Très bon cru pour l’édition 2017 du Dijon Motors Cup de Dijon-Prenois

Ecrit par Daniel VANDEN BERGHE Le 11 octobre 2017 à 13:39

La cinquième édition du Dijon Motors Cup organisée par HVM Racing sur le circuit de Dijon-Prenois restera un très bon cru. Du côté des podiums, on retiendra notamment la victoire du français Alexis Walter sur une Alfa Roméo GTV6 en Youngtimer Touring Car Callenge, les deux victoires en deux courses de Dean Forward en F2 et celui du tandem Leo Voyazides / Simon Hadfield dans l’épreuve des 200 km de Dijon.

 

Première marche du podium pour Andréas JOST © Daniel Vanden Berghe

Le weekend présentait sept plateaux différents et des pilotes venus de l’Europe entière. La seule catégorie contemporaine du weekend était dédiée, elle, à l’avant dernière manche du championnat de France de Superkart 250. Cette discipline reste la plus impressionnante avec l’élite du karting, sur des machines d’une  puissance de plus de cents chevaux avec des vitesses incroyables, atteignant près de deux-cents trente kilomètre heure. Pour le classement du championnat, Andréa Jost, Peter Elkman pour qui le titre est déjà joué, et Adam Kout s’emparent des premières places de ce weekend, reste l’enjeu de la troisième place, car Léo Kurtsjens qui la possédait avant Dijon perd du terrain mais reste devant Julien Goullancourt, Étienne Aebischer et aussi Ingvar Bjerge. A suivre lors de la dernière manche du 29 et 30 octobre sur le circuit de Mans.

Tous les détails de ce week-end de course, sur Mediasuperkart.   

 

Léo Voyazides et Michiel Campagne au coude à coude dans le S des Sablières © Daniel Vanden Berghe

Le plateau du NK HTGT, quand à lui à réuni près d’une cinquantaine de Gt et Tourisme de la période de 1947 à 1965, toutes parfaitement conformes à leurs spécificités d’époque. Nous avons pu y retrouver bon nombre de marques de prestige de cette époque, Cobra Daytona, Jaguar type E, Shelby Mustang, Austin Healey 3000, Chevrolet Corvette, Ford Falcon ainsi que Ford GT40. L’épreuve de Dijon, restera la seule disputée sur circuit français, championnat se produisant sur le sol néerlandais. Le podium de cette course verra sur la première marche du podium, Michiel Campagne et sa Corvette grand Sport, suivi de Léo Voyazides avec sa Cobra Daytona et Rhea Sautter sur sa Jaguar type E.

 

 

La March 712M du français Robert Simac © Daniel Vanden Berghe

 

Le plateau International Historic F2 HSCC, est représenté par des monoplaces de Formule 2 d’avant 1979. Le Britannique Dean Forward a remporté la manche du dimanche devant le français Robert Simac à bord de sa March 712M à moteur 1600cc, après avoir distancé l’Australien Martin Bullock et l’anglais Michael Bletsowe-Brown, ralenti par un drive through début de course.

 

 

 

 

 

Le duo Voyazides et Hadfield sur la Lola T282 © Daniel Vanden Berghe

 

Epreuve des 200 kilomètres de Dijon pour les Sport-protos et GT/Tourisme pré 1980 et Sports deux mille pré 1985. Après une course type endurance avec un balai d’arrêts aux stands obligatoire, la Lola à moteur Ford du tandem Léo Voyazides / Simon Hadfield finira en tête avec une sérieuse avance sur la Chevron B26 des frères Andrew Schryver et James, finira troisième Kevin Cooke sur sa Royale RP17.

 

 

 

 

 

3ème, Christian Marx et sa Triumph TR4 © Daniel Vanden Berghe

Le plateau Triumph Compétition & British GT’s, des Triumph TR2 à TR8 et voitures anglaises d’avant 1982. Dans la seconde course de dimanche sur une durée d’une heure, et malheureusement amputée de quelques pilotes suite au brouillard insistant de la matinée, verra la victoire de Rhea Sautter et Andrew Newall sur une Jaguar type E, suivi d’une autre Jaguar, celle de Rainer Vorköpper et en troisième marche du podium une Triumph TR4, celle de Christian Marx.

 

 

 

 

Fred Rouvier vainqueur du Single-Seater Trophy © Daniel Vanden Berghe

Le plateau du Single Seater Trophy avec tous types de monoplaces construites avant 1984, qui en l’absence du vainqueur de la course du samedi, a vu la victoire du français Frédéric Rouvier sur une F3 Ralt RT3, suivi d’une autre français, celle de Hubert Vallery-Masson sur une Ralt RT3 a moteur VW, et en troisième position, sur une Elfin F2, l’australien Stephen Weller.

 

 

 

 

 

Patrick Delanoy sur sa Porsche 954 © Daniel Vanden Berghe

Enfin, la troisième course du plateau des Youngtimer Touring Challenge, avec des GT/Tourisme des années 60 à 90, course toujours très animée et spectaculaire. Le français Patrick Delannoy sur sa Porsche 964, invaincu des deux courses du samedi, donne le tempo. Mais c’était sans compter sur la menace de son compatriote Alexis Walter sur son Alfa Roméo GTV6 qui décroche la victoire avec sept secondes d’avance sur la Porsche, suivi en troisième place de l’ Alpine A310 V6 du Hollandais Randall Lawson, les trois hommes ayant passé le cap de la mi-course roues dans roues.

 

 

 

 

 

Calendrier, news, articles... toute l’info du circuit Dijon-Prenois sur la page dédiée !

 

Commentez cet article