Clore la semaine en beauté à l’ASVEL pour la JDA

Ecrit par Nicolas Goisque Le 11 novembre 2017 à 12:32

Formidables vainqueurs de l’élan béarnais lundi soir, puis victorieux, plus laborieusement de Charleville en coupe mercredi, les basketteurs de la Jeanne d’Arc de Dijon poursuivent leur marathon de la semaine en se déplaçant ce soir à l’Astroballe pour y affronter l’ASVEL. Une troisième victoire conclurait de manière grandiose cette semaine qui ne s’annonçait pas simple du tout. Mais en face l’ASVEL ne l’entend évidemment pas de cette oreille.

 

Ryan Pearson, l’une des bonnes pioches de la saison pour la JDA © Nicolas GOISQUE/NikoPhot archives

Cette JDA 2017-2018 est aussi étonnante qu’imprévisible. A Pau elle a épaté tout son monde, notamment lors du’n premier quart temps irréaliste durant lequel elle a un instant mené 26-2 !!!! Elle est aussi capable de gros trou d’air et de sautes de concentration coupables ayant entraîné quelques défaites. Enthousiasme, jeunesse, talent d’un côté, inconstance, déconcentration, relâchement de l’autre, une balance pas toujours facile à équilibrer pour Laurent Legname, reste à savoir de quel côté elle penchera ce soir.

 

De la confiance engrangée

Une chose est sure, quand elle est au complet, et on le voit bien depuis le retour de Rasheed Sulaimon après sa suspension, la JDA n’a à nourrir de complexe devant personne. La façon dont elle a dicté sa loi à Levallois et à Pau durant les débuts de matchs a marqué les esprits. Mais elle a su aussi ne pas paniquer et conserver l’avantage, alors que l’adversaire remettait la pression. Des expériences qui donnent évidemment confiance, surtout s’il se répètent. Le talent, l’adresse, la JDA 2017-2018 en possède à revendre, on l’a vu et revu depuis le début de la saison.

Valentin Bigote est souvent précieux lorsqu’il sort du banc © Nicolas GOISQUE/NikoPhot archives

Si les jeunes joueurs dijonnais, continuent à progresser dans la gestion d’une rencontre, notamment en limitant les dégâts lors des temps faibles et en redémarrant fort une fois l’orage passé, ils ont toutes les raisons de se montrer ambitieux. Attention cependant à un écueil toujours à l’affût, celui de l’abus de confiance. La Jeanne n’a ppour le moment rien gagné, juste un début de respect.

 

L’ASVEL veut repartir de l’avant

Attention, Villeurbanne est invaincu en championnat dans sa salle (c’était aussi le cas de Pau). Les banlieusards lyonnais ont les dents longues et présentent pour l’instant le même bilan que Dijon dans cette Pro A (5 victoires et 3 défaite). L’ASVEL, à l’inverse de Dijon reste sur trois défaites de rang (deux en coupe d’Europe et une à Antibes) et elle compte bien se servir de la réception de Dijon pour à la fois « calmer » un concurrent en pleine bourre, mais aussi ré enclencher la mécanique victoires. Toujours emmenée par son emblématique capitaine Charles Kahudi ne manquent pas d’atouts pour faire sauter les « banques » adverses. Les David Lighty, AJ Slaughter et cie ont la bouteille et le talent pour rivaliser eux aussi avec n’importe quel adversaire. Attention il pourrait bien y avoir du spectacle ce soir !!

 

 

Classement, résultats, news, calendrier, effectif... toute l’info de la JDA Dijon sur la page du club !

 

Commentez cet article

 
Le jeudi 16 novembre 2017 à 16:06

Randonnée du vendredi avec Dijon Roller


Le mercredi 8 novembre 2017 à 17:25

Randonnée du vendredi avec Dijon Roller


Le vendredi 3 novembre 2017 à 14:18

Le DFCO Tour fait escale à Is Sur Tille le 8 novembre


Le vendredi 3 novembre 2017 à 14:01

Randonnée du vendredi avec Dijon Roller


Voir toutes les brèves...