Le CDB reçoit Nantes pour marquer son territoire

Après un premier match disputé dans des conditions un peu particulières à Chambray, durant lequel il aura manqué de forces vives pour tenir la distance après 40 minutes séduisantes, le Cercle Dijon Bourgogne enchaîne rapidement avec la réception de Nantes ce samedi soir (20h00) au palais des sports. Tout comme Chambray, le club de Loire Atlantique s’est bien renforcé à l’intersaison avec 6 arrivées intéressantes. Le CDB devra lui compter une fois de plus sur son état d’esprit et un panachage cadres jeunes toujours handicapé par plusieurs absences.

 

Bien sur, déçus par la défaite initiale à Chambray, le coach et les joueuses du CDB voulaient retenir le positif de cette première sortie en insistant sur l’excellente première période et sur le courage déployé sur le terrain. Face à Nantes, une formation de nouveau mieux armée sur le papier, il faudra gérer aux mieux les forces pour espérer s’imposer.

 

En l’absence d’Eloïse Dewez, Marion Lahcène est la seule pivot « de métier » © LFH

Une équation compliquée.

Toujours privée d’une kyrielle de joueuses blessées (Moretto, Lathoud, Kpodar + Ben Slama incertaine tout comme  Terzi touchée à Chambray) et devant faire face à la non qualification de sa pivot n° 1 Eloïse Dewez, Christophe Maréchal se retrouve face à un casse tête pour arriver à aligner une équipe compétitive sur une durée de 60 minutes. Devant utiliser la quasi totalité des jeunes du centre de formation, il convient pour lui de jongler entre des cadres qu’il faut parfois faire souffler (5 d’entres elles ont joué 50 minutes en Touraine), et des jeunes qui apportent certes leur enthousiasme, mais qui manquent encore un peu de caisse et d’expérience, pour tenir la baraque seules en LFH.  Un équilibre pas facile à trouver pour des rotations indispensables mais forcément limitées en fonction de l’évolution du score durant la rencontre. Si Dijon est habitué à ce genre d’exercice, la fragilisation de son effectif par plusieurs absences, le rend d’autant plus périlleux. Reste que les Dijonnaises peuvent compter sur leur état d’esprit; la rage de vaincre des Deroin ou Terzi est intacte; Rysankova a montré à Nantes qu’on pouvait compter sur son bras et l’ensemble de l’équipe qu’elle se battrait jusqu’au bout avec ses armes. Alors il faut y croire.

 

L’immense pivot Elisabeth Chavez a rejoint les rangs nantais à l’intersaison © Nicolas GOISQUE/NikoPhot archives

Nantes vise haut

7ème du dernier exercice, le Nantes Loire Atlantique handball ne s’est pas qualifié pour l’Europe et vise bien mieux cette année ainsi que l’annonce son président Arnaud Ponroy :  » Faute de qualification européenne, le NLAH se concentrera sur les compétitions nationales pour atteindre le dernier carré (site officiel LFH)Pour ce faire le club a enregistré plusieurs arrivées intéressantes. Armelle Attingré débarque dans les buts au soutien de Gervaise Pierson pour former une doublette de gardiennes très solide. Sonja Basic, grande (1m82) demi-centre internationale croate doublera avec l ‘expérimentée espagnole Béatriz Escribano. L’immense pivot, toujours espagnole Elisabeth Chavez arrive de Fleury où elle avait l’habitude de faire des dégats dans les défenses adverses. La jeune internationale française Kalidiatou Niakate, arrière gauche arrive elle d’Issy Paris. Enfin une paire d’ailières droites constituée de Blandine Dancette (ex internationale française) et de la norvégienne (un gage de qualité) Anette Hansen complète ces arrivées. Voilà qui devrait pallier aux départs de l’emblématique Jovanna Stoiljkovic ou de Marion Callave et Pauline Coatanéa autres cadres nantaises de ces dernières années.

Une deuxième levée qui comme la première ne s’annonce donc pas de tout repos pour le CDB qui pourra compter sur le soutien de ses fidèles supporteurs renforcés ce soir par les participantes du tournoi open hand se déroulant tout le weekend à Dijon.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.