EHF : terminus Copenhague pour le CDB

Ecrit par Nicolas Goisque Le 21 octobre 2017 à 10:39

Certes la glorieuse incertitude du sport…. Mais ce n’est pas faire injure au Cercle Dijon Bourgogne que de dire que ses chances de qualification au moment de se rendre dans la capitale danoise (match à 18h00) sont nulles, après sa défaite de neuf buts chez lui à l’aller. Il reste aux filles de Christophe Maréchal à représenter dignement la capitale des Ducs, à s’étalonner face à une belle équipe danoise et à travailler en vue de l’échéance Fleury à venir, capitale pour la suite du championnat.

 

Avouons le, nous sommes resté sous le charme du spectacle proposé par Copenhague au palais des sports, la semaine dernière. Un jeu à 100 à l’heure avec une des combinaisons parfaitement huilées récitées au prix d’un jeu de passe impressionnant de fluidité et d’efficacité. Tous les acteurs dijonnais reconnaissaient d’ailleurs après match avec une pointe d’envie la supériorité scandinave.

 

A l’aller Dijon avait lutté avec ses armes © Nicolas GOISSQUE/NikoPhot archives

Montrer un beau visage

A un moment d’ailleurs, après un quart d’heure de jeu pour être précis, on avait craint un véritable naufrage pour le CDB. Heureusement au prix d’une débauche d’énergie notamment défensive admirable, les partenaires de Léa Terzi qui jouait son dernier match de la saison à Dijon avaient réussi à mettre un grain de sable dans la belle mécanique danoise pour offrir un beau moment de frisson à leurs supporteurs en revenant sur les talons de Boudsen et cie à la pause. Alors en cette fin d’après midi copenhaguoise on ne demander rien d’autre aux dijonnaises que d’encore une fois donner le meilleur d’elles même. Rappelons tout de même aux passage que le CDB est la seule formation  à représenter Dijon à l’échelle continentale. Bien sur le coach dijonnais sera amené à gérer son effectif en fonction des circonstances et surtout du match à venir contre Fleury, mais il peu aussi se servir de cette rencontre sans enjeu pour travailler plus spécifiquement tel ou tel aspect du jeu dijonnais.

 

Copenhague peut viser haut

A la vue de ce qu’elle a montré à Dijon, la formation danoise peut voir loin dans cette EHF Cup. Bardé d’internationales, danoises, néerlandaises, suédoises, le collectif copenhaguois a impressionné. C’est solide dans toutes les lignes, à commencer dans les buts ou la Suédoise Boudsen a écoeuré une à une toutes les tireuses dijonnaises le weekend dernier.

Copenhague a présenté à Dijon un bien beau visage © Nicolas GOISQUE/archives

La défense est de taille et de poids mais ne manque pas de rapidité et d’agressivité pour sortir sur le porteur de balle, elle constitue un bloc difficile à prendre en défaut.Le jeu de contre et de transition est un modèle du genre, bien dans la tradition danoise. Enfin en attaque placée, les joueuses de la capitale danoise ne manquent pas d’atouts non plus s’appuyant sur la circulation de balle pour ouvrir des brèches chez l’adversaire, aussitôt exploitées par les tireuses longue distance ou par une relation parfaite avec le pivot. Dijon sera tombé face à plus fort que lui et s’il reproduit à Copenhague sa courageuse prestation de l’aller, il aura rempli son contrat.

 

 

Classement, résultats, news, calendrier, effectif... toute l’info du CDB sur la page du club !

 

Commentez cet article