Plus encourageant qu’il n’y parait pour les gazelles

Ecrit par Nicolas Goisque Le 16 octobre 2017 à 20:04

Battues 29-8 ce dimanche à Bobigny, l’un des cadors de leur poule de fédérale 1, les gazelles du Rugby féminin Dijon Bourgogne ont pourtant montré de jolies choses et parfois bousculées leurs adversaires. Plusieurs fois contrées sur leurs temps forts, les Gazelles rentrent de la banlieue parisienne avec quelques certitudes sur leur capacité à bien figurer à ce niveau de compétition. Récit de la rencontre par deux protagonistes la centre Manon Schouller et le coach Jordan Gaudiller.

 

Manon Schouller positive © Nicolas GOISQUE/NikoPhot archives

Manon Schouller : « Comme on s’y attendait on a rencontré une grosse équipe de Bobigny, qui se basait surtout sur 4 ou 5 individualités qui ont fait la différence des les premières minutes de match ou l’on prend rapidement 2 essais sur des erreurs défensives. Pour autant on a su remettre la main sur le ballon et reprendre des couleurs, concrétisé par un essai en bout de ligne inscrit par Margaux Juilleret juste avant la mi temps (17-8,40′). La 2 ème mi temps  a été très très intense également, avec beaucoup de fautes chez les locales (plusieurs cartons jaunes distribués).  On mène la danse mais on a du mal à passer la ligne davantage. On reprend deux essais en fin de partie sur des contres ou relances pour un score final de 28 à 8. On aurait mérité de repartir avec un bonus  car on a montré de belles choses avec  un groupe solide et soudé. Mais c’est un match qui va beaucoup nous apprendre.

Les avants dijonnaises ont réalisé un gros match © Nicolas GOISQUE/NikoPhot archives

Il y a beaucoup de positif à tirer ! Je pense notamment à l’état d’esprit général et à l’énorme travail réalisé par nos avants qui ont été parfaites en mêlée et ont récupéré un paquet de ballons en touche. À nous de reprendre le travail pour corriger ce qui a péché avant de recevoir Vitry dimanche à Bourillot.

 

Jordan Gaudiller :  » Certaines filles ont été un peu impressionnées par le contexte (match de top 8 juste avant). On prend un essai en tout début de premier période sur l’aile (mais il y avait touche) et  un second  5 minutes après . Les filles ne se sont pas affolées et sont revenues tranquillement dans la partie. On revient au score grâce à une pénalité transformée par Charlotte Massot . Puis on marque un essai par le biais de Margaux Juilleret sur l’aile.

Jordan Gaudiller est satisfait de ses troupes © Nicolas GOISQUE/NikoPhot archives

A la pose le score est de 17 à 8. Nos ambitions à la mi temps étaient  d’aller chercher au moins le point du bonus défensif. En seconde mi temps, nous faisons le jeu et les filles de Bobigny jouent en contre. A dix minutes de la fin du match nous faisons des pick and go proche de leur ligne d’en but. Nous sommes à deux doigts de marquer. Malheureusement on perd la balle et Bobigny nous assène un contre assassin entaché d’un en avant. Nous repartons à l’attaque et nous subissons un deuxième contre éclair. Les filles sont fatiguées à cause des efforts fournis . Le score ne reflète pas du tout la physionomie de la rencontre. Nos gazelles ont fait preuve de courage et d’engagement dans le combat ».

Commentez cet article