JDA : profiter du derby pour rebondir

Après deux premières rencontres de Pro A prometteuses face à Châlons Reims et Gravelines, la Jeane d’Arc de Dijon a subit un coup d’arrêt en s’inclinant face à une belle formation de Bourg en Bresse puis de manière plus rageante à Cholet. Les Dijonnais comptent sur la venue de l’éternel rival Chalon/Saône ce soir au palais pour se relancer. Mais attention l’Elan, champion de France en titre et auteur d’un début de saison très difficile avec 4 défaites en autant de matchs compte bien lui aussi profiter de l’engouement de ce match pour se refaire la cerise

 

Toujours privées de Rasheed Sulaimon, suspendu à titre conservatoire après sa faute disqualifiante face à Bourg en Bresse (le cas devrait être réglé mercredi prochain), la JDA entame pour la première fois depuis longtemps, le derby en étant mieux loti que son adversaire bourguignon au classement. Pas forcément significatif tant les choses tournent vite au basket.

 

Dijon sera de nouveau privé de son arrière Rasheed Sulaimon © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

Se relancer

Dijon ne doit pas oublier le positif de ce début de saison, si l’absence de Sulaimon, plutôt intéressant sur ces trois matchs disputés, est évidemment préjudiciable, la Jeanne a montré qu’elle disposait d’autres atouts dans ses manches. Le secteur intérieur est ainsi assez solide avec la paire Alingué/taylor jr performant notamment aux rebonds y compris offensifs. Ryan Pearson a lui montré ses qualités de combattant et sa force de pénétration. Rion Brown est régulier au scoring, le banc apporte avec Valentin Bigote ou Abdoulaye Loum, la paire de meneur, si elle peut encore marquer plus, est une bonne animatrice du jeu dijonnais. On sent un bon état d’esprit et une  cohésion collective qui peuvent aussi permettre de belles choses dans les tâches défensives. Bref les clignotants seraient plutôt au vert, même si la victoire était prenable à Cholet. Laurent Legname, en conférence d’après match mettait essentiellement l’accent sur l’absence de Sulaimon et sur l’amateurisme de la ligue incapable de réunir régulièrement la commission de discipline. Il devra malheureusement faire une nouvelle fois sans son arrière vedette et devra donc composer ses rotations. On peut compter sur lui pour spécialement motiver ses troupes avec cette double motivation engendrée par le derby et un sentiment d’injustice.

 

Lance Harris et Chalon s’était imposé l’an dernier au palais des sports quid pour cette année ? © Nicolas GOISQUE/NikoPhot archives

Chalon en recherche de repères

Etincelant  la saison dernière, l’élan Chalon connait un début de saison compliquée avec 4 défaites de rang. Ecrasés par Pau Orthez au Colisée puis humiliés à Beaublanc par Limoges, les Chalonnais ont fait un peu mieux en ne s’inclinant que de deux points chez eux face à Levallois et de 6 points à Châlons Reims en encaissant tout de même 103 unités. Surprenant mais cela ne doit pas conduire Dijon à un excès de confiance. Si Sulaimon sera bien absent, Chalon pourra lui compter sur le renfort de Mickaël Gelabale, qualifié pour ce match. Les hommes de Jean Denis Choulet, victorieux par deux fois de la Jeanne l’an dernier et notamment à Jean-Michel Geoffroy  auront bien sur à coeur de réagir, d’engranger un premier succès et de maintenir leur ledership régional installé depuis quelques temps. Un derby n’a jamais besoin de grand chose pour être un match particulier, les circonstances de ce début de saison devraient apporter un supplément de piment à ce rendez-vous toujours très attendu.

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.