre 2017 à 14:01

Randonnée du vendredi avec Dijon Roller


Voir toutes les brèves...