Après un nul face à Strasbourg, Le DFCO n’est pas très avancé

Ecrit par Nicolas Goisque Le 29 juillet 2017 à 23:26

A une semaine de la reprise de la ligue 1 avec un déplacement périlleux à Marseille qui l’attend, le DFCO disputait ce soir le 5ème de ces matchs de préparation à Gaston Gérard, face au racing club de Strasbourg, promu dans l’élite la saison dernière. Au terme d’une rencontre plutôt terne et pauvre en occasions, Dijon n’a pas vraiment avancé (0-0). Les chantiers restent nombreux et il faudra montrer tout autre chose dans 8 jours pour espérer bousculer des Olympiens plutôt convaincants ces derniers temps.

 

Rappelons le bilan des premiers matchs de préparation de Dijon. Défaite 2-1 face à Nancy, victoire 3-2 sur Sochaux, Défaite 4-0 face aux verts stéphanois, victoire 2-0 sur Le Puy et défaite 2-0 face à Bourg en bresse. On espérait lors de ce dernier test, constater des progrès dans de nombreux secteurs; notamment en attaque et dans le fond de jeu.

 

Le onze dijonnais de départ © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

Première période inquiétante

Le début de match n’est pas vraiment rassurant, le onze aligné par Olivier Dall’Oglio (Reynet, Haddadi, Lautoa,  Yambéré, Rosier, Kwon,  Sammaritano, Amalfitano, Marié, Saïd, Jeannot. ) étant clairement dominé et bousculé par les alsaciens. En moins de dix minutes les locaux frôlent par deux fois la correctionnelle Reynet réalisant une belle parade sur une tête suite à un corner, quelques minutes après que Marié a sauvé sur sa ligne une tentative de Saadi qui avait éliminé le portier dijonnais. Et puis pendant 25 minutes il ne se passe vraiment plus grand chose. Dijon n’est pas mieux, plutôt approximatif techniquement et incapable de se créer la moindre occasion, mais les Alsaciens qui ont globalement le ballon ne l’utilisent guère mieux. Bref rien de bien emballant et si le DFCO termine mieux le premier acte marquant même un but logiquement refusé pour hors jeu, il n’y a pas de quoi s’enflammer non plus. On est pas forcément rassuré à la pause.

 

Rare éclair du match , cette frappe de Kwon sur le montant © Nicolas GOISQUE/NikoPhot

A peine mieux en seconde

Dall’Oglio lance alors Rüfli et Sliti dès la reprise en lieu et place de Rosier et Saïd peu en vue ce soir. Le Tunisien montre d’entrée pas mal d’activité mais pas forcément fructueuse. Varrault et Balmont rentrent à l’heure de jeu pour Sammaritano et Amalfitano. Dijon a plus le ballon que dans le premier acte et n’ai jamais mis en danger, mais on n’assiste ni à une domination criante ni à une circulation de balle  fluide. Il faut attendre 80 minutes pour voir une véritable occasion dijonnaise suite à une percussion décidée de Kwon ponctuée d’une frappe attrapant la base du poteau gauche de Kamara. Pour les 5 dernières minutes, place à la jeunesse avec Benet, Bahamboula et Bouka Moutou en lieu et place de  Jeannot, Marié et Haddadi. Lang sur corner placera une dernière banderille de volée mais Kamara est à la parade. Cela reste maigre sur 90 minutes, même s’il y a du mieux et il faudra hausser de plusieurs tons pour attaquer les choses sérieuses dans 8 jours

 

 

Classement, résultats, news, calendrier, effectif... toute l’info du DFCO sur la page du club !

 

Commentez cet article