LFH-Playoffs : Avantage CDB face à Nantes

Ecrit par Victor HOPF Le 19 mai 2017 à 15:50

Cinq buts. Voilà l’avance avec laquelle le Cercle Dijon Bourgogne débutera sa demi-finale retour à Nantes ce samedi (20h30), dans la course à la cinquième place de LFH. La semaine dernière, les filles de Christophe Maréchal se sont brillamment défaites des Nantaises, au terme d’un match accroché, dans lequel les Bourguignonnes sont parvenues à creuser l’écart en toute fin de rencontre, pour finalement s’imposer 26-21 au Palais des Sports. Cependant, rien n’est joué dans cette double confrontation, et le NLA Handball compte bien renverser la tendance devant son public, d’autant que jouer la coupe d’Europe la saison prochaine constitue une priorité pour Jan Basny et ses joueuses.

 

Le match est loin d’être gagné d’avance pour le CDB © Nicolas Goisque / NikoPhot

Rester sous pression
Certes, cinq buts est un avantage considérable pour le CDB. Seulement cette formule de playoffs ne laisse place à aucune certitude. Pour preuve, après avoir concédé une défaite de quatre buts au Palais des Sports face à Metz en quart de finale aller, les Dijonnaises étaient parvenues à refaire leur retard en l’espace de trente minutes lors du match retour, le tout aux Arènes s’il vous plaît. Voilà pourquoi les partenaires de Léa Terzi ne devront pas relâcher la pression lors de ce déplacement qui s’annonce rude. On avait d’ailleurs senti une certaine forme de retenue dans la joie de Sonja Frey : « Ce sera très dur d’aller gagner là-bas, Nantes est une équipe qui est capable de nous battre, même de dix buts ! » nous confiait l’Autrichienne à la fin de la rencontre.

 

Nantes est redoutable cette saison (5e en phase régulière) © Nicolas Goisque / NikoPhot

Sans tomber dans l’anxiété et la peur, Dijon devra aborder ce match avec beaucoup de sérieux et une implication continue durant une heure. Depuis qu’elles ont obtenu leur ticket pour les playoffs, les Côte d’oriennes montrent un nouveau visage bien plus séduisant, délesté de toute pression, et produisent un handball de qualité.
Pour Audrey Deroin, il est hors de question de s’arrêter en si bon chemin : « Pour nous, on partira à 0-0, et on se battra jusqu’au bout pour gagner, pour ne rien regretter. On n’imagine pas perdre, et encore moins perdre de 6 buts… On gâcherait vraiment tous les efforts qu’on a fournis jusqu’ici ! »

 

 

Christophe Maréchal ne s’avance pas sur l’issue du match © Nicolas Goisque / NikoPhot

Gare au réveil Nantais
Le coach dijonnais l’a rappelé à de nombreuses reprises : « Dans ce genre de doubles confrontations, il y a en réalité quatre mi-temps. Aujourd’hui, nous avons remporté la première période, à nous de confirmer cela à Nantes ».
En effet, les coéquipières de Marion Callave n’ont certainement pas l’intention de déposer les armes si facilement, et sont même fin prêtes à réamorcer le combat.
Si la portière Nantaise Pierson a ennuyé les tireuses locales lors du match aller en réalisant une belle performance, ce ne fut pas forcément le cas de toute l’équipe. Avec une Jovana Stoiljkovic et une Malin Holta à seulement deux buts chacune, on peut craindre un sursaut d’orgueil de joueuses de ce calibre. D’autant que, galvanisées par un public qui sera sans aucun doute en ébullition, tout pourrait aller très vite.
Le Cercle se prépare à être mis à l’épreuve d’entrée de jeu, puisque les Mariligériennes se doivent de combler leur retard rapidement. Expérience et lucidité seront donc les maîtres mots dans cet affrontement… Reste à savoir qui de Nantes ou de Dijon maîtrisera le mieux ses nerfs. Réponse ce samedi soir…

 

Classement, résultats, news, calendrier, effectif... toute l’info du CDB sur la page du club !

 

Commentez cet article