TTE : 4 heures de Dijon : la poisse pour le Dijon Racing Team

Engagé avec sa RCZ Racing Cup aux 4 heures de Dijon dans le cadre du trophée Tourisme Endurance, le Dijon Racing Team et ses deux pilotes du weekend, Thomas Comparot et Alexandre Jaudaux avaient réussi à conquérir la pôle position à domicile sur leur circuit fétiche de Prenois. Malheureusement un incident mécanique après 2h30 de course les a contraint à l’abandon alors qu’ils étaient leader de la catégorie T2. Un abandon qui leur coûte aussi la place de leader du championnat. Thomas Comparot nous raconte ce weekend.

 

© DRT

Vendredi 14 juillet: Pôle position !!

8h30, c’est moi qui réalise la 1ère séance d’essais avec des conditions quasi idéales pour rouler, beau et pas trop chaud. La RCZ fonctionne bien mécaniquement mais nous montre quelques anomalies de stabilité… 10h40, c’est au tour d’Alexandre de faire sa 1ère séance d’essais, il a le même ressentie. La température des pneus arrières ne montent pas ! 13h45, seconde séance d’essais pour Alexandre, après quelques modifications chassis et aéro, voiture ne semble pas plus stable ! L’année dernière, nous avions déjà eu le même constat avec Fabrice sur la stabilité, conclusion, il faut faire chauffer les pneus et donc attaquer!

16h00, épreuve des qualifs, je prends le volant avec des pneus neufs à l’avant. Je force la voiture à glisser de l’arrière pour monter les pneus en température. Et ça marche, les chronos tombent, 1min33, 1min32, 1min31, le meilleur temps de notre catégorie T2 (nous sommes 5 dans la même demi-seconde…). Alexandre prend à son tour le volant et réalise les mêmes améliorations de chronos. Nous partirons donc en pôle position (c’est notre 1ère) le lendemain et 16ème/36 au général.

 

Le weekend se déroulait parfaitement pour le DRT © Nicolas GOISQUE/NikoPhot archives

Samedi 8H30, départ pour 4H de course:

-Piste sèche, grand soleil et 20°C, parfait. Je pars donc en 8ème ligne, avec 4 concurrents T2 juste derrières…Mon départ est bon, je reprends deux places mais deux concurrents T2 (Une RCZ et une Clio 4 Cup) me chassent. Le rythme est bon et mes chronos tombent, 1min31, 1min30, le meilleur chrono en course tombe ! Il est alors temps de passer la main et d’effectuer notre 1er relais, un relais de 2min35, au top, malgré un plus long ravitaillement (consommation plus importante que prévue)!. Alexandre repart et stabilise notre position. A 1h de course, nous sommes 15ème au général et 1er du T2. Les safety car commencent à faire leurs apparitions.Nous réalisons notre second relais.A deux heures de course, nous sommes 11ème au général et 1er du T2.

 

© DRT

La guigne !

A 2h12 de course, sous régime Safety car, j’entends un claquement anormal, la voiture ensuite saute et tient toute la piste. J’ai pensé à un pneu éclaté mais il n’y avait rien visuellement en rentrant au stand. On change dans le doute les pneus arrières, je reprends la piste mais rien de changé. Je rentre à nouveau au stand, on met la voiture au box pour mieux regarder d’où vient le problème, mais on ne voit rien d’anormal. Alexandre reprend le volant pour un dernier contrôle mais il part direct au bac au second virage. Nous sommes alors contraint à l’abandon !!! Nous perdons notre 1ère place au championnat. Dommage, mais c’est aussi ça le sport auto. Nous n’avions pas abandonné depuis 4 ans ! Nous pouvons un peu nous consoler avec une 1ère pôle position, 2h12 de course en tête, le meilleur chrono en course

Rendez-vous à Nogaro, les 14/15/16 septembre.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.